Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Dossier

Soigner le confort des patients

Soigner le confort des patients

Chambre de la maternité de l'ensemble hospitalier Bahia à Talence (33).

© Sanaé Architecture

Dans un contexte concurrentiel, l'hôpital soigne son agencement intérieur. Le bien-être des usagers, patients ou soignants, est au cœur des préoccupations.

«L'aménagement intérieur des hôpitaux emprunte désormais aux codes de l'hôtellerie », annonce d'emblée Maud Grandperret, directrice adjointe de l'agence Sanaé Architecture. Jusqu'alors, les chefs d'établissement n'avaient pas nécessairement ces attentes et se cantonnaient à la recherche de fonctionnalité et d'efficience. « Mais, aujourd'hui, nous sommes dans un univers concurrentiel, qui pousse à être très attentif au bien-être des patients, du personnel et des accompagnants », souligne Bruno Cazabat, directeur des affaires techniques aux Hospices civils de Lyon (69). L'hôpital doit, en effet, opérer sa mue en intégrant l'ambulatoire, le gouvernement visant 70 % de chirurgie sans nuitée en 2022, avec à la clé une économie de 600 millions d'euros par an pour les hôpitaux.

« Pour ces raisons de fast track, les espaces visités par les patients et leurs accompagnants doivent être traités avec une attention toute particulière, fait valoir Guillaume Pakey, directeur de projet chez AIA Architectes. Plus chaleureux, ils s' éloignent progressivement des ambiances cliniques traditionnelles, notamment en ce qui concerne les matériaux. »

La couleur permet d'identifier les unités et offre une ambiance stimulante (ici, l'hôpital Lapeyronie à Montpellier).

Tendance bois

Conséquence : le bois investit l'hôpital. « Pour des raisons d'hygiène, nous ne pouvons pas toujours exploiter ce matériau naturel à notre guise, mais nous avons donc une forte demande pour travailler avec des solutions qui imitent le bois, notamment le stratifié », précise Maud Grandperret. Comme dans le futur hôpital Trousseau de Tours (37), qui devrait sortir de terre à l'horizon 2026 et dont la conception a été confiée à AIA Architectes, où le matériau sera particulièrement à l'honneur.

« Même le sol PVC, qui reste une obligation, reproduit le parquet, indique Guillaume Pakey. Grâce à l'élargissement des gammes des fabricants, nous pouvons proposer autre chose qu'un univers blanc et aseptisé, jusqu'à abolir les frontières du bloc opératoire, où nous avions plus de difficultés à créer des ambiances nouvelles pour des raisons d'hygiène. » Si le bois reste privilégié dans sa version naturelle, ses teintes chaudes sont également recherchées pour « le mobilier, les portes de placard, les panneaux dans lesquels sont encastrées les gaines de tête de lit », énumère Bruno Cazabat.

De la couleur et des motifs

Autre évolution notable dans l'agencement hospitalier, l'apparition de la couleur. « Si le blanc reste prioritaire, l'harmonie des teintes pastel est recherchée afin de créer un équilibre entre sol et murs, portes et[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°378

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2019 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Panasonic Chauffage mise gros sur la réfrigération

Panasonic Chauffage mise gros sur la réfrigération

Tripler ses ventes de PAC et s’imposer sur le marché de la réfrigération en France, tels sont les objectifs affichés de Panasonic qui dévoile par ailleurs une belle augmentation de son chiffre[…]

L'Afnor réélit son président et accueille 5 nouveaux représentants

L'Afnor réélit son président et accueille 5 nouveaux représentants

Nominations chez Grohe

Nominations chez Grohe

Une plateforme de tri prend feu

Une plateforme de tri prend feu

Plus d'articles