Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

SÉCURITÉ Une lumière qui détruit les légionelles

Sujets relatifs :

SÉCURITÉ Une lumière qui détruit les légionelles

Fort de son expérience dans la méthode physique de destruction des microrganismes vivants (bactéries, virus, algues, levures, moisissures, etc) par émission d’ultraviolets (UV) pour la production d’eau potable et le traitement des eaux usées, BIO-UV (1), vient de mettre au point, en partenariat avec le laboratoire Bouisson Bertrand et le soutien de l’Anvar, un procédé permettant de maîtriser aussi le risque légionelle dans les tours aéroréfrigérantes et les réseaux d’eau chaude sanitaire. Ce nouveau concept de traitement préventif, tant pour les eaux d’apport que pour celles en circulation, fait appel à un stérilisateur et à une lampe (de 40 et 120 W) capable de reproduire des UV de type C. Soit un rayonnement de très forte intensité (254 nanomètres de longueur d’ondes) qui va pénétrer au cœur de l’ADN et éradiquer les bactéries, lors du passage de l’eau dans le réacteur. Après diagnostic, l’appareil est placé sur les canalisations au point stratégique de l’installation. La maintenance se limite au remplacement des lampes une fois par an, sans interruption du débit (de 4,7 et 8,5 m3). Autre avantage, ce procédé économique et écologique qui ne requiert aucun produit chimique, conformément à la Directive biocides, n’entraîne aucune modification de l’équilibre physico-chimique du fluide. Les paramètres de bon fonctionnement de l’appareil sont télégérés en continu. Tout défaut déclenche des alarmes automatiques.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°269

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

La maîtrise d’œuvre s’engage pour le climat

La maîtrise d’œuvre s’engage pour le climat

Les métiers de la conception se fédèrent autour de la question climatique. Architectes et ingénieurs français peuvent ajouter leur organisation à la liste des signataires. Depuis quelques semaines, des[…]

18/11/2019 |
« Une nouvelle norme pour l’openBIM »

Interview

« Une nouvelle norme pour l’openBIM »

«Plus de matière grise, moins de matière première»

Interview

«Plus de matière grise, moins de matière première»

NGE annonce un plan de recrutement de 10 000 nouveaux collaborateurs

NGE annonce un plan de recrutement de 10 000 nouveaux collaborateurs

Plus d'articles