SANITAIRE Un flux d’air laminaire pour se sécher les mains en 10 secondes

Sujets relatifs :

SANITAIRE Un flux d’air laminaire pour se sécher les mains en 10 secondes

Ce sèche-mains filtre l’air de la pièce avant de le souffler à 640 km/h via une fente de 0,3 mm sur les mains propres. La vitesse de soufflage évite de chauffer l’air ce qui participe aux économies d’énergie.

La technologie des sèche-mains est restée la même depuis environ 60 ans. En général, ces appareils nécessitent plus de 35 secondes pour sécher les mains, soufflent de l’air chaud rempli des bactéries des toilettes sur les mains propres, et coûtent relativement cher. Afin d’apporter une réponse à ces problèmes, Dyson a développé un appareil radicalement différent. Baptisé Airblade, il génère un flux d’air laminaire à grande vitesse (640 km/h) sur les mains. L’air est pulsé à travers une fente de 0,3 mm qui s’étend sur les 230 mm de la longueur de l’appareil. Les mains sont ainsi séchées en 10 secondes en moyenne. Un temps de séchage validé par le protocole NSF P335, mis au point par la National Sanitation Foundation, une ONG américaine, en charge de santé publique. Selon ce protocole, le temps moyen passé par une personne à sécher ses mains n’excède pas 15 secondes. Il est donc important que les mains soient réellement dépourvues d’humidité dans ce laps de temps. Le protocole prend également en compte la filtration de l’air pulsé, sa température, les automatismes qui évitent de toucher des boutons potentiellement contaminés, le volume sonore de l’appareil (moteur et soufflage), la facilité de nettoyage et la pérennité du matériel.

En matière de consommation d’énergie, l’industriel annonce une diminution de 80 % par rapport à un produit standard, grâce à l’absence d’air chaud. L’Airblade affiche ainsi une puissance de 1 600 W, alors que celle des sèche-mains classiques se situe aux alentours de 2 400 W. Il est dépourvu de brosse et d’aimant fixe, et la vitesse de rotation du moteur est très rapide, ce qui diminue le temps de fonctionnement et favorise aussi les économies d’énergie. La marque met l’accent sur l’hygiène avec :

– une commande par détecteur infrarouge qui évite le contact avec un bouton ;

– des additifs argent anti­microbiens intégrés aux surfaces afin de réduire de 99,9 % l’apparition de bactéries et de moisissures ;

– une filtration Hepa (High efficiency particle arrestor), qui capte plus de 99 % des particules de la pièce jusqu’à 0,3 micron, telles que poussières, moisissures ou bactéries. Ce filtre est lui aussi imprégné d’additifs antibactériens ;

– un entretien facilité grâce au capot en aluminium hermétique et résistant aux rayures.

Une charge de 16 kg pour le mur

Les études comparatives menées par le fabricant indiquent que le coût opérationnel annuel s’élève à 36,56 e avec l’Airblade. Une estimation qui se fonde sur 200 utilisations/jours sur une période de 12 mois, avec un coût de l’électricité à 0,12 e/kWh. Il constitue également une alternative aux serviettes en papier, dont le coût annuel à raison de 200 utilisations/jour à 0,01 e la serviette et 2 serviettes par séchage représentent 1 460 e. Pour installer ce sèche-mains, certains paramètres sont à prendre en compte, en particulier en matière d’espace disponible. Ainsi, outre l’espace nécessaire à l’appareil lui-même, soit 64 x 35 x 25 cm, il est nécessaire de prévoir un dégagement de 5 cm de chaque côté, une hauteur d’installation comprise entre 80 cm et 1 m et un dégagement sur le dessus de 21 cm. Naturellement, l’espace doit être libre de tout obstacle, y compris des portes dont l’ouverture pourrait gêner l’accès. Le mur sur lequel l’appareil sera fixé doit être lisse et capable de supporter une charge de 16 kg. Enfin, le sèche-mains nécessite un coupe-circuit d’alimentation secteur à portée de main. L’installation peut être réalisée par l’un des membres du réseau d’installateur de la marque ou par le propriétaire de l’établissement.

Sèche-mains Airblade de Dyson

Dimensions : 64 x 35 x 25 cm • Poids : 16 kg • Puissance : 1 600 W • Air pulsé : 640 km/h • Filtration : filtre Hepa • Détecteur infrarouge pour la mise en marche • Additifs argent antibactérien intégrés aux surfaces • Conforme aux exigences du protocole NSF P335.

Service lecteurs n° 525

Nous vous recommandons

Deux produits spécifiques

Deux produits spécifiques

Brique Fleur de pailleWienerbergerCette brique autrichienne (60 x 100 x 215 mm), de teinte jaune rosé et aux arêtes irrégulières, est moulée à la main. Mis en œuvre pour des murs dotés de saillies ou non, ce module est...

11/01/2023 |
Se laver sans jamais glisser

Se laver sans jamais glisser

Plus sûre sera la douche

Plus sûre sera la douche

Des revêtements aux super pouvoirs

Des revêtements aux super pouvoirs

Plus d'articles