Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Salon Énéo : progression continue des pac air/eau

Sujets relatifs :

Salon Énéo : progression continue des pac air/eau

Ciat a présenté à Eneo la pac air/eau bibloc Duolis. Elle produit de l’eau à 65°C.

© (Doc. Ciat.)

Le marché français a vu l’installation de plus de 150 000 pac en 2008, soit une progression de 119 % par rapport à 2007 et une multiplication par plus de 11 depuis 2003. C’est ce qu’il ressort du salon Éneo qui se tenait à Lyon fin février. Les pac air/eau sont les principales bénéficiaires de cette progression spectaculaire, pac monoblocs extérieurs et surtout « bibloc ». Ces dernières sont constituées d’un condenseur à air à l’extérieur, relié à l’évaporateur intérieur par un circuit de fluide. L’évaporateur intérieur est un appareil mural de la taille d’une chaudière individuelle gaz. Il assure l’émission et la régulation du chauffage, la production d’eau chaude par ballon, la conduite de la pac dans son ensemble. Il contient aussi les résistances électriques additionnelles qui prennent le relais lorsque sa puissance devient insuffisante. Ces appareils ont été introduits sur le marché français par des entreprises japonaises et chinoises, en utilisant les unités extérieures de leur système de climatisation à ­détente directe. Mais les fabricants nationaux y viennent aussi : Ciat y présentait son modèle bibloc Duolis et Daikin sa bibloc Altherma (R410A) haute température, capable de fournir 80 °C de température de départ d’eau par –10 °C en conservant toute sa puissance grâce à son compresseur inverter. D’autres constructeurs ont également profité du salon pour dévoiler des pac haute température : Arfak avec Eolïa HT une pac à 65 °C (R407C), ainsi que l’italien Clivet dont la nouvelle pac ElfoEnergy Vulcan garantit une température de départ d’eau de 60 °C par –10 °C. Ochsner, distribué dans notre pays notamment par ENR France, présentait une solution bibloc à 65 °C, reposant sur l’évaporateur Super-Split et sur le condenseur Golf Plus avec des puissances de 8 à 27 kW pour un départ d’eau à 50 °C par une température extérieure de 2 °C. Seul l’italien Rhoss exposait des pompes à chaleur de forte puissance avec des modèles air/eau qui dépassent 150 kW dans sa gamme THAE110-119 HT, fonctionnant au R410A.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°287

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2009 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Les défis des IGH bois et du réemploi

Les défis des IGH bois et du réemploi

Dans le cadre de notre série de 21 entretiens consacrés à l'innovation en 2018, les experts interviewés ont mis en avant un ou deux exemples remarquables. Vous les retrouvez ici. Aujourd'hui, la[…]

11/01/2019 | ActualitéInnovation
"Climat, urbanisation... Nous devons changer notre façon de faire" - Bureau Veritas (3/21)

"Climat, urbanisation... Nous devons changer notre façon de faire" - Bureau Veritas (3/21)

Le FCBA et l'EpaMarne s'engagent pour une ville durable

Le FCBA et l'EpaMarne s'engagent pour une ville durable

E+C- et RE2020 à la croisée des chemins

E+C- et RE2020 à la croisée des chemins

Plus d'articles