Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Dossier

Risques climatiques

Sujets relatifs :

La 21econférence des parties de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, ou COP21, se tiendra au mois de décembre à Paris. C’était l’occasion de s’interroger sur la réalité des risques climatiques pour le bâtiment. Notre enquête montre qu’ils ne se posent pas tous avec la même acuité. Il apparaît ainsi exclu, dans l’Hexagone, que le vent puisse faire grand mal à nos constructions, comme cela peut être le cas des tornades aux États-Unis. « En revanche, nous serons certainement confrontés à des vagues de chaleur, estime Stéphanie Vallerent, chef de division adjointe expertise, avis réglementaires, recherche au CSTB. Se posera alors le problème des îlots de chaleur urbains que l’usage accru de la climatisation accentue. » Ce phénomène encore récent commence à être pris en compte. Et l’on voit notamment apparaître des solutions d’étanchéité de toiture réfléchissante.

D’autres calamités sont mieux connues ; ce qui n’empêche pas une certaine amnésie… Il en est ainsi des inondations. La relative sagesse de la Loire depuis plus d’un siècle et demi a fait oublier quelques principes de précaution sur ses berges. L’océan n’aura pas été aussi clément à La Faute-sur-Mer, en mars 2010.
La terre, elle aussi, recèle ses pièges. Ainsi, en 2003, la dessication des sols argileux aura affecté plus de 100 000 bâtiments pour un montant de presque 2 milliards d’euros. Le risque de retrait-gonflement est parfaitement connu et les principes constructifs pour les prévenir tout autant.
« Face à la réalité de l’évolution du climat, deux difficultés apparaissent pour prendre les mesures d’adaption nécessaires, note Stéphanie Vallerent. L’une réside dans la prise de conscience du risque et le caractère éminemment aléatoire de celui-ci. Il faut donc être capable de penser l’incertain. L’autre tient à notre capacité à prendre des décisions qui visent un résultat à moyen, voire à long, terme. Nous sommes en présence de deux cultures. Un climatologue travaille à l’échelle du siècle et au niveau mondial ; dans le bâtiment, on pense local et à l’horizon de la décennale. » La rencontre devrait néanmoins avoir lieu. Nos bâtiments ne prennent-ils pas vie pour durer un siècle ? L’intégration de modèles prédictifs dans la maquette numérique pourrait bien donner un coup de pouce.

N°342

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°342

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Coûts de construction - Les Ephad se valorisent

Dossier

Coûts de construction - Les Ephad se valorisent

De nouveaux modèles d'établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ephad) s'orientent vers une démarche plus qualitative, où les besoins des personnes[…]

20/12/2017 | ERP
4. Un projet compact - Résidence Bon Secours, Rillieux-La-Pape (69)

Dossier

4. Un projet compact - Résidence Bon Secours, Rillieux-La-Pape (69)

3. Architecture classique - Ehpad La Source, Viroflay (78)

Dossier

3. Architecture classique - Ehpad La Source, Viroflay (78)

2. Des espaces de vie ouverts - Résidence Les Floréales, Pinet (34)

Dossier

2. Des espaces de vie ouverts - Résidence Les Floréales, Pinet (34)

Plus d'articles