Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

REVÊTEMENTS CAOUTCHOUC La durabilité alliée à l’esthétique

Sujets relatifs :

REVÊTEMENTS CAOUTCHOUC La durabilité alliée à l’esthétique

Le plus souvent collés au sol, les revêtements caoutchouc possèdent de multiples qualités : résistance extrême dans le cas d’un trafic intense, ou facilité d’utilisation pour des bâtiments à vocations scolaire, tertiaire, sportive et/ou culturelle.

Par définition, le caoutchouc est une « substance élastique provenant du traitement du latex de divers végétaux (naturel) ou bien d’hydrocarbures diéthyléniques ou éthyléniques (synthétique). » En fait, le caoutchouc synthétique, obtenu par polymérisation et couramment utilisé depuis longtemps, sert à fabriquer de nombreux produits industriels, comme les revêtements. Ceux-ci sont uniquement posés au sol, car la pose murale requiert un classement au feu européen supérieur à celui exigé pour le sol que les fabricants n’obtiennent pas. Ces revêtements de sols se présentent sous la forme de dalles ou de lés (rouleaux). Presque toujours de forme carrée, les dalles ont des dimensions qui varient de 34 à 100 cm environ, leur taille dépendant des fabricants. Les lés, quant à eux, se présentent sous la forme de rouleaux, aux dimensions qui varient de 0,68 à 1,93 m en largeur et de 8 à 20 m en longueur. En variante, il existe aussi des lames, comme celles appelées Ebony du ­fabricant Artigo, et mesurant 0,20 x 1 m. La pose, semblable pour les dalles ou pour les lés, ne nécessite pas de préparation spéciale du support, soit un simple ragréage pour une chape en béton, par exemple. Ces revêtements s’adaptent à toutes sortes de supports pourvu qu’ils soient propres, durs, lisses et plans, et anciens ou neufs, comme une chape ciment, anhydrite ou ­asphalte. De plus, si le support doit être exempt d’humidité, il est presque toujours compatible avec un sol chauffant. Pour cela, comme l’explique Rémi Duvert, technicien chez Nora : « Il est nécessaire de poser le revêtement sans le coller, pour qu’il prenne bien ses dimensions. Puis, il faut chauffer le sol, pour permettre à l’humidité éventuelle de s’évaporer. » Ce matériau malléable et souple requiert une mise en œuvre simple. Elle consiste à réaliser, manuellement et à l’aide d’une spatule, un simple encollage du support, à l’aide d’une colle à base de résines acryliques. La colle acrylique est couramment employée pour un lieu à trafic faible ou moyen. Dans les lieux à trafic intense, elle est remplacée par une colle polyuréthanne, plus performante. Cette dernière doit dans ce cas être appliquée en une ou deux couches. L’évolution de l’offre fait que les produits sont de plus en plus respectueux de l’environnement (voir encadré).

Des performances hors normes

Les dalles sont posées bord à bord, voire emboîtées. Dans certains cas – comme les blocs opératoires des hôpitaux qui réclament une étanchéité parfaite de leurs sols – une vulcanisation est opérée. Il s’agit d’une soudure à chaud des joints qui homogénéise le revêtement et supprime les nids à poussières, sources de prolifération microbienne. Le procédé augmente également la résistance des sols aux agents chimiques et aux variations de température. Les ­revêtements spécialement conçus pour les équipements sportifs, telles les dalles (60 x 60 cm) Dalsport de Dalsouple, ne nécessitent pas de collage. Ils se posent par emboîtement à queue-d’aronde. De même, le fabricant italien ­Mondo, leader dans le secteur des équipements sportifs, propose trois gammes de produits, dont deux sont destinées aux sols sportifs (gymnases, salles de fitness, etc.) et aux sols de stades de football, couverts de gazon artificiel. Ces sols ­spécialisés, ­collés ou juste posés, permettent un remplacement facile. Pour l’ensemble des produits collés, le temps de séchage requis oscille entre 24 et 48 heures. Par ailleurs, ce revêtement caoutchouc est un matériau à haute résistance et performance qui recèle de nombreuses autres qualités. Ainsi, selon les divers produits des fabricants, il peut être anti­statique, antidérapant, anti UV, imperméable, incassable, insonorisé et/ou ininflammable. Et s’il est facile d’entretien (lavage à la monobrosse), il peut également résister aux brûlures de cigarettes, aux produits chimiques ou aux chaises à roulettes. Autre avantage : « Le caoutchouc est un matériau stable dans le temps, contrairement au PVC ou au linoléum qui ont tous deux tendance à bouger. Ce qui génère la suppression des joints », ajoute Rémi Duvert. Il joue aussi un rôle important d’affaiblissement acoustique.

À ce sujet, certains fabricants proposent des produits particuliers, comme les dalles et lés Noraplan Mega Acoustic de Nora de 4 mm d’épaisseur, qui, dotés d’une sous-couche isolante, réduisent les bruits d’impact jusqu’à 20 dB. En fonction de leurs propriétés particulières, les divers revêtements caoutchouc s’adaptent à de nombreux domaines d’application, de type domestique, commercial ou industriel. Le fabricant Nora propose deux gammes de revêtements. Une gamme de base Noraplan calandrée en lés et une gamme supérieure Norament dont la technique de fabrication est une exclusivité de l’industriel. Il s’agit de dalles carrées, compactes et robustes, mesurant jusqu’à 1 m de côté, fabriquées avec une presse puissante de plusieurs tonnes. Ces dalles hypersolides, aux textures diverses, sont adaptées à des locaux au trafic élevé. Les grandes dalles Norament 986 Metro (100,2 cm et 3,5 mm d’épaisseur) sont vouées plus particulièrement à des surfaces commerciales, des musées ou des espaces publics. Alors que les plus petites, Norament 825 (50,3 cm et 3,5 mm d’épaisseur) sont appropriées pour des ­locaux privés ou publics, tels que des hôpitaux ou des maisons de retraite.

La taille des dalles, qui ne conditionne pas leur destination, relève davantage de choix esthétiques. Sur ce point, les fabricants offrent une multitude de produits, aux coloris et aspects différents. Ainsi, les dalles et lés peuvent être unis et monochromes, et offrir une palette de teintes, plus ou moins étendue, selon les gammes. Cela peut aller de deux teintes, pour l’Unidal d’IDS et ses couleurs rouge et vert, jusqu’à s’élargir à 80 teintes de base, avec une démultiplication en 700 coloris Pantone, préconisés par Dalsouple. De plus, les aspects de ces éléments sont enrichis par des textures diverses.

Des domaines d’application variés

La première texture créée, à base de pastilles rondes, fut très appréciée plusieurs décennies auparavant, et équipait alors les espaces à fort passage et recevant du public (aéroports, ascenseurs, etc.). Les fabricants en proposent toujours, comme la société Artigo et ses dalles carrées Classic BS ou Strong BS (50 cm et 100 cm), de 2,5 et 4 mm d’épaisseur, destinées à des locaux à trafic moyen et ­intense. Ce type de revêtement à connotation industrielle connaît un regain d’intérêt, notamment pour le commerce alimentaire. Ce même fabricant pousse la démarche esthétique plus loin, en proposant, pour ses trois gammes phares, Ebony, Kayar et Zéro.4, l’intervention de deux designers Ettore Sotsass et Christopher Redfern qui créent des dessins et des textures multiples. « L’idée était de créer un lien entre la matière naturelle abondante dans la nature, les fibres de coco, et le process industriel, le caoutchouc, ce qui a donné le produit Kayar », remarque Yves Jaffré, responsable commercial chez Artigo. Bien que le revêtement uni soit toujours apprécié, d’autres textures sont en plein essor. Elles peuvent être d’aspect martelé, moucheté, marbré, cannelé, pailleté, satiné, strié, gaufré, etc. Elles peuvent aussi imiter des matériaux comme le béton brut, l’ardoise, la pierre, etc. Ainsi, les grandes dalles 986 Metro de Nora ­offrent une surface monochrome et irrégulière qui reproduit le béton ou l’asphalte. Ce revêtement convient à des locaux au trafic extrême, comme des magasins de sport. De même, le Terranova de Mondo, à dalles carrées (100 cm, 3 mm d’épaisseur) imite l’ardoise. Ce design correspond à un style loft, toujours prisé en aménagements de boutiques.

*Tableau non-exhaustif des fabricants voir pdf

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°282

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Mondial du bâtiment 2019 : et les lauréats des Awards sont...

Mondial du bâtiment 2019 : et les lauréats des Awards sont...

Le palmarès des Awards de l'Innovation du Mondial du Bâtiment a distingué 21 produits, à retrouver prochainement dans le dossier spécial des Cahiers techniques du bâtiment. Catégorie Structure[…]

18/09/2019 | Produit
PAC double service (2/2) - Fiable, performante et moins bruyante

Enquête

PAC double service (2/2) - Fiable, performante et moins bruyante

PAC double service (1/2) - Le chaud et le froid dans l'habitat

Enquête

PAC double service (1/2) - Le chaud et le froid dans l'habitat

Spas collectifs (1/2) - Des bulles de bien-être

Enquête

Spas collectifs (1/2) - Des bulles de bien-être

Plus d'articles