Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

REVÊTEMENT Rénovation par dalles plombantes autobloquantes

Sujets relatifs :

REVÊTEMENT Rénovation par dalles plombantes autobloquantes

© (Docs. Gerflor Industrie.)

Poser 11 000 m2 de revêtement de sol sans interrompre, ni perturber les activités ­d’ateliers de fabrication : tel est l’un des avantages de ces dalles PVC qui se posent sans colle.

Voilà quelques années, la société Turboméca, spécialisée dans la conception et la production de turbines à gaz pour hélicoptères, lançait un programme pluriannuel de rénovation des sols de ses ateliers de montage, de contrôle et d’expertise. Avec, à la clé, un cahier des charges précis préconisant l’emploi d’un revêtement dont la pose restreindrait au minimum l’immobilisation des locaux tout en étant capable de supporter sans dommage le trafic intense des chariots élévateurs. D’autres impératifs – tels que l’amortissement acoustique et les coûts d’installation et de maintenance – ont orienté le service entretien de la société à opter pour l’emploi des dalles GTI de Gerflor. Ainsi plus de 11 000 m2 de revêtements en dalles plombantes en PVC ont été mis en place en pose libre, « liées » par queues d’aronde.

« La facilité de mise en œuvre de ces dalles a été un véritable atout. Le plateau technique de 200 m2 a pu être rénové en une seule journée alors que l’emploi de résines aurait nécessité 2 à 3 jours de mise en œuvre et de séchage », précise le responsable du service entretien général travaux neufs de Turboméca.

Un montage progressif

L’adoption de cette dalle posée à sec a évité l’aménagement d’un secteur de transit et a permis la disponibilité immédiate de l’espace de travail. Dans chaque atelier en configuration industrielle, le site a été dégagé par zones contiguës. « Nous avons opté pour un montage par bandes de 5 à 10 m de largeur. La progression s’est faite en accéléré. Le revêtement n’étant pas collé et le support n’ayant pas besoin de préparation, la pose s’est effectuée directement après », commente le responsable de l’entreprise Lino Tapis. L’usage a montré que ces dalles ne se déformaient pas et ne gondolaient pas lors des manœuvres des chariots élévateurs. De plus, l’absorption des bruits a été améliorée et la résonance réduite. Le jeu des coloris a permis de délimiter visuellement les circulations et les bornes de sécurité (en jaune) des espaces ateliers (en vert).

Côté coûts, le choix d’un revêtement en dalles revenait entre 20 et 30 % moins cher qu’un plancher bois habillé de deux couches de peinture polyuréthanne. De plus, en passant du plancher bois aux dalles étanches, l’opération de balayage a été remplacée par un nettoyage automatisé par monobrosse rotative, avec savonnage une fois par semaine et décapage deux fois par an. L’emboîtement très serré des queues d’aronde supprime l’infiltration d’eau entre les dalles. Ce mode opératoire interdit également tout désaffleurement lors d’un remplacement localisé. L’emploi d’un rouleau à maroufler élimine ce risque. Autre avantage induit par la souplesse du revêtement : l’amortissement des chutes, que ce soit des pièces ou des outils.

L’amélioration des conditions de travail a été appréciée par le personnel : confort de marche et, en station debout sur un poste de travail, déplacement silencieux et réduction des bruits d’ambiance, espaces plus lumineux et agréablement colorés, sentiment de propreté et de sécurité permanent, personnalisation des différents locaux.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°244

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Le guide de l’OPBBTP ne suffit pas pour reprendre le chemin des chantiers

Tribune

Le guide de l’OPBBTP ne suffit pas pour reprendre le chemin des chantiers

Saluons l’exercice délicat fait par l’OPBBTP d’élaborer un guide pratique pour des travaux en pleine crise sanitaire. Toutefois ce guide permet-il vraiment une reprise d’activité du secteur ? Apporte-t[…]

06/04/2020 | ChantierCoronavirus
Le C2N de Saclay, nouveau temple de la recherche signé Schüco à Palaiseau

Le C2N de Saclay, nouveau temple de la recherche signé Schüco à Palaiseau

Coronavirus : comment éviter les vols sur les chantiers ?

Coronavirus : comment éviter les vols sur les chantiers ?

"Sécurité des collaborateurs : toute la filière du BTP en est responsable" CINOV, UNGE et Syntec-Ingénierie

Tribune

"Sécurité des collaborateurs : toute la filière du BTP en est responsable" CINOV, UNGE et Syntec-Ingénierie

Plus d'articles