Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Revêtement : parquet composite bois massif et latté bouleau

Sujets relatifs :

Revêtement : parquet composite bois massif et latté bouleau

Ce contrecollé haut de gamme allie l’esthétique d’un parquet traditionnel à une excellente stabilité dimensionnelle obtenue par sept couches de bois à fibres croisées avec encollage phénolique de type marin.

Issu de la gamme Listone Giordano de l’italien Margaritelli, le parquet Plank 140 est un revêtement à coller qui se présente sous la forme de lames individuelles assemblées par rainures et languettes. Chaque lame est composée d’une couche supérieure d’usure et d’une sous-couche de stabilisation. La première est une lame de bois massif de 5 mm d’épaisseur collée sur une couche inférieure de 9 mm constituée de sept plis de contreplaqué en bouleau à fibres croisées, assemblées par des encollages phénoliques de type marin. L’ensemble assure au parquet une résistance maximale à l’humidité, tout en le rendant indéformable. Avantages, un disjointoiement minimisé des lames, la fabrication possible de lames plus longues et plus larges par rapport aux produits traditionnels, et un domaine d’emploi élargi aux pièces humides (salle de bain, cuisine…).

La méthode de sciage radial pour fabrication, dite en « quartier de moreau », renforce cette stabilité. Elle procure une prédominance d’éléments « de droit fil », beaucoup plus imperméables donc plus stables que les lames sur dosse (aspect flammé typique du sciage à haut trait couramment utilisé). Ainsi, le parquet est compatible avec un plancher chauffant réversible (rafraîchissant). Il satisfait en terme de résistance thermique à la limite de 0,09 m2.K/W imposée par le CPT du Cstb. Par ailleurs, les études officielles sur les critères de compatibilité des parquets avec un plancher chauffant réversible étant en cours, le fabricant a fait réaliser au laboratoire d’EDF des essais sur leur comportement aux variations climatiques. Les résultats ont conclu à un risque faible de condensation à l’intérieur du bois, et au fait que, de par sa conception (âme multicouche de contreplaqué bouleau à fibres croisées et colle employée non hydrolysable), le parquet résisterait à un phénomène de condensation. Le fabricant a d’ailleurs une garantie de responsabilité civile décennale sur l’utilisation du parquet Plank avec un sol chauffant réversible.

Des lames sélectionnées par couleur

Décliné en sept essences nobles (chêne français, cabreuva et cabreuva rouge, iroko, teck, doussié et érable du Canada), Plank 140 affirme aussi son caractère haut de gamme avec trois niveaux de qualité du bois sélectionné. La plus affinée présente un rendu très régulier du dessin de la fibre et une bonne homogénéité des couleurs grâce à un tri effectué par tonalité. La tendance vers les lames larges joue en sa faveur, puisqu’il est proposé en 140 mm, et en 190 mm, pour des longueurs de 900 à 1 800 mm. Enfin, les finitions de surfaces disponibles (vernis, brossé, huilé) sont réalisées en usine, limitant les interventions sur chantier. Destiné à être collé en plein sur une chape, ce plancher impose à celle-ci des conditions de teneur en humidité (3 % maximum), de planimétrie (5 mm sur 2 m maximum) et de cohésion (support lisse, propre, sans fissures …). Une colle polyuréthanne est appliquée à la spatule crantée, les lames sont emboîtées entre elles puis le parquet encollé est chargé avec des poids pour assurer une bonne liaison avec la chape. Le produit est répertorié selon les essences en classe 33 ou 34 (norme expérimentale XP B 53-669), donc adapté aux lieux privés et publics. En l’absence de chape isophonique, l’isolation phonique préconisée par le fabricant consiste à poser entre le parquet et la chape une couche de liège d’une épaisseur moyenne de 4 mm.

Service lecteurs 519

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°250

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Enquête- Sols sportifs

Enquête

Enquête- Sols sportifs

Les installations sportives indoor appellent la polyvalence afin de permettre l'exercice de plusieurs activités, sportives ou non. Les sols doivent ainsi pouvoir s'adapter à de nombreuses sollicitations.

03/05/2018 | Produit
Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête

Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête - Ouvrants de toit

Enquête

Enquête - Ouvrants de toit

Enquête - Éclairage des musées

Enquête

Enquête - Éclairage des musées

Plus d'articles