Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

RESTAURATION Phasage complexe pour l’Arc de triomphe

Sujets relatifs :

RESTAURATION Phasage complexe pour l’Arc de triomphe

Commencée en 1806, la construction de l’Arc de triomphe s’est achevée en 1836 par la construction de la balustrade de l’attique puis le grand dallage de la plate-forme. Cette terrasse, constituée de dalles de pierre de Château-Landon, présente des défauts d’étanchéité depuis l’origine. La réfection de l’étanchéité sera donc effectuée, par souci de cohérence, en même temps que la restauration de la corniche de l’attique, dont les protections en plomb sont défectueuses. Idem pour le renforcement et le rehaussement de la barrière de sécurité. Le phasage de l’opération permet de conserver l’accessibilité de la terrasse aux visiteurs pendant toute la durée de ces travaux (de septembre 2003 à juin 2005).

L’Arc de triomphe est composé d’une grande arche centrale et de deux petits arcs latéraux. La grande arche est formée d’une voûte en berceau dont la surface intérieure est ornée de caissons sculptés de rosaces, en mauvais état. L’opération (jusque mi-avril 2004) consiste à vérifier et à restaurer les caissons de la voûte en berceau et les frises du grand arc, et à consolider les éléments en pendentif. Un échafaudage horizontal, étanche et sécurisé, maintiendra l’accès du public, notamment les cérémonies quotidiennes de la « Flamme ». Les interventions extérieures débuteront le lendemain de la célébration du 11 novembre.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

« La crise sanitaire pousse à réinventer les espaces de travail »

Tribune

« La crise sanitaire pousse à réinventer les espaces de travail »

Catherine Cousinard, directrice générale adjointe d'Engie Solutions, analyse les enjeux de la transformation des bâtiments tertiaires suite à la pandémie.« La crise sanitaire agit comme un catalyseur d’évolutions constatées...

18/01/2021 |
RE2020 : pourquoi le CSCEE peine à rendre un avis favorable

RE2020 : pourquoi le CSCEE peine à rendre un avis favorable

Innover, c'est résister

Innover, c'est résister

« Décarboner et préserver la biodiversité »

« Décarboner et préserver la biodiversité »