Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Résille de terre cuite en zigzag

Sujets relatifs :

Résille de terre cuite en zigzag

Les baies vitrées de cette résidence étudiante sont protégées par un système de lames en terre cuite apposé devant les murs et les balcons des studios. Leur configuration, qui change d‘un étage à l’autre, anime les façades et en rompt la répétitivité.

Faisant face au parc Martin-Luther-King, la résidence étudiante éponyme a ouvert ses portes à la rentrée 2013. Implantée dans la ZAC Cardinet-Chalabre à Paris (xvii e ) du quartier des Batignolles, elle est assortie d’une école polyvalente (maternelle et élémentaire) de 12 classes, d’un centre de loisirs et d’une cuisine centrale destinée à plusieurs groupes scolaires (1 500 repas par jour).

Conçu par les architectes Anne-Charlotte Zanassi, Julien Zanassi et Dominique Vitti de l’Atelier Philéas, cet ensemble bâti couvre une surface totale de 9 064,95 m², dont 4 696,55 m² pour la résidence, avec un montant de travaux global de 21,4 M€, 10,2 M€ HT étant alloués à la résidence. Les équipements publics (école et centre de loisirs), qui logent dans le socle de l’opération sur deux ou trois niveaux, sont séparés par des cours et liaisonnés entre eux par une passerelle.
Les locaux des écoles maternelle et élémentaire se répartissent sur trois niveaux, la maternelle se déployant sur un angle triangulaire. Si le rez-de-chaussée sur rue abrite les deux salles à manger et le hall d’accueil, la partie arrière accueille le centre de loisirs. Les deux étages recèlent, quant à eux, les bureaux de l’administration et du gardien, les salles de classe et d’activités, la bibliothèque, des sanitaires, un logement de fonction et des locaux techniques. L’école est bien repérable, avec ses façades parées d’un bardage en terre cuite vernissée verte s’insérant dans l’environnement paysager alentour, la partie réfectoire étant végétalisée. Sur ce socle se dressent les deux parallélépipèdes de sept niveaux de la résidence étudiante de 152 chambres, dont les surfaces varient de 17 à 19 m².

Des claustras sophistiqués

Côté organisation spatiale, le mur séparatif de chaque studio est pourvu d’un meuble de 6 m de longueur qui, regroupant rangements, étagères, penderie, placard électrique, kitchenette et bureau, est clos par des lames coulissantes en PVC. Du côté de l’entrée, prend place une salle de bains préfabriquée sur mesure qui est accompagnée d’un coin lit ouvrant sur un petit espace extérieur appropriable, doté d’un podium en caillebotis. La baie vitrée de ce balcon est habillée d’une résille en terre cuite particulière. Ce claustra pare-soleil se compose d’un jeu de lames en terre cuite de couleur beige, situées en zones haute et basse du balcon et posées de manière aléatoire à chaque niveau, sur une ossature métallique de support.
En plan, ils s’inscrivent dans un triangle, dont la direction change à chaque étage, offrant un aspect dynamique et fluctuant à l’ensemble. Par ailleurs, l’ouvrage a fait l’objet d’une démarche environnementale approfondie s’appuyant sur plusieurs procédés. Si quelque 520 m² de murs et 800 m² de toitures ont été végétalisés, le toit reçoit 288 panneaux photovoltaïques (510 m²) produisant de l’électricité. De plus, le chauffage des bâtiments est relié au réseau de chauffage urbain (CPCU), tandis que l’installation d’un puits canadien sert à rafraîchir le centre de loisirs.
Les logements étudiants, répondant à une consommation estimée à 42 kWh/m²/an, sont labellisés BBC Effinergie, et répondent aux normes « Habitat et environnement profil A performance et Qualitel ». L’école est certifiée HQE « NF Bâtiments tertiaires ». À noter que ces mesures respectent à la fois le Plan Climat de la Ville de Paris et la RT 2005.

N°331

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°331

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Un siège social vêtu de bois dans une ancienne halle ferroviaire

Un siège social vêtu de bois dans une ancienne halle ferroviaire

À Versailles, une charpente en bois a été greffée sur les fermes en acier d'une halle SNCF désaffectée et une structure à poteaux et planchers en bois mise en œuvre conjointement, afin[…]

29/11/2018 | ChantierInnovation
Meccano géant sur le toit d'un bunker

Meccano géant sur le toit d'un bunker

Perspective, l'immeuble tertiaire en structure bois le plus haut de France

Perspective, l'immeuble tertiaire en structure bois le plus haut de France

Des joints creux réalisés dans l'épaisseur d'un système d'ITE

Des joints creux réalisés dans l'épaisseur d'un système d'ITE

Plus d'articles