Rénovation de la toiture en tuiles de l’Opéra de Toulon

Sujets relatifs :

PHOTO - 888845.BR.jpg

L’utilisation de panneaux d’isolation rigide de 140 mm d’épaisseur avec écran de sous-toiture intégré a permis d’atteindre une résistance thermique de 6,36 m2.K/W tout en limitant les surcharges sur la structure existante.

Les tuiles de l’Opéra de Toulon, devenues poreuses et friables avec le temps, compromettaient l’étanchéité à l’eau de ce bel édifice néoclassique construit en 1862. Début 2015, sous la conduite des architectes Leccia et Cazorla, la communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée lançait un important projet de réfection de la couverture, lequel fut rapidement étendu afin d’améliorer les performances thermiques de la toiture et de permettre l’aménagement d’une salle de répétition de 300 m2 sous les combles. Le programme devait tenir compte de l’inscription du bâtiment à l’inventaire des monuments historiques, en respectant les matériaux et les techniques d’origine. Il devait par ailleurs veiller à ne pas alourdir la structure existante dans un souci de pérennité de l’édifice. Le diagnostic de l’ouvrage par le BET Unanime avait à ce titre fixé une surcharge limite de 20 kg/m2 pour la toiture et de 200 kg/m2 pour le plancher des combles. Les solutions constructives nécessitaient en outre de satisfaire les contraintes acoustiques du maître d’ouvrage, en protégeant la future salle de répétition des bruits extérieurs, notamment du phénomène de retour de tambour lors de la pluie, tout en limitant les nuisances sonores pour le voisinage.

C’est une technique d’isolation par l’extérieur, également connue sous le nom de sarking, qui a été retenue. Développée par la société Monier, la solution Climat Confort est un système 2 en 1 qui associe une âme isolante rigide en mousse résolique et un écran de sous-toiture. Dans le cadre du chantier, cette solution avait l’avantage d’être particulièrement légère - les panneaux, de 140 mm d’épaisseur, représentent une surcharge de seulement 5 kg/m2 et sont autoportants jusqu’à un entraxe de 90 cm - tout en ayant un haut pouvoir d’isolation thermique (R = 6,36 m2.K/W). Suivant ce système, le complexe de toiture associe de bas en haut : un feutre acoustique de 5 cm en laine minérale, un écran pare vapeur de type Paracoustic, un panneau Climat Confort de 140 mm, des contre-lattes de 60 x 40 mm, des liteaux de 27 x 40 mm et une couverture en tuiles plates « de Marseille », identiques au format grand moule des tuiles initiales produites par la tuilerie Guichard Carvin & Cie (groupe Monier).

Mise en valeur du patrimoine

La pose a été effectuée par l’entreprise de couverture Alain Le Ny (Rhône), spécialisée dans la restauration du patrimoine historique. Les différents matériaux ont été mis en œuvre sur les chevrons existants, conservés et scellés à la chaux dans les façades en pierres de taille. Les chevrons sont eux-mêmes supportés par la charpente métallique de l’Opéra. En bon état de conservation général, malgré quelques signes de rouille au niveau de ses points d’ancrage dans les murs, l’ouvrage, caractéristique de la construction en fer puddlé du xixe siècle, est conservé et destiné à demeurer apparent dans la future salle de répétition. Entre chaque ferme à entrait, un revêtement en plaques de plâtre acoustique vient habiller la sous-face de la toiture. Le coût de l’ensemble des travaux de toiture et d’aménagement est estimé à 1,1 million d’euros.

N°349

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°349

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2016 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Marseille s'offre une cure de thalassothermie

Marseille s'offre une cure de thalassothermie

Le nouvel écoquartier Smartseille, dans les quartiers nord de la ville, est desservi par un réseau d'eau douce tempérée régulé thermiquement par une boucle d'eau de mer. Celle-ci assure le[…]

30/03/2017 | ActualitéChantier
Une toiture-terrasse qui évolue en potager

Une toiture-terrasse qui évolue en potager

L'évêché d'Auch renaît en bâtiment à énergie positive

Dossier

L'évêché d'Auch renaît en bâtiment à énergie positive

Le Supergrid Institute de Villeurbane va s'agrandir

Le Supergrid Institute de Villeurbane va s'agrandir

plus d’articles