Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Dossier

Réglementation incendie : considérer la spécificité des façades double peau

Sujets relatifs :

Réglementation incendie : considérer la spécificité des façades double peau

Depuis 1977, la France n’a connu aucun incendie significatif dans les IGH, contrairement aux États-Unis et à l’Espagne par exemple, où la Tour Windsor (Madrid) a été en grande partie détruite en février 2005 alors que les étages supérieurs étaient en travaux. Doc. Patrick Billard /AFP.

© (

Attendue pour fin 2007, la nouvelle réglementation incendie dans les IGH (1) aura comme objectif de tenir compte des progrès techniques réalisés depuis trente ans.

«La réglementation ­incendie actuellement en application date de 1977 », explique le capitaine François Brochard, du bureau de la réglementation incendie et des risques de la vie courante, à la direction de la ­Défense et de la Sécurité civile au ministère de l’Intérieur. Il s’agit de l’arrêté du 18 octobre « portant règlement de sécurité pour la construction des immeubles de grande hauteur et leur protection contre les risques d’incendie et de panique ». Avec le recul, nous pouvons affirmer qu’elle a parfaitement rempli son rôle puisque, depuis lors la France n’a connu aucune victime d’incendie dans ce type de construction. Aucun sinistre n’a jamais atteint l’ampleur de ce qu’on a vécu dans d’autres pays. »

De fait, notre pays n’a pas eu à déplorer de destruction par le feu comme celle de la Tour ­Windsor dans le centre de ­Madrid, en février 2005. Pour autant, en trente années, les techniques ont évolué « aussi est-il nécessaire de mettre cette réglementation au goût du jour en intégrant toutes sortes d’évolutions dans de nombreux domaines, tant dans les systèmes constructifs que dans les installations de protection », souligne François Brochard. Car depuis, « on procède par dérogations qui nécessitent un traitement au cas par cas », explique Jean-Paul Henry, ingénieur sécurité incendie chez Socotec.

Vers un référentiel de potentiel calorifique unique

La réglementation en cours d’élaboration, et qui pourrait faire l’objet d’une publication définitive dès la fin 2007, tiendra donc compte des différentes évolutions que peuvent constituer la généralisation des façades double peau, l’utilisation de systèmes de sécurité incendie (SSI), déjà l’objet de recommandations pour les ERP (2), etc.

Si l’ensemble des dispositions étudiées n’est pas encore connu, les tendances peuvent être dessinées. Globalement, la philosophie restera la même, la réglementation insistant davantage sur les moyens que sur les ­objectifs.

La durée de la stabilité au feu, aujourd’hui fixée à 2 heures, reste « une préoccupation fondamentale », comme le souligne François Brochard. L’effet World Trade Center, en quelque sorte. Et des missions ont été confiées sur ce thème à des organismes spécialisés. Le maintien de cette durée « dépend des conditions d’établissement d’un référentiel de potentiel calorifique ». Si un tel document, actuellement à l’étude, permet d’évaluer de ­façon satisfaisante le risque, rien ne devrait changer dans cette disposition. « Aujourd’hui, commente Jean-Paul Henry, le principe est pratiquement le même pour tout le monde : il s’agit de calculer un équivalent bois. Toutefois, aucune règle ne régit la démarche et chacun s’appuie sur des valeurs fixées à partir de sa propre expérience. Un référentiel commun deviendrait un outil très utile puisqu’il harmoniserait les résultats en prenant en compte les matériaux nouveaux. » (voir encadré)

Réglementer les SSI

Dans le domaine de l’enveloppe, la généralisation des façades double peau, l’intégration de dispositifs de récupération d’énergie comme les panneaux solaires, la possibilité de créer des façades végétalisées, ou encore l’utilisation de nouveaux ­vitrages, globalement les nouveaux types de façades imaginés par les maîtres d’œuvre, exigent de prévoir des dispositions empêchant toute propagation des incendies par les façades.

Soit par effet de cheminée, soit par transmission directe, etc. « Le niveau de sécurité ne doit pas être affaibli, et des commissions travaillent actuellement sur le sujet », précise François Brochard.

Si les SSI n’existaient pas il y a trente ans, les constructeurs mettent en œuvre depuis longtemps ces installations dans les IGH. Leur usage devrait donc être réglementé dans la prochaine mouture du texte.

Le règlement définira « ce qui doit être installé et comment les différents composants du SSI devront fonctionner », indique François Brochard. Pour autant, la généralisation des installations ­d’extinction automatique n’est pas à l’ordre du jour.

Les modifications prendront aussi en compte l’ensemble des évolutions connues dans les domaines de la plomberie sanitaire, du chauffage et de la climatisation, et bien sûr de l’électricité. « D’ailleurs, conclut François Brochard, c’est également l’ensemble des nouvelles recommandations, réglementations et législations qui servent de base à ce travail, y compris les Euroclasses. »

Si les grandes tendances de la réglementation sont définies, sa rédaction et l’analyse de nombreux points ne sont pas encore terminées. D’autant qu’après les dispositions générales, il conviendra de s’attaquer aux dispositions particulières de chaque type d’IGH.

Pour en savoir plus :

Le site du ministère de l’Intérieur donne accès aux avis des commissions de sécurité sur les ERP et les IGH. www.interieur.gouv.fr/sections/a_l_interieur/defense_et_securite_civiles/dossiers/ccs.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°265

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Reconvertir des bâtiments patrimoniaux

Dossier

Reconvertir des bâtiments patrimoniaux

La reconversion des bâtiments induit de nécessaires adaptations. S’agissant d’édifices patrimoniaux, protégés ou non, l’intervention doit pouvoir faire dialoguer histoire du lieu et nouveaux[…]

Changement de cap pour l'Hôtel de la Marine

Dossier

Changement de cap pour l'Hôtel de la Marine

La Bourse de Commerce entame une autre vie

Dossier

La Bourse de Commerce entame une autre vie

La Samaritaine fait peau neuve

Dossier

La Samaritaine fait peau neuve

Plus d'articles