Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Les systèmes de sécurité sont-ils adaptables à la menace d'attentat ?

Propos recueillis par Bernard Aldebert

Sujets relatifs :

Les systèmes de sécurité sont-ils adaptables à la menace d'attentat ?

Entretien avec Gaëtan Broihier, référent technique national sécurité incendie du groupe Qualiconsult, concernant l'intégration des systèmes anti-incendie dans la menace d'attentat.

CTB. Qu'appelle-t-on système de sécurité incendie (SSI) ?

Les systèmes de sécurité incendie, dans leur version la plus évoluée, comportent un système de détection incendie qui collecte les informations d'origine humaine (déclencheurs manuels) et d'origine technique (détecteurs automatiques d'incendie) et un système de mise en sécurité incendie qui traite les informations et ordres liés a la seule sécurité incendie pour effectuer la mise en sécurité des dispositifs commandés terminaux au travers de trois fonctions que sont l'évacuation, le compartimentage et le désenfumage, celles-ci associant différents arrêts techniques.

CTB. D'où vient l'idée d'intégrer les systèmes de sécurité incendie dans la gestion de la menace d'attentat en France et de mutualiser la sûreté et la sécurité ?

Intégrer dans une même logique les notions de risque et de menace, c'est-à-dire le fait accidentel et le fait malveillant, est une vieille idée qui trouve sa pertinence dans les similitudes du traitement des deux phénomènes.

"L'idée d'intégrer dans une même logique les notions de risque et de menace trouve sa pertinence dans les similitudes du traitement des deux phénomènes."

En effet, toute gestion de risque ou menace passe par trois composantes. La première est de faire échec à l'événement non souhaité ou redouté (ENS ou ER), d'une part par la prévention/prévision des risques ou des menaces et, d'autre part, par la limitation des impacts. La deuxième vise à réparer les dommages. La troisième entend sanctionner les atteintes à l'ordre social.

Cette logique a trouvé différentes illustrations, dés le début des années 80, et, pour ce qui nous concerne, plus récemment à travers la circulaire du ministère de l'Intérieur NOR : INTK1517236 de 2015, qui autorise certains agents du service de sécurité incendie à procéder à des taches de sûreté. Rendue possible par la lecture des jurisprudences administrative de la loi n° 83-629 modifiée, relative à l'activité de sécurité privée, cette inflexion a été amplifiée dans les magasins et centres commerciaux par l'arrêté du 13 juin 2017 modifiant les dispositions applicables aux ERP de type M (articles M29 et M31). De plus, le guide du ministère de[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°370

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2018 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Signature de la charte de mobilisation des acteurs relative au permis d'expérimenter

Signature de la charte de mobilisation des acteurs relative au permis d'expérimenter

Lors du marché international des professionnels de l'immobilier (MIPIM), le ministre de la Ville et du Logement a signé ce jeudi 14 mars au côté des foncières, des établissements publics[…]

18/03/2019 |
 Le bois acétylé apte à la fenêtre

Le bois acétylé apte à la fenêtre

Constance de Batz prend la direction des opérations chez MBACity

Constance de Batz prend la direction des opérations chez MBACity

Legendre signe un contrat cadre avec Resolving sur la gestion documentaire

Legendre signe un contrat cadre avec Resolving sur la gestion documentaire

Plus d'articles