Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

RECYCLAGE Récupérateur de calories des eaux grises

Sujets relatifs :

RECYCLAGE Récupérateur de calories des eaux grises

Outre une cuve en acier inoxydable pour récupérer les eaux grises, le système se compose d'une pompe à chaleur, d'un ballon anti-court cycle et d'un ballon de préchauffage de l'eau. (Docs. Biofluide Environnement.)

Toute l'astuce de ce système consiste à récupérer la chaleur des eaux grises avant leur rejet à l'égout, pour alimenter une pompe à chaleur. Ce préchauffage de l'eau sert aussi bien à l'ECS qu'au réseau de chauffage.

Alors que les économies d'énergie sont au cœur des préoccupations, dans la construction neuve comme dans l'existant, les solutions pour l'eau chaude restent peu nombreuses. Outre le solaire thermique, peu d'alternatives existent. C'est à partir de ce constat que Biofluides Environnement a développé l'ERS ou Energy Recycling System, une technologie de recyclage calorifique. Le système récupère les calories des eaux grises (eaux de lave-vaisselle, lave-linge, douches, baignoires) ou industrielles (condensats de vapeur d'eau, eau de lavage et autres points d'eau chaude) pour alimenter les installations de production de chauffage, d'eau chaude sanitaire ou de traitement de l'air.

L'ERS se compose de quatre modules : une cuve en acier inoxydable à travers laquelle transitent les eaux grises avant leur rejet à l'égout, une pompe à chaleur (pac) développée spécifiquement, un ballon anti-court cycle et un ballon de préchauffage de l'eau chaude sanitaire. L'installation fonctionne sur trois réseaux : un circuit fermé entre la pac et la cuve de l'ERS, un circuit d'ECS dans le bâti et un réseau d'évacuation des eaux grises.

La cuve en acier inoxydable est équipée d'un système de filtration et de nettoyage automatique, ainsi que d'un module de récupération de chaleur. Sa capacité varie en fonction des installations entre 200 et 8 000 l.

Alimentée par les eaux grises à température comprise entre 8 et 14 °C, la pac eau/eau est fabriquée sur mesure par l'entreprise CAP2I. Elle possède entre un et trois compresseurs à haute température Copeland et utilise du R 134A comme fluide frigorigène, afin d'atteindre un coefficient de performance (COP) moyen de 4,7 « qui devrait faire passer à 5 les prochaines installations », précise Alain Mouré, dirigeant et fondateur de la société. Ces machines sont disponibles dans des puissances variables entre 6 et 72 kW en fonction des installations. L'eau qui atteint une température de 50 °C en sortie de la pompe à chaleur est ensuite stockée dans un ballon de préchauffage. Elle pourra ensuite être utilisée après un appoint fourni par la chaudière en place afin de monter la température de l'eau à 55 °C pour l'eau chaude sanitaire et l'alimentation des circuits de radiateurs. Ce système est également prévu pour être couplé à des panneaux solaires thermiques. Les deux dispositifs peuvent ainsi fonctionner ensemble et permettraient, selon les estimations, de réaliser une économie d'énergie primaire de l'ordre de 80 %. L'échangeur et les circulateurs ont été choisis afin de consommer le moins d'énergie possible.

Un système adapté au résidentiel collectif

Contrairement à d'autres systèmes qui récupèrent les calories des eaux grises à l'échelle d'un quartier ou d'une agglomération et nécessitent une installation en neuf, l'ERS peut être mis en place dans un bâtiment existant. Le retour sur investissement est plus rapide lorsque le dispositif est installé pour une centaine de ­logements. Il est donc adapté en résidentiel collectif, en logement social, pour les hôpitaux, les maisons de retraite, mais aussi dans l'industrie.

Pour l'instant, l'installation est réalisée par les techniciens de Biofluides environnement. Elle nécessite un espace en locaux techniques d'une vingtaine de m2. Les opérations de maintenance sont recommandées tous les trimestres pour une durée d'une demi-heure environ. L'ensemble du dispositif est garanti dix ans par le constructeur.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°296

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Enquête- Sols sportifs

Enquête

Enquête- Sols sportifs

Les installations sportives indoor appellent la polyvalence afin de permettre l'exercice de plusieurs activités, sportives ou non. Les sols doivent ainsi pouvoir s'adapter à de nombreuses sollicitations.

03/05/2018 | Produit
Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête

Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête - Ouvrants de toit

Enquête

Enquête - Ouvrants de toit

Enquête - Éclairage des musées

Enquête

Enquête - Éclairage des musées

Plus d'articles