Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

RECHERCHE Solution invisible de sécurité

Sujets relatifs :

RECHERCHE Solution invisible de sécurité

Afin de détecter les accès non autorisés des bâtiments ou des infrastructures très étendues comme les stades, aéroports ou centrales électriques, le Textile Processing Chemicals du groupe Lanxess vient de mettre au point une solution de sécurité non perceptible à l’œil nu. Il s’agit d’un liquide luminescent pulvérisé sur les zones difficiles à sécuriser et dont la coloration apparaît à la lumière laser. Lors du contrôle des surfaces traitées, les prises de vue de la caméra laser sont comparées avec celles réalisées après la pulvérisation du produit, grâce à un logiciel de classement automatique. De jour ou de nuit, il est possible de détecter de manière fiable toutes modifications suspectes à une distance de 100 m. Les tests et essais grandeur nature ont démontré que ce produit chimique est techniquement au point et respecte l’environnement. Résistante aux intempéries, la solution peut être pulvérisée sur le terrain ou sur les entrées officielles, lors de grandes manifestations (Coupe du Monde de football…). Simple, rapide et économique, ce système de sécurité ouvre de nouvelles perspectives pour la protection contre les risques terroristes. D’autres facteurs de risques connus ou inconnus peuvent conduire à des écarts substantiels entre les résultats, qu’il convient d’actualiser ou d’adapter en fonction des évolutions ou événements futurs.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Bouygues s’associe au bois français

Bouygues s’associe au bois français

Bouygues bâtiment France Europe s’engage à utiliser du bois français pour ses constructions. Deux signatures auront lieu demain : la première avec la Fédération Nationale du Bois et le label Bois de France afin de remplir ses...

05/05/2021 | ActualitéChantier
Quand bois et agriculture font bon ménage

Quand bois et agriculture font bon ménage

Stocker et redistribuer

Stocker et redistribuer

Là où le BIM blesse

Là où le BIM blesse