Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

RECHERCHE Les panneaux super-isolants sous vide au banc d’essai

Sujets relatifs :

RECHERCHE Les panneaux super-isolants sous vide au banc d’essai

Les VIP (Vacuum Insulated Panels) comprennent un matériau d’âme micro ou nanoporeux incombustible (silice notamment), comprimé et séché, introduit dans une enveloppe barrière scellée sur 3 côtés et mise en dépression avant scellage du 4e côté. Ces systèmes qui répondent à une forte demande d’isolation thermique passive ou de diminution d’épaisseur des parois isolées, ont des caractéristiques a priori impropres à notre secteur. Même s’ils sont plus résistants une fois sous vide, ils restent sensibles au poinçonnage et au perçage, donc à l’humidité et à la température. Le film barrière peut s’allonger sous l’effet des contraintes mécaniques ou des charges de service (vent), créer des ponts thermiques sur les bords et rendre la durabilité incertaine. Seules les enveloppes comprenant une couche d’aluminium autorisent une durée de vie acceptable. Or, ce métal génère des ponts thermiques qui peuvent doubler le cœfficient de conductibilité !

Pour concilier durée de vie et isolation thermique, l’application de deux parements acier (200 micromètres d’épaisseur) de part et d’autre du VIP constitue une alternative intéressante. Ce concept de VISP (Vacuum Insulated Sandwich Panels) permet de rigidifier le panneau, de préserver l’intégrité du film, de limiter les efforts de cisaillement, de mieux répartir les déformations et de faciliter le montage. En outre, la surface d’échange réduite à 5 %,(à la surface des tranches et à la soudure) autorise l’emploi du film aluminium ! Ce procédé requiert une synergie entre l’âme VIP et les tôles, qu’il soit collé sous presse chauffante ou colaminé sur les deux parements. En effet, le collage suppose une épaisseur d’adhésif suffisante pour reprendre les irrégularités de surface du VIP. Quant au colaminage, il s’effectue avant les opérations de scellage des 3 côtés consécutifs, mise en place de l’âme, mise sous vide et scellage définitif, et implique un bordurage complexe et plus coûteux.

Ces produits doivent être livrés en dimensions finies. Selon Jean-Pierre Loustau (TBC)(1) : « Il ne faut pas chercher à les substituer aux isolants traditionnels. Pour obtenir un avantage économique, leurs applications doivent être étudiées, en changeant la conception des composants avec lesquels ils sont utilisés ». En chape flottante, ils permettront de gagner 58 mm (solution Multiminence 42 mm/Lewis). Parclosés en éléments de remplissage du mur-rideau, ils offrent une résistance thermique équivalente à celle du double vitrage (Architectural System, Alcan). En porte d’entrée bordée de polyuréthanne, ils confèrent une performance thermique supérieure à celle d’un isolant traditionnel (Uw = 1,497 W/m2.K contre 1,953 W/m2.K). Et grâce à leur encombrement réduit, ils favorisent l’intégration des coulissants à galandage, des capteurs solaires, des cassettes en façade légère, de l’isolation intérieure en rénovation…

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Décret tertiaire : engageons-nous pour garantir des résultats !

Tribune

Décret tertiaire : engageons-nous pour garantir des résultats !

Pour Cyril Sailly, dirigeant fondateur d'Advizeo, filiale du groupe d’ingénierie Setec qui spécialisée dans la gestion de l’énergie pour les bâtiments, les maîtres d’ouvrage doivent être accompagnés pour répondre aux...

Fumée sans feu à Roissy

Fumée sans feu à Roissy

Prop3rty, un incubateur dédié pour l’immobilier du futur

Prop3rty, un incubateur dédié pour l’immobilier du futur

Le commissionning, gage de qualité

Le commissionning, gage de qualité