Nous suivre

connexion Mon compte

Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

RAYONNAGES DE BIBLIOTHEQUES Conjuguer esthétique et modularité

Sujets relatifs :

RAYONNAGES DE BIBLIOTHEQUES Conjuguer esthétique et modularité

Tous les fabricants de rayonnages proposent des produits sur mesure : dimensions, structures, types de fixation et matériaux sont modulables. Toutes les combinaisons sont donc possibles pour allier esthétique et fonctionnel.

Comment choisir un rayonnage de bibliothèque ou de médiathèque ? Il s’agit de l’adapter à un lieu, à un bâtiment neuf ou existant et à ses contraintes. Il s’agit également de répondre aux attentes d’acteurs très différents : tout d’abord, à celles du maître d’ouvrage, la municipalité le plus souvent, qui souhaite l’utiliser comme une vitrine. Ensuite, vient l’architecte qui a conçu ou simplement aménagé un bâtiment existant, qui cherche à la fois à utiliser au mieux l’espace tout en le mettant en valeur. Enfin, vient le directeur de l’établissement qui va utiliser les rangements mis à sa disposition, les entretenir et les faire évoluer en fonction de ses besoins, du nombre d’ouvrages disponibles, etc. L’aspect fonctionnel sera déterminant pour lui.

Devant ces attentes diverses, parfois contradictoires, les fabricants de rayonnages ont su s’adapter et prendre en compte deux exigences a priori antinomiques, à savoir l’évolution des meubles et leur durée dans le temps. En effet, il y a longtemps que les rayonnages de bibliothèques et de médiathèques ne servent plus uniquement à ranger des livres. Il s’agit aujourd’hui d’y présenter des revues, des journaux aux formats différents, des CD et des DVD. Autant de documents de formats et de poids variés qu’il s’agit de mettre en valeur et de rendre accessibles au plus grand nombre. D’autant plus qu’à cette liste s’ajoute encore des ouvrages d’art, de cinéma ou de photographies dont les dimensions comme le poids n’ont rien de standard.

Enfin, il reste les contraintes liées à l’activité de prêt elle-même. Avec des ouvrages munis de puces RFID qu’il s’agit de ne pas démagnétiser, des qualités de papier et d’encre variables qui peuvent être sensibles à certains revêtements et nécessitent d’être protégés par un traitement anti-acide des tablettes. Des contraintes qui sont prises en compte là aussi par les fabricants, qui vont même jusqu’à proposer des meubles revêtus d’un traitement bactéricide, adaptés aux bibliothèques des hôpitaux, par exemple.

Rendre les ouvrages accessibles à tous

Choisir un rayonnage adapté dépend certes de nombreux facteurs. Toutefois, certaines règles de base s’imposent afin de rendre les ouvrages facilement accessibles aux adultes comme aux enfants. Ainsi, les capacités des rayonnages sont importantes. Pour les adultes, la moyenne s’élève à 40 livres par mètre, tandis qu’elle s’élève à 50 livres/m pour les enfants.

En matière de circulation entre deux meubles, la distance minimum doit être de 1 m. Dans les circulations principales, cette distance augmente jusqu’à 140 cm au plus juste. La qualité des sols est également un élément important. Il est en effet nécessaire de prendre en compte la résistance au sol par rapport aux charges des rayonnages. De même, afin d’installer les rayonnages de façon adéquate, les inégalités du sol sont à prendre en compte. Les constructeurs recommandent un différentiel de 2 cm maximum aux endroits où seront installés les meubles. Enfin, lors de l’installation de rayonnage le long d’un mur, il est important de vérifier qu’aucun tuyau ou obstacle de tout type ne va empêcher le haut du rayonnage de reposer contre ce mur. Le chiffre dépend bien sur du type de rayonnage mis en œuvre, mais certains fabricants préconisent de ne pas dépasser les 2 cm entre le mur et le bas du rayonnage.

En matière de rayonnages proprement dits, la logique est d’installer des rayonnages simples faces uniquement le long des murs et de réserver les doubles faces pour le milieu des pièces. La hauteur recommandée en zone adulte est de 2 m pour un simple face et de 1,75 m pour un double face. En zone enfant, la hauteur recommandée est de 1,75 m pour un simple face et de 1,50 m pour un double face. Afin de faciliter l’accès aux ouvrages situés en bas des rayonnages, il est souhaitable de positionner la première tablette à 25 cm du sol et de respecter un écart d’environ 27 cm entre chaque tablette.

Le sur-mesure domine

Afin de répondre à ces multiples attentes, le maître mot en matière de rayonnage est modularité. Tous les constructeurs proposent en plus des formats standards – hauteur comprise entre 1,20 et 2,10 m, largeur de 0,60 à 1,20 m, pour des profondeurs allant de 15 à 37 cm – des rayonnages sur mesure.

Le sur-mesure et les réalisations à la demande n’éclipsent pas pour autant le style de chaque entreprise, où souplesse et modularité sont les axes directeurs. Le plus souvent ce sont les matériaux utilisés qui dictent le style et l’esthétique des rayonnages. Certains constructeurs ont opté pour le métal uniquement. C’est le cas en particulier d’USM qui décline des solutions modulaires et modulables à l’infini à partir de trois éléments en acier : des tubes, des boules et des tablettes. Ce système, souvent comparé au jeu de mecano, repose sur le principe de fixation très simple, mis au point par la société il y a une quarantaine d’années. Constitué de deux éléments, le connecteur des tubes se dilate lors du vissage dans une boule, assurant ainsi la fixation des éléments entre eux. La structure tubulaire ainsi réalisée sert ensuite à la fixation des tablettes. Ce système se décline ensuite pour créer toutes sortes de meubles.

La plupart des fabricants de rayonnages proposent plusieurs gammes de structures, avec des solutions tout en bois, ou tout en métal et bien entendu des combinaisons bois-métal. Il est important de distinguer la structure de l’habillage du meuble. La structure se compose des montants et des rayonnages. Elle peut être renforcée par un croisillon métallique, être ouverte ou fermée. Sur cette ossature, il est ensuite possible d’installer un habillage particulier. Adaptables, ces derniers se fixent sur les montants d’extrémités d’un ensemble, sur les montants intermédiaires, et, pour les rayonnages à structures fermées, sur les parties hautes et basses.

Les habillages jouent un rôle majeur dans l’esthétique et le style des rayonnages. Ce sont eux qui viennent personnaliser l’espace et qui influent sur l’ambiance. Ils se déclinent dans tous les styles chez l’ensemble des fabricants. La plupart proposent des habillages classiques en bois. Le plus classique est le hêtre, mais quasiment toutes les essences sont disponibles sur commande, telles que le chêne, le bouleau, l’érable, le sycomore, le wengé, etc. De même, toutes les marques proposent des habillages en verre dépoli ou non, incolore ou coloré grâce à un film de couleur. Les industriels qui ne travaillent que le métal proposent également une palette de couleurs. Plusieurs couleurs RAL sont disponibles de noir graphite à jaune or, en passant par le bleu acier ou le rouge rubis. Les marques jouent également sur la matière avec des parois métalliques perforées, des parois acoustiques, du verre, des jeux sur la forme des parois et des effets de matière, avec des habillages rainurés ou perforés.

En fonction des fabricants, les habillages peuvent être utilisés comme présentoirs à livres, de magazines ou de journaux. Différentes solutions sont possibles : l’habillage intègre déjà le présentoir, un système de crémaillère permet de fixer une tablette, ou le panneau comporte des rainures qui autorisent la fixation de présentoirs.

Des accessoires multifonctions

Outre l’habillage d’un rayonnage, la modularité s’exprime dans les options et les déclinaisons possibles à partir d’une simple tablette. Elément constitutif de base, la tablette elle-même accepte un certain nombre d’options. En bois ou en métal, elle peut être inclinée en position présentoir. Le degré des angles d’inclinaison est variable et s’adapte ainsi aux différentes dimensions des documents. La tablette peut aussi être profilée pour recevoir des serre-livres. Incontournable, le serre-livre se fixe de diverses façons : magnétique, avec des étriers, fixé par le dessus ou par le dessous de la tablette. Il facilite le repérage des ouvrages en intégrant une signalisation, qui peut être soit verticale, soit horizontale, en fonction des marques.

La tablette peut aussi être remplacée par un présentoir à périodiques, à une ou plusieurs portes en fonction des dimensions de la tablette qu’il remplace. Le présentoir à périodiques se caractérise par ses portes individuelles inclinées et escamotables, formant présentoirs et découvrant chacune un casier pour le rangement des collections.

Les rayonnages comprennent aussi des bacs multifonctions, que certains fabricants proposent avec un fond antidérapant ou non. En fonction du nombre de séparateurs, ce bac servira à ranger les bandes dessinées et les albums (deux séparateurs) ou les CD (quatre séparateurs). Il est également possible de remplacer la tablette par des bacs audio pour CD et DVD, par des blocs de rangement à serrure ou même par des porte-journaux.

Des options utiles pour les structures

Outre les accessoires qui complètent ou remplacent la tablette, la structure du rayonnage dispose elle-aussi de nombreuses options utiles. En fonction des dimensions et des charges, les rayonnages peuvent tous être montés sur roulettes. Une option qui permet de créer des ambiances différentes dans la ­bibliothèque. Cette possibilité sert à aménager quelques heures par semaine un « espace contes » pour les enfants. De même, tous les fabricants proposent de venir fixer les éclairages appropriés sur les meubles. Une option rarement utilisée puisque les bibliothèques disposent déjà de leur système d’éclairage. Cette possibilité est cependant utile dans des lieux de configuration particulière ou lors d’une rénovation avec changement de l’usage de l’édifice par exemple. Enfin, les structures permettent aussi d’installer des porte-titres ou des repères pour la signalétique.

*Tableau non-exhaustif

Marques / FabricantsSLRéférencesHauteur (cm)Largeur(cm)Profondeurs (cm)StructureMatériauxFixationsHabillageOptions disponibles
BC Intérieur - Eurobib502Classic120 • 150 • 180 • 21075, 90, 10022,5 • 25 • 30 • 40Structure tubulaire acier de section 60/30 mm et 80/30 mmAcier recouvert de peinture en poudre époxyCrémaillères perforées au pas de 25 mmVerre, acier perforé, panneau plaqué bois ou stratifié et textileRoulettes (sous certaines conditions) • Luminaires • Tablettes de couverture • Socle
Opal120 • 150 • 180 • 21075, 90, 10022,5 • 25 • 30 • 40Structure cadre en tubes rectangulaires 40/20 mm
Metis120 • 150 • 180 • 21075, 90, 10022,5 • 25 • 30 • 40Structure mixte bois et acier • Montant acier de forme oblongue section 60/30 mmGamme conçue sans habillage, les panneaux bois font partie intégrante de la structure. Ils peuvent être de forme rectangulaire, arrondie ou vagueRoulettes (sous certaines conditions) • Éclairage • Tablettes de couverture
Borgeaud Bibliothèques503Caréa149,6 • 181,6 • 200,8Simple et double face 60, 86 et 120Simple face 15, 29 et 37,5 • Double face 31, 61 et 75Panneau de particules ép.44mm assemblés entre eux par des vis excentriquesPlacage bois sur panneau de particules ép.44 mm • Tôle métallique ép. 10/10° eléctrozinguée pour les tablettes • Finition par laque époxy coloris RalAssemblage par vis excentriques et croisillons en fil métalTous type de placage ou de laque ou de stratifié selon quantité • Tous types de laque époxy • Coloris spéciaux hors Ral avec supplément
ITO211 • 182,9 • 154,1 • 125,3Tube métal de section 40 x 20 mm x ép.20/10Tube et tôle métallique ép. 10/10° eléctrozinguée pour les tablettes • Finition des parties métalliques laque époxy coloris ralAssemblage pièces cylindriques filetées et croisillons en fil métalPanneau de verre, de bois, en tôle perforée pleine ou ajouréeTout type d’habillage compatible avec le mode de fixation et les normes de sécurité.Tous types de laqué spéciale hors Ral avec supplément
Milosept149,6 • 181,6 • 200,8Tube métal de section 70 x 25 mm x 15/10 • Tôle métallique ép 10/10° pour les habillages et les entablements hauts et basAssemblage invisible par vis et emboîtementNC
BRM504Couros120 • 150 • 180 • 21090 • 6030Bois et métalÉquipements métalliquesNCFil d’acier • Tôle • Verre • méthacrylateNC
Reflet120 • 150 • 180 • 21090 • 6030Métal
Eclipse120 • 150 • 180 • 21090 • 6030Panneau particuleNC
Denis Papin Collectivités505LAÏS120 • 150 • 180 • 21090 utile35BoisHêtre massifÉquipements mélaminés et tôle et tablettes tôlesGoujons et excentriques pour les structuresFils métalliques • Tôle perforés • panneau stratifié • médiumVerre • Sur-mesure
KARIS120 • 150 • 180 • 21090 utile300MétalliqueTube rectangulaire 30 x 20 mmBoulons pour les structuresVerre • Panneaux ébénisterie • Panneau stratifié • Sur-mesure
IONIS120 • 150 • 180 • 21090 utile300MétalliqueTube rond diam 30 mm
Demco506Rayonnages Cantilibra120 • 150 • 180 • 2109025Acier CR4Acier - tôle • Revêtement texturé pour plus de stabilité (les livres ne glissent pas) • Surface traitée : DuPont ‘Activecoat’ (action antibactérienne)Etagères fixées aux montants par des encoches. Des barres transversales (avec boulons) joignent les montantsPoudre époxy (couleurs RAL : noir, café, vert, bleu, rouge, jaune, argent, ivoire. Gris clair et blanc en commande standard)Panneaux d’extrémités (notamment à lattes murales)
Schulz Speyer distribué par Dubich507Uniflex110 • 150 • 175 • 205 • 22550 • 75 • 90 • 10028 • 33 • 53 • 63ModulableMétal • boisEvolutiveBois, métal, plexiglas, verreÉclairageRoulettes • Baldaquin
Spira110 • 150 • 175 • 20550 • 75 • 90 • 10028 • 33 • 53 • 63Non proposé mais personnalisable
Ratio109 • 151 • 176 • 205 • 22450 • 75 • 90 • 10029 • 34 • 54 • 64Trois finitions bois • Nombreuses teintes
EKZ508R.1226,5 • 207,3 • 178,5 • 152,9 • 108 • 1 vérin de réglage inclusLargeurs de tablettes 97,5 • 87,5 • 71,5 • 47,5Profondeurs de tablettes 25 et 30Montant rectangulaire 45 x 25 mmPerforations au pas de 32 mm • Tablettes (ép. 25 mm) inclinables.Tablette en tôle d’acier thermolaqué Epoxy • Arrêt de livres et support tablettes en acier galvanisé • Éléments bois : Panneau d’aggloméré trois couches haute qualité E1 • Placage bois naturel verni ou mélaminé.Structure : croisillons en acier galvanisé ou cadres métalliques en acier thermolaqué époxy.Panneaux internes à l’échelle ou en applique • Tôle perforée Bois naturel ou mélaminé dans toutes les sortes de bois • Verre acrylique transparent matNC
R.3Tube carré, tubes verticaux 25 x 25 mm soudés aux traverses 45 x 2 mm
R.6Tube rond métallique ø 25 mm avec traverses
USM509Simple face146,5 • 171,5 • 206,5Trame de 75 cm27 ou 37Tubulaire (boules, tubes et tôles)Boules et tubes en acier chromé • parois en acier laqué époxyPinces-support réglable en hauteur tous les cm • Tablette horizontale inclinableParois métalliques pleines ou perforées laquées époxy (11 coloris)Bacs à CD DVD ou Albums. • Serre-livres aimantés • Possibilité tôles acoustiques • Signalétique
Double face146,5 • 171,5 • 206,5Trame de 75 cm52 ou 72
Pour périodiques91,5 (2 h) • 126,5 (3h) • 161,5 (4h)Trame de 75 cm37 ou 52Pinces-support • Présentoir incliné relevablePossibilité tôles acoustiques • Signalétique

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Se laver sans jamais glisser

Se laver sans jamais glisser

L'arrêté « Douches zéro ressaut » a d'abord été pensé pour permettre l'accessibilité des douches aux personnes en situation de handicap ou âgées, mais devrait profiter, à terme, au plus grand nombre d'usagers.On compte 9 % de...

15/09/2021 | Produit
Plus sûre sera la douche

Plus sûre sera la douche

Des revêtements aux super pouvoirs

Des revêtements aux super pouvoirs

Plancher technique surélevé et modulaire sur un campus sévillan

Plancher technique surélevé et modulaire sur un campus sévillan

Plus d'articles