Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Rage : la VMC simple Flux dispose de ses propres règles professionnelles

Sujets relatifs :

Rage : la VMC simple Flux dispose de ses propres règles professionnelles

Les règles de l’art du Grenelle, publiées en février 2013 portent sur la conception, l’installation, l’entretien et la maintenance des VMC simple flux, dans le cadre de travaux de rénovation en habitat collectif.

Les Recommandations professionnelles VMC simple flux en habitat collectif, publiées dans le cadre des Règles de l’art Grenelle Environnement 2012 (Rage) portent sur la conception, le dimensionnement, l’installation, la mise en service, l’entretien et la maintenance de ces équipements.

Publiées en février 2013 et ne concernant que la rénovation, elles sont un état de l’art tout en intégrant les nouveautés du DTU 68.3 « Travaux de bâtiment - Installations de ventilation mécanique - Règles de calcul, dimensionnement et mise en œuvre ». Jacques Avondo, ingénieur spécialiste de la thermique, des gaz et des fluides, à la direction des Techniques et des méthodes de Socotec, en présente les principaux éléments.

CTB : Quel est l’objet de ces règles ?

J.A. : Les Recommandations professionnelles VMC simple flux en habitat collectif ont pour objectif d’accompagner les professionnels dans la rénovation de ces équipements dans le cadre de la rénovation de l’habitat collectif.
Après une description détaillée des différents systèmes de VMC existants, elles proposent de faire un diagnostic du bâtiment existant, qu’il soit ou non équipé d’un système de ventilation.
Aussi, en préalable, proposent-elles une méthodologie de diagnostic complète en plusieurs étapes, tout en prenant en compte les impacts sur l’environnement (comme l’acoustique), ainsi que les contraintes du bâtiment existant, à partir de l’année de construction et donc du type de ventilation que l’on risque d’y rencontrer.

CTB : À quels documents se réfèrent-elles ?

J.A. : En premier lieu à l’arrêté du 24.03.82 qui traite, notamment, des débits de ventilation, ensuite à l’arrêté du 31.01.86 relatif à la protection contre l’incendie des bâtiments d’habitation, aux arrêtés concernant les caractéristiques acoustiques des mêmes bâtiments, au DTU 61.1 pour le gaz, et au DTU 68.3 pour les installations de ventilation.
Ce document présente donc des éléments du DTU 68.3, dont cinq parties publiées au milieu du mois de juin et que les rédacteurs avaient anticipées. Cette norme DTU 68.3 remplace les DTU 68.1 « Installations de VMC » et 68.2 « Exécution des installations de VMC ». À terme, en complément une partie 1.1.4 du nouveau DTU traitera des installations double flux.

CTB : Comment sont présentées les solutions ?

J.A. : En fonction du diagnostic de l’existant, les règles proposent des solutions et des scenarii de remplacement. Des tableaux synoptiques aident au choix des différentes solutions possibles. Des synthèses avec des aides à la décision permettent de choisir la meilleure solution possible.
Un chapitre est consacré à la conception et au dimensionnement des installations sans oublier l’aspect acoustique. Tout au long du document, des commentaires encadrés attirent l’attention du lecteur sur les points importants, de faisabilité de telle ou telle solution, ou de respect des exigences de sécurité incendie par exemple. Des messages d’alerte encadrés sont aussi insérés, telle la compatibilité d’une installation à tirage naturel avec une installation de VMC.
Le chapitre suivant présente les recommandations pour l’installation des différents systèmes de VMC. Des indications précises sont par exemple consacrées à l’étanchéité des réseaux aérauliques avec des recommandations sur les chantiers.
Les deux derniers chapitres concernent respectivement la mise en service des installations et l’entretien et la maintenance. Les recommandations s’appuient, ici, d’une part sur la base réglementaire existante, pour l’entretien (exemple : les installations de VMC gaz), et sur les Règles de l’art en matière de maintenance (exemple : une courroie trop tendue conduit à un échauffement et une usure des paliers des ventilateurs). Des précisions intéressantes sont apportées sur le diagnostic vidéo pour analyser l’état d’encrassement des réseaux aérauliques.

CTB : Quel est l’apport complémentaire de ces règles à une littérature déjà riche ?

J.A. : Nous avons, ici, un document synthétique, reprenant à la fois un ensemble de règlements, et des règles de mise en œuvre avec des recommandations et des conseils. Ces règles apportent une solution technique clé permettant de rénover une installation existante sans avoir besoin de puiser dans les différents textes disponibles.
Il n’y a pas à proprement parler de nouveauté majeure, mais une synthèse très développée de ce qu’il convient et ce qu’il faut éviter de faire lors d’une opération de rénovation. Ainsi, le résultat de l’expérience des experts dans le domaine est largement reproduit, ici, à destination des entreprises et des artisans sur les techniques et façons de faire.

CTB : Des remarques sur ces règles ?

J.A. : Elles ne traitent pas des solutions alternatives qui existent pour rénover un système de ventilation existant (ventilation naturelle assistée, ventilation basse pression…). Ces techniques feront l’objet, pour certaines, d’autres productions du programme Rage.
Concernant plus spécifiquement l’aspect acoustique, des précisions doivent être apportées dans la conception et le dimensionnement d’une installation de VMC simple flux en habitat collectif existant.
En effet, en rénovation, toute amélioration de l’isolement vis-à-vis de l’extérieur renforce la perception des bruits intérieurs. Aussi est-il nécessaire de pondérer les niveaux d’isolement extérieur donnés par les règles Rage, afin d’éviter une dégradation du confort acoustique des immeubles concernés.
La valeur d’isolement de façade « DnTA,tr », égale à celle exigible pour le neuf, sera diminuée de l’écart entre la valeur moyenne de l’isolement au bruit aérien intérieur relevée dans le bâtiment existant et celle exigible pour le neuf. Le même raisonnement s’applique aux valeurs d’isolement « Dnew C » des bouches d’extraction.

N°326

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°326

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2013 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Un label Effinergie patrimoine pour 2019

Un label Effinergie patrimoine pour 2019

Difficile de proposer une rénovation énergétique des bâtiments du patrimoine sans braquer des architectes. Raison pour laquelle le collectif Effinergie, soucieux des enjeux de rénovation liés au[…]

Cinov : « Avec la loi ESSOC, les TPME de l’ingénierie indépendantes (re)deviennent les maîtres de l’œuvre ! »

Cinov : « Avec la loi ESSOC, les TPME de l’ingénierie indépendantes (re)deviennent les maîtres de l’œuvre ! »

Permis d'innover pour 8 lauréats

Permis d'innover pour 8 lauréats

Loi Essoc : vers "un choc sans précédent dans la simplification des normes de construction"

Loi Essoc : vers "un choc sans précédent dans la simplification des normes de construction"

Plus d'articles