Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Rafraîchissement : une alternative à la climatisation

Sujets relatifs :

Rafraîchissement : une alternative à la climatisation

La conductivité thermique,l’épaisseur et l’enrobage des éléments chauffants sont les critères déterminants d’un plancher chauffant-rafraîchissant. (Doc. Sofath.)

Alternative à la climatisation classique, le rafraîchissement trouve de plus en plus fréquemment sa place par le biais d’équi­pements ­intégrés dans le bâti. Avantages : discrétion et confort assurés.

Canicule oblige, le rafraîchissement est à l’ordre du jour. Et même à l’honneur. En plancher ou en plafond, on trouve désormais des solutions adaptées à tous les environnements : habitat, tertiaire, secteur santé… Ainsi, depuis environ dix ans , le chauffage peut être couplé avec le rafraîchissement en période estivale. Un concept qui assure des températures de confort tout au long de l’année. Différent d’une climatisation, le rafraîchissement apporte une sensation de fraîcheur identique à celle observée en été dans les maisons anciennes, en baissant la température ambiante à l’aide d’un émetteur statique intégré.

Ces modes de rafraîchissement reposent sur le principe d’absorption, contrairement à la climatisation, basée sur le principe du renouvellement de l’air. L’absorption par le sol ou par le plafond a une moindre influence sur la température mesurée. En revanche, elle influe fortement sur la température résultante, déterminante pour le confort.

Régulation : un élément essentiel

Cependant, cette fonction a certaines limites et obéit à des lois qu’il convient de respecter pour tirer le meilleur parti de l’installation, sans risquer des problèmes de condensation dus à un excès de refroidissement de l’eau. Ainsi, avec un plancher rafraîchissant, on peut voir apparaître une condensation à la surface du sol, si la température ambiante tombe en dessous du seuil de température correspondant au point de rosée. Un risque qui n’existe pas avec une installation de climatisation classique, les circuits frigorigènes intégrant leur propre système d’évacuation de l’eau condensée. Pour cette raison, certains vont jusqu’à déconseiller la fonction rafraîchissement dans les zones à fort taux d’humidité.

De même, il faut absolument se garder d’intervenir sur le réglage de la régulation, pour obtenir plus de fraîcheur. Celui-ci a été minutieusement étalonné. Le modifier reviendrait à aller à l’encontre du but recherché, en provoquant une condensation préjudiciable à la construction. Dans tous les cas, la régulation est un élément essentiel pour assurer le bon fonctionnement et limiter l’apparition de désordres.

Concrètement, les systèmes planchers sont composés de plaques supports isolantes, de tubes, de collecteurs et d’une chape :

* Les plaques supports isolantes thermo-acoustiques, à plots ou non, assurent la conformité des systèmes à la RT2000, tout en répondant favorablement à la NRA.

* Les tubes, en matériaux de synthèse ou en cuivre, garantissent la conductivité thermique.

* Les collecteurs/organes de réglage assurent la régulation et le confort. À noter, il existe maintenant des collecteurs bitempérature autorisant l’alimentation simultanée des circuits de planchers chauffants (eau basse température) et des circuits radiateurs (eau à haute température).

* Les dalles peuvent être de deux natures : dalle flottante en béton (béton ou chape d’enrobage) ou chape en mortier de ciment à base d’anhydrite (chape anhydrite).

Grande homogénéité esthétique

Dans le tertiaire, les plafonds rayonnants, contrairement aux gaines, offrent la possibilité de conserver une hauteur sous plafond acceptable, tout en ménageant un petit plénum (40 cm de hauteur) pour le câblage. Intégrant également les luminaires, ils contribuent à l’esthétique sans nuire aux capacités de chauffage et de rafraîchissement. En outre, ils sont totalement intégrables, sans grosse modification, à la gestion technique du bâtiment (GTB).

Concrètement, les systèmes les plus courants se composent de panneaux en acier zingué, actifs et non actifs. Les panneaux actifs disposent d’un diffuseur en aluminium passivé encollé, dans lequel circule directement le fluide de l’installation. Ils sont reliés entre eux par un tube PEX et le raccordement hydraulique entre panneau est effectué à l’aide de raccord rapide RC. L’ensemble est mis en œuvre sur une structure porteuse métallique, assemblée par boulonnage.

Les panneaux sont fixés à la structure porteuse à l’aide de crochets. Notons que pour assurer l’affaiblissement acoustique, une nappe de laine minérale enveloppée dans un film plastique peut prendre place dans des perforés. Pour l’habitat, la plaque métallique est remplacée par une plaque de plâtre.

Mais attention, la fonction ­rafraîchissement implique une réflexion sur l’ensemble du bâti. Plus particulièrement, il convient de limiter les apports solaires en été, en prévoyant, par exemple, l’occultation des baies exposées au soleil.

Schématiquement, « la neutralisation des apports ­solaires est au rafraîchissement ce que l’isolation est au chauffage ».

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°243

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Bâtiments d'habitation : de nouveaux textes renforcent les exigences de sécurité

Bâtiments d'habitation : de nouveaux textes renforcent les exigences de sécurité

François Grabowski, référent technique national sécurité incendie de Qualiconsult CTB Quelle est l'actualité en matière de réglementation des logements ? Plusieurs textes importants[…]

10/12/2019 | Règles techniques
Amiante: un arrêté cadre le repérage avant travaux

Amiante: un arrêté cadre le repérage avant travaux

L'UFME s'engage pour le développement de la lumière naturelle dans les bâtiments

L'UFME s'engage pour le développement de la lumière naturelle dans les bâtiments

Évolutions réglementaires des fluides frigorigènes dans les ERP

Évolutions réglementaires des fluides frigorigènes dans les ERP

Plus d'articles