abonné

Quid des terres excavées ?

Anne-Élisabeth Bertucci

Sujets relatifs :

,
Quid des terres excavées ?

Dans le cas d'ouvrages d'art comme les lignes de métro du Grand Paris - ici le chantier de la gare Triangle de Gonesse (95) - les terres excavées ne peuvent être traitées et valoriéses in situ. Il faut trouver des exécutoires compatibles avec les caractéristiques géochimiques de ces terres et leur pollution le plus souvent d'origine naturelle.

© Gérard Rollando/Société du Grand Paris

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement Les Cahiers Techniques du Bâtiment - édition Abonnés

Valoriser les terres excavées de préférence sur site : c'est tout l'enjeu de cette dépollution spécifique. Encore faut-il qu'elles soient compatibles avec les usages futurs et le fond anthropique et géochimique du terrain.

La gestion des terres excavées représente un enjeu important, ne serait-ce qu'au regard de leur volume : sur les 224 millions de tonnes de déchets du BTP en 2019, 80 % étaient issus des TP, dont les terres excavées. D'un point de vue juridique, elles prennent un statut de déchet dès lors qu'elles sont évacuées du site dont elles sont extraites. Les maîtres d'ouvrage raisonnent donc en termes d'économie circulaire et de valorisation en réponse aux enjeux environnementaux, mais aussi aux coûts de leur gestion. L'éventail des valorisations est large : aménagement paysager (butte, merlon anti-bruit, paysager…), fertilisation pour des fosses végétales, profilage d'un terrain, sous-couche de voirie, sur site ou hors site. « Le sujet doit être anticipé le plus en amont pour optimiser le ratio déblai/remblai, pointe Ingrid Hamon, directrice activité sites et sols pollués de Ginger Burgeap. Il faut caractériser les terres du point de vue qualitatif/sanitaire, géotechnique et même agronomique, pour vérifier leur[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30) ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr.

Nous vous recommandons

Les colles se verdissent

Les colles se verdissent

Face au durcissement des réglementations, les fabricants de colles doivent réviser leurs formulations pour des produits plus vertueux et plus performants, et s'efforcer d'intégrer des matières premières biosourcées.Omniprésentes dans...

30/12/2022 |
La filière bois brûle d'y voir plus clair

La filière bois brûle d'y voir plus clair

Quand le lin fait bloc pour l'isolation thermique

Quand le lin fait bloc pour l'isolation thermique

Des déchets agricoles pour une rénovation

Des déchets agricoles pour une rénovation

Plus d'articles