Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Quelle rentabilité pour les prédalles et les prémurs ?

Sujets relatifs :

Quelle rentabilité pour les prédalles et les prémurs ?

Les prédalles permettent d'obtenir des portées plus grandes que les dalles armées en coffrage traditionnel.C'est ce qui a permis de libérer les plateaux d'appartement de tout porteur sur une largeur de 8 mètres pour ce chantier en cours boulevard Davout à Paris.Un surcoût en produit, balancé par des économies en cadence temps sur ce chantier.

© Agence ENLPAA

Les prédalles sont désormais matures et très compétitives, quand les prémurs baissent leurs coûts en accroissant les fonctionnalités. Mais le « tout préfabriqué » systématique n'est pas forcément la bonne solution.

Apparue il y a une trentaine d'années dans l'Est de la France, la préfabrication béton fait sa place dans le marché du gros œuvre. Le principe est simple : plutôt que de couler des dalles ou des murs sur le chantier, la technique consiste à poser et jointoyer des éléments préfabriqués. Ce sont, en fait, des coffrages perdus en béton (simples pour la prédalle, sandwiches pour le prémur) où l'on coule du béton plutôt que de recourir à des moules ou des banches réutilisables. L'atout principal est sa facilité de mise en œuvre, que confirme Delphine Wagner, chef de produits chez Rector Le-sage : « Le préfabriqué béton est très efficient pour les chantiers contraints, enclavés, en zone urbaine dense, où le stockage des banches, la gestion des déchets, les nuisances du chantier traditionnel peuvent poser problème. Il assure une maîtrise des délais et des coûts avec une mise en œuvre sécurisée. »

Pour autant, est-ce rentable ? La prédalle, d'abord, a vite séduit les constructeurs. Facile à poser, elle remplace la dalle pleine coulée dans des coffrages parfois compliqués ou nécessitants des reprises.

« Sa mise en œuvre est rôdée et fonctionne bien pour des cadences plus rapides que le traditionnel, avec, au final, un coût quasi identique », confirme[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

N°356

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°356

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2016 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

L'enfance de la ville

L'enfance de la ville

Ce week-end, 1700 enfants de maternelles et primaires du Xe arrondissement de Paris ont exposé leur ville imaginaire à partir de d'une tonne d'argile fournie par les membres de la Fédération française[…]

20/11/2018 |
Le bois et le biosourcé en route pour les JO 2024

Le bois et le biosourcé en route pour les JO 2024

Un configurateur FDES béton compatible E+C-

Un configurateur FDES béton compatible E+C-

Quatre ans et 10 millions pour le plan BIM 2022

Quatre ans et 10 millions pour le plan BIM 2022

Plus d'articles