Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Quatre gymnases municipaux en régions

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Quatre gymnases municipaux en régions

Béton brut pour le dojo du gymnase Octogone à Meyzieu : une économie a été réalisée sur les peintures.

© Gilles Aymard

Les gymnases « nouvelle génération » offrent une grande diversité de réponses techniques et architecturales, notamment axées sur la recherche de performance énergétique et de pérennité.

Les collectivités locales décident rarement de bâtir un gymnase ex nihilo. Ce type d'équipement est souvent implanté à proximité d'un groupe scolaire ou de terrains de jeux existants. Plus encore, dans un contexte de rénovation urbaine, il constitue un édifice public de référence, qui se traduit par une volumétrie affirmée et l'aménagement d'un parvis ou d'un déambulatoire devant la façade principale. La tendance est à la création de complexes multi sports articulant plusieurs espaces dédiés à des pratiques variées (sports collectifs ou de raquette, arts martiaux, gymnastique, etc. ). Le plan doit néanmoins composer avec des dimensions réglementaires (surface et hauteur) pour les espaces sportifs et une progression « chaussures sales-chaussures propres » spécifique à un tel équipement qui conditionne la distribution des éléments de programme invariants (vestiaires, sanitaires, circulations).

Choix rationnels pour coûts maîtrisés

Dans une enveloppe budgétaire serrée, les concepteurs cherchent à conjuguer fonctionnalité et qualité architecturale en s'attachant aux principaux enjeux techniques que sont le franchissement de grandes portées, l'optimisation du confort thermique et de l'éclairage naturel. Les procédés constructifs varient d'une opération à l'autre, mais font la part belle aux solutions mixtes : au béton et au bois fréquemment associés en structure peut aussi s'ajouter l'acier. L'enveloppe, compacte, est conçue pour être pérenne et protéger les aires de sport du rayonnement solaire direct. C'est pourquoi les principaux volumes verriers se situent plutôt en toiture, afin d'offrir un éclairage zénithal. Si les façades du gymnase doivent être robustes, pas question néanmoins d'en négliger le traitement. De même qu'à l'intérieur, les arbitrages technico-économiques reviennent généralement plutôt à privilégier l'aménagement des espaces sportifs (calepinage soigné des luminaires et des panneaux rayonnants en plafond, par exemple), au détriment des espaces « servants », parfois plus spartiates.

Félicie Geslin

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°357

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2017 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Héberger l'urgence

Héberger l'urgence

Partie prenante d'un dispositif social important mis en place en France, les centres d'hébergement d'urgence sont bâtis de manière performante et pour une durée de vie durable ou limitée selon les[…]

Démarche HQE en site contraint - Commissariat du Raincy (93)

Démarche HQE en site contraint - Commissariat du Raincy (93)

Commissariats - Les coûts gardés à vue

Commissariats - Les coûts gardés à vue

Privilégier l'enveloppe - Commissariat des Mureaux (78)

Privilégier l'enveloppe - Commissariat des Mureaux (78)

Plus d'articles