Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Quatre fonctions qui comptent plus que les autres

Sujets relatifs :

Quatre fonctions qui comptent plus que les autres

AIntensité, orientation et température du jet d'eau ( A ) se retrouvent à portée de clic via la télécommande ( B ), ou l'application pour smartphone, du Sensia Arena, de Grohe.

© @ Sensia Arena (Grohe)

Si la gamme de produits est large, des plus sobres aux plus luxueux, des plus high-tech aux plus simples, tous reposent une esthétique, une ergonomie, un mode de séchage et de filtration des odeurs soignés.

Le principe est plutôt limpide : un WC lavant est une cuvette ou un abattant équipé qui, réunissant les fonctions de toilettes et de bidet, nettoie le « siège » avec de l'eau. L'abattant, qui n'est pas moins sophistiqué ou ergonomique que la cuvette, a pour lui l'avantage d'être plus économique. La plupart du temps suspendu (sauf l'AquaClean Sela, de Geberit, qui existe en version sur pied), le WC lavant nécessite en effet de prévoir, en plus de la cuvette elle-même, l'installation d'un bâti-support, qui vient renchérir la facture finale d'au moins 1 000 €. L'abattant équipé est fixé sur la cuvette existante, qu'elle soit suspendue ou sur pied. En outre, il peut être récupérable lors d'un déménagement. Il est évidemment nécessaire de s'assurer qu'il est adapté aux dimensions de la cuvette existante avant installation.

Avec le lavage à l'eau chaude, différentes fonctions sont disponibles selon le niveau de gamme des produits : le séchage, de même que la filtration des odeurs ou la détection de présence, laquelle permet de déclencher l'ouverture et la fermeture automatiques du couvercle de l'abattant, le chauffage de la lunette, voire, sur les équipements les plus sophistiqués, une lumière d'orientation et une chasse d'eau automatique.

Options et personnalisation

Toutes ces options ne sont pas essentielles aux yeux des maîtres d'ouvrage, y compris dans l'hôtellerie haut de gamme, qui recherche avant tout l'esthétique et le design, le séchage et la filtration des odeurs, auxquelles[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°354

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2016 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Menuiseries mixtes (1/2) - Du bois/alu au multimatériau

Menuiseries mixtes (1/2) - Du bois/alu au multimatériau

Depuis les années 2000, les menuiseries bois/alu occupent une part de marché stable sur le haut de gamme. Mais de nouvelles approches associant plus intimement les matériaux se développent en parallèle. Cumuler[…]

25/02/2019 | Produit
BAU 2019 : la grande réunion mondiale sur l’enveloppe des bâtiments

BAU 2019 : la grande réunion mondiale sur l’enveloppe des bâtiments

Technal lance un Club pour les prescripteurs

Technal lance un Club pour les prescripteurs

Membranes d'étanchéité (1/2) - En voie de traditionnalisation

Enquête

Membranes d'étanchéité (1/2) - En voie de traditionnalisation

Plus d'articles