Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Quand numérique et performance énergétique font bon ménage

Stéphanie Obadia

Focus sur le collège Jean Jaurès de Cenon

Le projet de réhabilitation/extension du collège de Cenon, accueillant 700 élèves, est porté par le conseil départe­mental de la Gironde. D’une surface de 7500 m², le projet concerne la rénovation des bâtiments aux fonctions différentes : ensei­gnement, restauration, sport et logements Les objectifs sont ambitieux : environnementaux puisque la performance vise le niveau E3C2 ; énergétiques, vu qu’il est l’objet d’un marché public global de performance avec une maintenance et un engagement énergétique sur trois ans (de la si­mulation énergétique dynamique et un protocole de me­sure et de vérification de la performance ont d’ailleurs été mis en place). Ainsi que des objectifs de confort (température, taux de CO2). 

Pour atteindre ces objectifs, plusieurs mesures ont été mises en place : ventilation 100% naturelle avec un système qui capte le vent pour rafraichir et évacuer l’air vicié du bâtiment, production d’électricité photovoltaïque ou encore l’installation de capteurs dans les salles de classe afin de mesurer les consom­mations, par usages et bâtiments, et les facteurs d’in­fluence impactant ces données (taux d’occupation, températures extérieures, luminosité...). Ainsi, via l’application énergétique Symbiose, créée par le bureau d’études tech­niques LESS is MORE, les données énergétiques de la consommation sont remontées en temps réel. Des tableaux de bord personnalisables permettent de détecter les anomalies, d’analyser les performances et de mettre en place des mesures pour réduire les consommations.  Ont également été intégrés des interfaces facilitant les échanges entre les divers équipements via une architecture fonctionnant sur le protocole IP avec des API. Ou encore des missions de commissionnement et de management énergétique pour le suivi de la conformité et de l’amélioration des réalisations. Des formations seront dispensées afin que le personnel et tous les utilisateurs comprennent et sachent gérer les appareils. Pour Kadia Touré, responsable énergies au conseil départemental de la Gironde, la démarche de labélisation R2S/4Grids permet « de proposer aux collégiens, ainsi qu’au corps enseignant, un collège intelligent, performant et soucieux de préserver les ressources. Les bonnes pratiques seront dupliquées dans les futurs collèges en construction ou en rénovation. Cela permettra aussi d’accroître les compétences de la maîtrise d’ouvrage publique en anticipant les standards de demain en termes de services énergétiques et aux utilisateurs ».

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Quand numérique et performance énergétique font bon ménage

Le collège de Cenon vise le label E3C2

© GCC

Certivéa et la SBA lancent la première extension du Label R2S, 4GRIDS, dédiée au déploiement de services numériques en faveur de la performance énergétique des bâtiments. Avec déjà quelques retours d’expériences.

Le label R2S, qui fait du bâtiment une plateforme de services, fait des petits et s’étend désormais à la performance énergétique des bâtiments avec R2S-4Grids. Lancée par Certivéa et la Smart Buildings Alliance (SBA) en France et à l’international, cette extension vise à déployer les services numériques pour améliorer les performances énergétiques du bâtiment neuf, en rénovation ou en exploitation. « Il permet de qualifier le niveau de services énergétiques pour gérer et optimiser la consommation énergétique du bâtiment et l’intégration à des réseaux intelligents ou Smart Grids », précise Patrick Nossent, président de Certivéa. Ce label permet en effet de mieux gérer les consommations énergétiques au bénéfice des propriétaires, exploitants et occupants ; de réduire les coûts sur toute la durée de vie du bâtiment, voire le transformer en centre de profit et de contribuer à réduire l’empreinte carbone des bâtiments en facilitant le respect des règlementations en vigueur et à venir (décret tertiaire, décret BACS, RE 2020…). Il s’inscrit également dans la Smart city : « 4GRIDS est la pierre angulaire du déploiement de Smart Grids en France. Avec le déploiement de la mobilité électrique qui va fortement solliciter la capacité du réseau énergétique, R2S-4GRIDS devient incontournable. Il doit également permettre de réduire le coût de raccordement des bâtiments au réseau en définissant son niveau de flexibilité énergétique », explique Emmanuel François, président de la SBA.

Six opérations pilote

Le référentiel repose sur cinq thèmes. Les services d’information et de pilotage énergétique ainsi que la flexibilité énergétique avec des services de modulation de la consommation et de la production énergétique ; la communication et la collecte des données ; la performance énergétique et le management responsable de l’énergie incluant le carnet de vie du bâtiment.

4Grids a déjà été expérimenté auprès de six opérations pilotes. Le campus Now Living Space – bâtiment de bureaux Alten à Toulouse (31), le siège du syndicat départemental d’énergies de la Manche, le collège Jean Jaurès de Cenon (33) (cf encadré, le Smart Building Yncrea Hauts-de-France à Lille (59), les bureaux Riverside / Covivio à Toulouse (31) et les bureaux Hello World / SCI Générali Réaumur à Paris (75). Une approche inédite pour permettre aux professionnels de construire, rénover ou exploiter des bâtiments tertiaires qui doivent désormais répondre à l’impératif d’efficacité énergétique, de neutralité carbone ainsi qu’aux nouveaux usages, grâce à l’innovation et au numérique responsable.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Espèces d'espaces

Espèces d'espaces

Préserver ou réintroduire la biodiversité en sites urbains est indispensable pour recréer l'équilibre des milieux. Toutes les espèces sont nécessaires pour adapter la ville au changement climatique.Objectif zéro artificialisation...

Souffler le chaud et le froid

Enquête

Souffler le chaud et le froid

Presqu'île de Grenoble (38)

Presqu'île de Grenoble (38)

Minéraux ou biosourcés, les isolants se projettent

Enquête

Minéraux ou biosourcés, les isolants se projettent