abonné

Quand les écailles font la peau des bâtiments

Steve Carpentier

Sujets relatifs :

Quand les écailles font la peau des bâtiments

La tour Alto, récemment livrée dans le quartier de La Défense (92), comporte un mur-rideau de 21 500 m² composé de 3 700 caissons verriers.

© Arthur Weidmann

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement Les Cahiers Techniques du bâtiment - édition Abonnés

Véritable seconde peau qui participe à l'enveloppe du bâtiment, la façade écaille est un concentré d'ingénierie et d'innovation, en termes de conception comme de mise en œuvre.

Traduire une singularité architecturale tout en répondant à des réglementations thermique et acoustique de plus en plus drastiques, tel est l'enjeu de la façade écaille, qui prend la plupart du temps la forme d'une seconde peau. « Elle aide à libérer certaines charges de la première peau pour les faire supporter par la seconde, explique Emmanuel Viglino, directeur du bureau d'études Arcora. Cela permet de travailler sur les fonctions complexes à réaliser sur la peau intérieure, qui est beaucoup moins vue. Cette double peau répond aux nouveaux enjeux techniques contemporains, autorisant d 'une part un jeu de variations géométriques et d'autre part un effet tampon puisqu'elle constitue la couche protectrice principale de l 'occultation solaire. » Le verre est fréquemment utilisé, notamment parce que l'ouverture des bâtiments à la lumière du jour a fortement augmenté ses dernières années, mais aussi pour ses effets de texture, de vibration. Ce composant qui participe pleinement au fonctionnement du clos-couvert, s'il apparaît parfois fragile et anecdotique, se[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30) ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr.

Nous vous recommandons

2. Modularité et sobriété

2. Modularité et sobriété

Halle, Bouffémont (95)Le projet de l'Atelier Lâme s'inscrit dans le cadre de la requalification de la place Vauban, au cœur de la commune de Bouffémont. Il porte sur la construction d'un nouveau marché couvert en bois, en remplacement...

1. Haute technicité

1. Haute technicité

L'eau s'infiltre dans les logiciels

L'eau s'infiltre dans les logiciels

« Un des chantiers à venir sera l'adaptation de nos labels à la RE2020 »

« Un des chantiers à venir sera l'adaptation de nos labels à la RE2020 »

Plus d'articles