Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Exclusif

Quand ça match pour le réemploi des matériaux

Stéphanie Obadia

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Quand ça match pour le réemploi des matériaux

Sébastien Duprat, de Cycle Up (à gauche), et Nicolas Régnier, de Datasoluce.

DataSoluce, start-up digitale de l’immobilier et de la construction, et Cycle Up, plateforme spécialisée dans le réemploi des matériaux de construction, viennent d’officialiser leur partenariat le 21 janvier à la Station F pour connecter la maquette numérique et l’économie circulaire.

DataSoluce et Cycle Up viennent de signer un partenariat stratégique à la Station F pour développer un lien entre la plateforme BIM et la celle de réemploi des matériaux. « L’économie circulaire existe. Elle est trop souvent informelle et rarement transparente… C’est pourtant un enjeu majeur pour diminuer les déchets et construire différemment », explique Sébastien Duprat, de Cycle Up. Aujourd’hui, tous deux développent une méthode basée sur les datas structurées et unifiées des objets pouvant être réemployés et offrir ainsi une traçabilité des matériaux. 

Le site de rencontre des matériaux

À travers cette nouvelle approche développée par ces deux jeunes start-upers, le maître d’ouvrage sera en mesure de lier les objets nécessaires à son bâtiment avec ceux disponibles sur le marché du réemploi. Plutôt que d’acheter des produits neufs, le maître d’ouvrage aura la possibilité d’opter pour des produits de seconde vie proposés sur la plateforme. Les avantages sont certains : utiliser des produits issus du réemploi permet de faire des économies – environ 80 % moins cher que le neuf ; de contribuer à la stratégie bas carbone et de développer une stratégie RSE autour du développement durable.

« C’est un peu le site de rencontre des matériaux, il faut un match entre les besoins en matériaux et les ressources disponibles », s’amuse Sébastien Duprat. Ces deux chefs d’entreprise travaillent sur trois points clefs : identifier des ressources éligibles au réemploi ; développer des maquettes et un DOE numérique, sorte de passeport numérique du bâtiment où il devra être possible de distinguer les matériaux neufs de ceux réemployés et de créer les opportunités ou les « matchs », véritable passerelle entre les constructeurs et le circuit de l’économie circulaire.

Un marché en nette accélération

Le gisement des objets pouvant avoir une seconde vie sera proposé sur Cycle Up après des audits « ressources » sur l’existant et la BIMIsation du patrimoine existant ou via le patrimoine déjà Bimisé. Le potentiel est énorme : ce sont près de 11 millions de mètres carrés de bâtiments déjà accessibles par ces deux start-up à travers leurs clients et partenaires sur leurs plateformes (avec des acteurs tels que Icade, I3F...). Cela représenterait un « stock » de 3 millions de tonnes de CO2. « Notre ambition est d’atteindre plus de 500 000 tonnes de CO2 économisés d’ici 2025 par le développement de l’économie circulaire intégrée nativement au BIM, soit l’équivalent des impacts de 100 000 Français, ou une ville comme Rouen, Nancy ou Montreuil ! », avance Nicolas Régnier, de Datasoluce. Pour Cycle Up, la ressource est infinie et le marché est en nette accélération : « Alors que, à la création de Cycle Up, il y a un an, nous faisions une transaction par mois, nous observons aujourd’hui à une transaction par jour. »

Au-delà de la mise en relation, cette plateforme pourra être une base de données précieuse. L’ensemble de ses données pourra par la suite faire l’objet de statistiques pour les maîtres d'ouvrage et leur stratégie RSE : « Elles démonteront que si un chat peut avoir plusieurs vies, une cloison ou une porte aussi ! », lance Sébastien Duprat. Cette solution, dont les modalités économiques et opérationnelles sont encore à définir, vise un lancement fin de l’année. Avec les 11 millions de m² intégrés sur leurs plateformes, ces jeunes dirigeants ont un beau terrain de jeu. Ils comptent déjà comme client et partenaire Icade. Il ne reste plus qu’à définir les règles de la partie et à marquer le but.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Vendre et acheter des objets BIM de seconde main

Vendre et acheter des objets BIM de seconde main

Polantis lance une marketplace qui permet de vendre ou d’acheter des objets et BIM générique d’occasion.  Les Objets BIM sont dans la marketplace... Polantis lance en effet une marketplace d’objets CAO et BIM[…]

Premiers objets BIM pour la maçonnerie et la couverture en terre cuite

Premiers objets BIM pour la maçonnerie et la couverture en terre cuite

Campagne de séduction pour les géomètres-experts

Campagne de séduction pour les géomètres-experts

La filière bois dans la compétition

La filière bois dans la compétition

Plus d'articles