Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

QUALITÉ Étiquetage des performances : les pompes s’y mettent

Sujets relatifs :

QUALITÉ Étiquetage des performances : les pompes s’y mettent

La méthode d’évaluation de l’efficacité des produits mise au point par l’association Europump concerne les pompes et circulateurs dont la puissance est comprise entre 6 et 2 500W. La base retenue est la consommation annuelle moyenne d’une pompe non régulée. Le résultat est exprimé en indice d’efficacité énergétique ou EEI (Energy Efficiency Index). Plus l’EEI est faible, meilleure est la pompe. Seules les pompes de chauffage vendues séparément sont concernées pour l’instant, à l’exclusion des circulateurs montés dans les chaudières.

Selon l’EEI obtenu, les circulateurs sont rangés dans l’une des sept classes A à G. Une pompe de catégorie A consomme 75 % de moins qu’une pompe de base non régulée. Une étiquette portant le classement de la pompe est apposée sur son emballage. Cette démarche – évaluation des performances, puis affichage de leur efficacité sous forme d’étiquette – demeure volontaire. Parmi les membres d’Europump, le groupe Grundfos (dont DAB), le groupe Salmson -Wilo, le constructeur anglais Circulating Pumps et le danois Smedegaard sont déjà engagés. Salmson va faire apparaître en France l’étiquetage sur ses ­circulateurs les plus avancés, les Siriux, classés A. Cet automne, Wilo lance une campagne marketing à destination des installateurs et des prescripteurs, mettant en avant sa gamme Stratos classée A, et le nouveau modèle Stratos Eco pour lequel il revendiquerait une classe A  , si elle existait. Seul Grundfos a pris la décision de tester et d’étiqueter tous ses matériels concernés (inférieur à 2 500 W), partout en Europe. Il s’engage aussi à ne plus commercialiser de pompes inférieures à B dans les années à venir. Grundfos estime impos­sible que toutes les pompes atteignent la catégorie A au cours des dix prochaines années. Cela reviendrait à généraliser la variation de fréquence, ce qui n’est pas économiquement justifié tant que les prix de l’électricité ne s’envolent pas.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Kocliko lève 2,8 millions d'euros

Kocliko lève 2,8 millions d'euros

La startup engagée dans la transition écologique des bâtiments entend accélérer son déploiement sur le marché de l'individualisation des frais de chauffage auprès des copropriétés et des organismes HLM.Le fonds IRDI Capital...

Christine Leconte à la tête de l’Ordre des architectes

Nomination

Christine Leconte à la tête de l’Ordre des architectes

Bonnes pratiques pour éviter la soufflante

Bonnes pratiques pour éviter la soufflante

Des revêtements aux super pouvoirs

Des revêtements aux super pouvoirs