Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Protection incendie : tout se joue avant la conception

Sujets relatifs :

Protection incendie : tout se joue avant la conception

Vincent ISNARD, directeur des investissements de Semmaris, marché international de Rungis.

© (Doc. DR.)

Les grands sites, plates-­formes de production et logistiques, pôles d’échanges et de communication, centres de vie et de loisirs résultent d’une confrontation entre un concept de fonctionnement innové par le maître d’ouvrage et la conception de l’œuvre par l’architecte. L’idée de l’un est magnifiée par le geste de l’autre… Avant même d’avoir choisi la maîtrise d’œuvre, dès les premières réflexions sur le process industriel, les flux logistiques, les principes commerciaux, le maître d’ouvrage intègre la prévention tant pour le choix de l’implantation que pour l’organisation de l’espace.

Il ne s’agit pas d’analyser le détail de l’application de la ­réglementation et des règles de l’art, mais bien de réfléchir à une véritable stratégie sécuritaire. Elle doit être cohérente avec l’environnement et l’ensemble des autres volontés, avec beaucoup de bon sens mais un peu de logique, beaucoup de folie mais un peu de raison, beaucoup d’ambition mais un peu d’humilité.

Alors le conciliabule peut ­commencer, parfois le combat, entre le maître d’ouvrage et l’architecte, aller et retour incessant entre concept et conception, programme et esquisse, en s’appuyant pour la maîtrise de l’incendie sur les huit fondements : la situation, l’isolement, l’inflammabilité, le potentiel calorifique, la stabilité, le compartimentage, le désenfumage, l’évacuation. Tous les scénarii, les meilleurs comme les pires, sont imaginés et, de cette conversation fructueuse, résulte une œuvre conceptuelle à l’instar des cinq chefs d’œuvre emblématiques que sont :

NEUF-BRISACH, place forte modèle où Vauban tente, il y a trois siècles, la cohérence militaire et civile avec une réelle innovation pour réduire la propagation de ­l’incendie d’une maison à l’autre grâce à des murs mitoyens coupe-feu en maçonnerie de 50 cm et des rues principales de 12 m et secondaires de 8 m, nécessaires pour la circulation et suffisantes pour l’éloignement …

HARROD’S, où le maître d’ouvrage exprime sa volonté d’enchaînement de luxueux salons pour chaque thème commercial suscitant le concept de compartimentage incendie pour limiter la propagation. L’évacuation partielle, un siècle avant le ­Forum des Halles ou ­les IGH, évite les forêts d’escaliers …

SMART VILLE, symbole de l’usine nouvelle où le créateur de la marque assure l’assemblage final dans la croix centrale, directement reliée aux satellites des sous-traitants, très proches dans l’esprit du « juste à temps » mais suffisamment éloignés pour fragmenter le risque …

HONG KONG BANK, où ­Norman Foster a su magnifier l’idée communautariste du maître d’ouvrage en suspendant à de colossales grues portuaires de grands conteneurs transparents, en « open space » sur plusieurs ­niveaux, chacun représentant un compartiment « à l’épreuve du feu », traversés par la plus grande noria d’escalators qui se faufilent dans ce dédale de ruches superposées …

TUNNEL A86 OUEST, où l’outil, le « macro-tunnelier », définit le concept de séparation des deux flux de circulation par superposition, permettant la constitution de deux compartiments qui fiabilisent tant l’évacuation que l’intervention, dans une curieuse similitude avec la géométrie de l’A380 … Mais pour les grands ouvrages fonctionnels courants (usine, entrepôt, hall d’expositions, halle de marché) la tentation est grande de faire la synthèse ultime des contraintes réglementaires et de définir l’espace capable de répondre à toutes les problématiques, le hall infini, de 80 à 100 m de large, sans poteau, sans limitation de longueur, facilement compartimentable par des dispositifs coupe-feu transversaux, rêve (ou cauchemar ?) du maître d’ouvrage et de l’architecte, dans leur quête du Graal …

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Revêtements extérieurs sur ouvrages neufs

Revêtements extérieurs sur ouvrages neufs

1 LE CONSTATDans les DROM, les revêtements extérieurs correspondent généralement au type de revêtements souples d'imperméabilité de façade, les enduits monocouches étant peu utilisés voire inadaptés selon les...

Réforme du DPE logement, quels impacts ?

Réforme du DPE logement, quels impacts ?

QAI : un enjeu décuplé par l'actualité

QAI : un enjeu décuplé par l'actualité

Pompe à chaleur géothermique

Pompe à chaleur géothermique