Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Enquête

Sèche-main (2/2) - Propreté et rapidité

Enquête réalisée par Marianne Tournier

Sujets relatifs :

, ,
Sèche-main (2/2) - Propreté et rapidité

La fréquentation des lieux dictera le type d'installation : aéroports ou gares miseront sur la rapidité de séchage, quand les bars ou restaurants préféreront le silence de fonctionnement.

© Airwind

Ce sont les usages envisagés qui vont déterminer le choix d'un sèche-mains classique ou à air pulsé. Néanmoins, le niveau sonore est un critère important.

Beaucoup moins nombreux que les essuie-mains en tissu ou papier, qui représenteraient près de 80 % des équipements installés, les sèche-mains électriques ont des avantages avérés : ils ne nécessitent aucun consommable, donc aucun réassort ; ils sont toujours prêts à fonctionner malgré un entretien très limité ; à déclenchement automatique, ils évitent toutes contaminations croisées. Tout autant que le lavage, le séchage des mains est, en effet, important du point de vue de l'hygiène. Le temps nécessaire pour qu'il soit effectif est donc une caractéristique à prendre en compte lors de la sélection de l'appareil. Ce temps de séchage est normalement indiqué par les fabricants et diffère notablement selon la technologie du sèche-mains.


Pour faciliter l'usage, les fabricants proposent des solutions rapprochant le sèche-mains des lavabos.

Près de 700 km/h de souffle

Deux types de sèche-mains sont disponibles sur le marché. Les classiques, sous lesquels l'utilisateur positionne ses mains, soufflent de l'air chaud afin de provoquer l'évaporation de l'eau. Ils nécessitent un temps de séchage de 20 à 30 secondes, variable toutefois selon les individus, dont la peau est plus ou moins grasse, poilue, etc.

Les sèche-mains à air pulsé, proposés par Mitsubishi depuis plus de vingt ans et lancés en Europe par Dyson, créent une lame d'air puissante pour chasser l'eau de la surface des mains. Ces appareils, à l'intérieur desquels les utilisateurs glissent leurs mains, sont plus efficaces, et plus rapides, propulsant l'air à la vitesse à près de 700 km/h. Ils balayent l'eau comme des essuie-glaces, selon Dyson. Résultat : les mains sont séchées en moins de 15 secondes, mais de manière beaucoup plus bruyante qu'avec les sèche-mains classiques, ce que chacun a déjà pu expérimenter à l'usage. Le niveau sonore[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°375

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2019 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Bertrand Bedel, nouveau président de la Fédération de l’Industrie du Béton (FIB)

Bertrand Bedel, nouveau président de la Fédération de l’Industrie du Béton (FIB)

L’Assemblée Générale 2019 de la Fédération de l’industrie du Béton (FIB), qui s’est tenue le 21 juin à Paris à la Maison des Travaux Publics, sur le thème :[…]

25/06/2019 | Actualité
Smart Apartment au service du maintien à domicile des seniors par SmartHab et SeniorAdo

Smart Apartment au service du maintien à domicile des seniors par SmartHab et SeniorAdo

Un bâtiment en cache un autre - Commissariat de Sevran (93)

Un bâtiment en cache un autre - Commissariat de Sevran (93)

Concilier sécurité et serenité - Commissariat de Livry-Gargan (93)

Concilier sécurité et serenité - Commissariat de Livry-Gargan (93)

Plus d'articles