Dossier

Prédalles et prémurs à l’heure de l’isolation par l’intérieur

Sujets relatifs :

PHOTO - 867794.BR.jpg

© Doc. KP1

Prédalles et prémurs équipés de correcteurs thermiques ou prémurs totalement isolés… les grands éléments préfabriqués en béton accélèrent leur virage vers l’isolation. L’objectif ? Apporter une alternative à l’isolation thermique par l’extérieur.

Bénéficiant d’une nouvelle Atex (1) commune à trois fabricants majeurs (Rector, KP1, Seac), la ThermoPrédalle incorpore des correcteurs thermiques en rives porteuses. Composés de paniers en polymère rigide, recevant des pains isolants en laine de roche filmée ou en perlite expansée, ils traitent les ponts thermiques aux liaisons plancher-mur extérieur ou balcon en porte-à-faux, quelle que soit la zone sismique (2) et le type de maçonnerie.

Un complément naturel en mur

Également sous Atex (3), le ThermoPrémur incorpore, entre ses deux parois en béton, des planelles isolantes (PSE ou PU jusqu’à 18 cm) au niveau des liaisons avec les planchers haut et bas. Ces correcteurs thermiques apportent un complément d’isolation et optimisent l’épaisseur du doublage. Par comparaison, la performance d’une ThermoPrédalle avec un voile en béton et un doublage 14+1 atteint 0,59 W/(m.K), contre 0,52 W/(m.K) pour une ThermoPrédalle associée à un ThermoPrémur et un doublage 10+1.
Allant plus loin, le prémur isolé intègre un isolant sur toute la face interne du parement extérieur. Sous avis technique et fort d’une haute isolation thermique (jusqu’à R=8), en jouant sur la nature et l’épaisseur de l’isolant (laine minérale, PSE ou PU jusqu’à 20 cm), il se substitue aux solutions voile en béton associées à une isolation par l’extérieur (ITE). Ses atouts ? Une épaisseur moindre (40 à 45 cm), une étanchéité totale, un isolant protégé par un vêtage extérieur en béton très résistant et un complexe « masse en béton, isolant et béton coulé en place » améliorant le confort d’été et l’acoustique.

Les standards de demain ?

Cette nouvelle génération de produits accompagne la montée en puissance des exigences thermiques relatives aux façades, sans modifier les habitudes constructives. Reste le défi de la prescription. Les prédalles et prémurs avec une isolation en rives nécessitent de convaincre les bureaux d’études et les entreprises de maçonnerie. Quant au choix des prémurs isolés, il est clairement du ressort de l’architecte et du maître d’ouvrage.

N°345

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°345

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Technipédia : Traitement du bois

Dossier

Technipédia : Traitement du bois

Le traitement du matériau est un sujet central dans la construction bois. Obligation d'autorisation de mise sur le marché, choix du traitement de prévention et de son procédé de mise en oeuvre ou lutte[…]

01/06/2017 | MateriauxInnovation
"Le réemploi, une pratique à massifier"

Interview

"Le réemploi, une pratique à massifier"

Réglementation : les AMM changent la donne

Dossier

Réglementation : les AMM changent la donne

Quel traitement préventif pour une bonne durabilité

Dossier

Quel traitement préventif pour une bonne durabilité

Plus d'articles