Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Enquête

Pour une ergonomie visuelle et un aménagement flexible

Enquête réalisée par Isabelle Arnaud
Pour une ergonomie visuelle et un aménagement flexible

Lightpad de Regent, conçu en collaboration avec le bureau d'architectes Schneider + Schumacher, propose une répartition de la lumière doublement asymétrique et une émission directe/indirecte. Jusqu'à quatre têtes disponibles.

© Regent

Grand, fin et multitête, à double émission lumineuse, connecté… Le luminaire sur pied module la couleur, l'intensité, l'orientation de la lumière sur commande et se plie aisément aux nouvelles reconfigurations.

Les lampadaires d'intérieur, ou luminaires sur pied, ont bien failli disparaître des applications tertiaires. Avec le décloisonnement des bureaux, le travail collaboratif en plateaux paysagers [voir CTB N° 358], les éclairages se sont fondus dans un premier temps dans les plafonds, et les dalles encastrées ou en saillie ont envahi les lieux de travail, modularité de l'aménagement oblige. Pourtant, paradoxalement, c'est pour la même raison que les lampadaires sont réapparus : avec les systèmes de gestion automatiques tout d'abord, et la connectivité ensuite, ils permettent de répondre individuellement aux besoins des utilisateurs, leur laissant la main pour choisir une lumière adaptée à leurs préférences avec une commande au plus proche du poste de travail.

Les aspects essentiels pour choisir

Partant du constat que ces luminaires sont plutôt dédiés à l'éclairage des bureaux, individuels ou paysagers, il faut se référer aux exigences de ces applications pour choisir l'appareil le mieux adapté à l'installation. Le premier critère concerne le type de source, et même si les fabricants présentent ici tous des modèles à Led, les lampadaires se déclinent encore en fluorescence.

La source a une incidence sur la durée de vie du luminaire qui, pour la majorité des cas, est donnée par les fabricants pour 50 000 heures pour du Led. À noter que le choix de la source peut avoir une incidence sur les systèmes de gestion de l'éclairage : la détection de présence et de luminosité (lumière du jour) peut, par exemple, affecter de façon significative la durée de vie des[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

N°359

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°359

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2017 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

TenCate GeoClean, dépolluer les eaux des hydrocarbures

TenCate GeoClean, dépolluer les eaux des hydrocarbures

TenCate Geosynthetics lance aujourd'hui TenCate GeoClean, un aquatextile en structure poreuse tridimensionnelle non-tissée qui fixe et élimine naturellement les hydrocarbures des eaux de ruissellement et[…]

13/11/2018 | ActualitéInnovation
Présentation des Prix AMO 2018

Présentation des Prix AMO 2018

Le bois massif aux airs de bambou

Le bois massif aux airs de bambou

VMC double flux (1/2) - La réglementation tire les performances vers le haut

Enquête

VMC double flux (1/2) - La réglementation tire les performances vers le haut

Plus d'articles