Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

PORTES PALIÈRES Des ouvrages de défense multicritère

Sujets relatifs :

PORTES PALIÈRES Des ouvrages de défense multicritère

Certifiés conformes à une norme sévère, les blocs-portes palières blindés opposent une résistance homogène aux diverses tentatives d’effraction en force, tout en apportant une protection contre le feu, le bruit et le froid

Dans le résidentiel, les cambriolages ont enregistré ces dernières années une hausse de 5 % et une effraction a lieu toutes les trois minutes. Dans la plupart des cas, les cambrioleurs pénètrent tout simplement par la porte d’entrée et en plein jour. Il est démontré que quatre minutes suffisent à décourager la plupart des cambrioleurs, souvent amateurs et de ce fait, la qualité de la serrure est donc déterminante.

Il est donc impératif de sécuriser efficacement la porte d’entrée d’un logement. La sécurité passe par la mise en œuvre d’un bloc-porte de qualité et de ses systèmes de fermeture. Le bloc-porte est un ensemble complet de défense qui comprend généralement une serrure de défense (barillets et clés, serrures, verrous…), un vantail à structure souvent métallique et parfois en bois, avec un blindage central intégré, un bâti en acier et un système de pivotement réglable et renforcé. Ces types d’ensembles opposent une résistance homogène aux diverses tentatives d’effraction en force (perçage ou arrachement du cylindre, sciage des pênes, enfoncement ou dégondage de la porte, découpe du vantail…). Ils peuvent être équipés d’une cornière antieffraction qui empêche l’utilisation d’outils tels qu’un pied-de-biche. Ils sont certifiés par leur conformité à la norme française NF P 20-320, norme sévère qui donne une « Définition des performances associées aux rôles des portes et blocs-portes ».

Double classification : serrure et bloc-porte

Il est recommandé de choisir un bloc-porte possédant une labellisation délivrée par le Centre national de protection et de prévention (CNPP). Cette certification est obtenue à la suite de tests rigoureux portant sur la résistance de l’ensemble des éléments de la porte (huisserie, paumelles…) et la résistance de la serrure. Elle comporte deux exigences fondamentales : un classement A2P de la serrure et une classification BP, en fonction de la capacité de résistance du bloc-porte à l’effraction. Un ensemble est labellisé lorsqu’il possède une classification A2P pour la serrure et une classification BP pour le bloc-porte.
Il existe trois catégories de classement A2P des serrures, suivant leur degré de résistance à l’effraction, de 1 à 3 étoiles. Les produits labellisés A2P sont généralement livrés avec une clé infalsifiable accompagnée d’une carte de propriété personnelle fournie par le fabricant.
La classification BP des blocs-portes comporte quatre niveaux croissants en fonction de la capacité de résistance à l’effraction : BP porte vitrée, BP1, BP2 et BP3.
Les ensembles de blocs-portes blindés qui résistent à l’effraction sont certifiés A2P BP1, A2P BP2 et A2P BP3. Les ensembles répondant aux critères de cette certification sont recommandés par les compagnies d’assurance.
Les portes palières bénéficient d’une isolation acoustique performante atteignant, selon les modèles, un indice d’affaiblissement acoustique de 28 à 42 dB selon le modèle. Pour mémoire, un indice de 28 dB permet de réduire quatre fois plus le bruit extérieur par rapport à un bloc-porte standard. Le choix d’un modèle peut être motivé par une réduction de la transmission des bruits aériens. Si la porte donne sur une pièce de vie, il est conseillé de choisir une porte offrant un affaiblissement acoustique de 35/38 dB. Si celle-ci donne l’accès à une pièce d’accueil, un affaiblissement acoustique de 28 dB suffira. La porte est également isolante sur le plan thermique et coupe-feu/pare-flammes. Face aux risques d’incendies, de nombreux modèles de blocs-portes sont agréés coupe-feu par le Centre scientifique et technique du bâtiment (Cstb) ou le Centre technique du bois et de l’ameublement (Ctba) avec, selon les modèles, une résistance à la propagation des flammes allant de 1/4 heure à 1 heure. Il est recommandé que les blocs-portes intérieurs en bois posés sur une huisserie bois ou métallique, comportent un étiquetage mentionnant leur appartenance à la marque Faste.

Protections multiples

Le classement Faste a été élargi à certains types de blocs-portes à vantaux métalliques.
Cet étiquetage indique les niveaux de qualité des différents éléments du bloc-porte : la durée de la protection au feu (F), le niveau de l’affaiblissement acoustique aux bruits aériens (A), la qualité mécanique et la stabilité de l’ouvrant (S), le coefficient d’affaiblissement thermique (T) et la durée de protection à l’effraction (E).
Toutes ces informations sont importantes, car depuis quelques années les maîtres d’ouvrage ont d’autres priorités que la protection contre l’effraction. Ils relativisent la protection contre l’effraction et se focalisent plus sur le respect de la réglementation thermique et les sollicitations HQE éventuellement.
Cela apparaît clairement dans les conclusions d’une enquête réalisée par Françoise-Hélène Morin d’Habitat & Territoires Conseil, il y a quatre ans auprès de quelques maîtres d’ouvrage sociaux, afin de valider les niveaux de performances exigés pour les produits blocs-portes et serrures. En effet, les maîtres d’ouvrage sociaux ne souhaitent pas être contraints à des niveaux de protection antieffraction, car ceux-ci ne sont pas évoqués dans le projet prCEN/TS 14383-3 (Prévention de la malveillance - Urbanisme et conception des bâtiments - Partie 3 : Habitations). Pour mémoire, ce projet - visant à intégrer une démarche sécurité à un projet de rénovation urbaine - œuvre à un mieux-être de l’ensemble de la population résidente. L’enquête révèle que les problèmes de sécurité sont très différents selon les régions et que les solutions retenues sont de fait très diverses. D’après les maîtres d’ouvrage HLM de province interrogés, aucun cambriolage n’est à déplorer. Ceux du Nord - Pas-de-Calais se plaignent plutôt de vandalisme « caractérisé » sur les parties communes (halls d’entrées d’immeubles). Pour les portes palières, ils demandent seulement des serrures 3 points sans aucune performance anti- effraction attestée.
Les organismes « parisiens » interrogés inscrivent dans leurs CCTP des blocs-portes certifiés anti- effraction. Dans les opérations neuves, ils préconisent des portes antieffraction de niveau 1 étoile (5 min), avec une serrure certifiée A2P** (2 étoiles). En réhabilitation, ils tendent à remplacer les blocs-portes existants par des blocs-portes antieffraction de niveau 1 étoile (5 min), avec serrure certifiée A2P*(1 étoile).

Tableau des fabricants

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°309

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2011 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Spas collectifs (1/2) - Des bulles de bien-être

Enquête

Spas collectifs (1/2) - Des bulles de bien-être

Équipement technique complexe, le spa offre aux hôtels, centres aquatiques, salles de sport et autres lieux d'hébergement un moyen supplémentaire de doper leur taux d'occupation. Le spa, qu'il soit dans les[…]

20/06/2019 | Produit
Spas collectifs (2/2) - Un bain de technicité

Enquête

Spas collectifs (2/2) - Un bain de technicité

Recyclage du PVC, Veka montre l’exemple

Recyclage du PVC, Veka montre l’exemple

Super-isolants (2/2) - Concilier performance et mise en œuvre aisée

Enquête

Super-isolants (2/2) - Concilier performance et mise en œuvre aisée

Plus d'articles