Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Portes coupe-feu sans serrure

Sujets relatifs :

Portes coupe-feu sans serrure

À première vue, les 34 portes vitrées coupe-feu 1 h qui équipent les sas du parking du centre commercial des Terrasses du Port à Marseille (13) semblent tout à fait classiques. Pourtant, en s’approchant des sas donnant accès aux cages d’escaliers, on remarque que les blocs-portes n’ont ni poignée, ni « barre antipanique ». Contrairement aux solutions coupe-feu couramment rencontrées, les portes sont, ici, sans serrure. Plus exactement, leur pêne est dissimulé à l’intérieur du panneau. « Il est retenu par une pièce en alliage à mémoire de forme », explique Matthias Lafay du bureau d’études de SMFeu. Lorsque le boîtier atteint 80 °C - cela correspond à une température ambiante de 400 °C - l’alliage se détend et le pêne est libéré. La porte se verrouille donc automatiquement au moment où l’incendie se déclare.
Une porte coupe-feu doit toujours rester en position fermée. Mais elle doit aussi s’ouvrir facilement pour garantir une évacuation rapide. D’où l’idée de la porte battante, qu’il suffit de pousser ou tirer. Au moment de l’incendie, il est indispensable que la porte soit verrouillée, afin que le panneau et le cadre s’emboîtent parfaitement et se soudent sous l’effet des flammes et de la chaleur. D’où la présence nécessaire d’une serrure.
Breveté et commercialisé depuis début 2014 par la société SMFeu, le système mis en œuvre à Marseille (par l’entreprise Simetal Formes) a obtenu un procès- verbal d’essai au feu Efectis. Les profilés en tôle acier pliée, réalisés en interne, sont aujourd’hui associés à des vitrages feuilletés Pyrobel d’AGC (26 mm) avec intercalaires intumescents. De nouveaux essais avec d’autres verriers seront prochainement réalisés.
Outre leur aspect pratique, ces portes présentent aussi un avantage esthétique. En effet, l’absence de serrure manuelle permet de remplacer la poignée par un bâton maréchal en inox.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Projet Bélénos, ça avance

Projet Bélénos, ça avance

Le projet Bélénos, porté par les industriels Systovi (Loire-Atlantique) et Voltec Solar (Bas-Rhin), se concrétise. L’ambition est de faire émerger un leader du solaire français avec une capacité de production d’électricité de...

Pourquoi les projets solaires peinent-ils à se développer ?

Pourquoi les projets solaires peinent-ils à se développer ?

Bâtiments et territoires face à l’urgence climatique

Bâtiments et territoires face à l’urgence climatique

En verre et contre tout

En verre et contre tout