Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Points faibles de la protection lourde en toitures-terrasses accessibles

Sujets relatifs :

Points faibles de la protection lourde en toitures-terrasses accessibles

Le constat

Sur les toitures-terrasses accessibles, la protection lourde assume à la fois la viabilité et la protection du revêtement d’étanchéité contre les agressions climatiques et mécaniques.
Qu’il s’agisse d’une protection lourde par dalle béton ou dalles sur plots, il existe des risques d’infiltration d’eau.

Le diagnostic

La conception, la réalisation et/ou l’entretien peuvent être à l’origine de ce problème.
Des infiltrations se produisent lorsque les ouvrages censés protéger le revêtement d’étanchéité le blessent. Ces blessures affectent la partie courante ou les relevés.

• Dans le cas d’une protection par dallage en béton armé

Sous l’effet des variations hygrothermiques, la masse que constitue le dallage en mortier ou en béton se dilate ou se rétracte. La répercussion de ces mouvements s’avère néfaste pour le revêtement d’étanchéité, car il résiste mal aux mouvements alternés. Résultat : il se décolle, se plisse ou se déchire.
Les deux principales causes sont :
• une surface de dalle trop importante (surface délimitée par les joints de fractionnement supérieure à 10 m 2 ) ;
• la solidarisation du dallage armé avec le revêtement (non-interposition d’un matériau de désolidarisation lors de la mise en œuvre).

• Dans le cas des dalles sur plots

Les dalles ou les plots peuvent avoir une action mécanique directe sur le revêtement ou les relevés en les blessant en surface :
• lorsqu’elles sont positionnées trop près d’un relevé mal protégé, les arêtes des dalles entaillent le revêtement ;
• lorsqu’ils sont posés sur une surface mal nettoyée ou non-débarrassée des résidus de chantier, les plots peuvent recouvrir des corps coupants (clous, graviers…) qui, sous le poids des dalles et les sollicitations de fonctionnement, perforent progressivement le revêtement ;
• lorsque des équipements lourds (mobiliers, jardinières) sont installés ultérieurement sur les dalles, sans que le revêtement d’étanchéité (et/ou l’isolant support) soit renforcé, les plots poinçonnent le revêtement qui se déchire.
L’absence ou l’insuffisance d’entretien de la terrasse, en favorisant l’accumulation de végétation ou de feuilles mortes, provoque l’encrassement des vides des joints entre dalles et par suite le débordement en empêchant l’évacuation normale de l’eau sous les dalles.

Les bonnes pratiques

• En ce qui concerne la protection par dallage armé

Respecter le NF DTU 43.1 qui fixe les règles minimales de dimensionnement des dalles utilisées en protection lourde, et préconise notamment :
• le fractionnement en bordure des reliefs et émergences (joints de 0,02 m) ;
• le fractionnement tous les 4 m maximum ou par surfaces maximales de 10 m 2 (joints de 0,01 à 0,02 m) (voir croquis) ;
• la désolidarisation entre le revêtement et la protection par un lit de granulats (ou un film dans le cas de surfaces inférieures à 30 m 2 ) sur non-tissé.
Ces prescriptions sont reprises dans le DTU 52.1.

• En ce qui concerne les dalles sur plots

• Respecter les prescriptions du NF DTU 43.1 qui détermine les hauteurs minimales des relevés (toujours supérieures à 0,10 m) suivant la position relative des dalles, la nature de la protection des relevés et la dimension recommandée pour les joints (0,002 à 0,005 m entre dalles et 0,003 à 0,010 m entre dalles et émergences).
• Avant la pose des plots et des dalles, veiller à avoir une surface de revêtement propre et exempte de tout corps susceptible de blesser la surface. Il faut poser, si possible, les dalles avant le passage des autres corps d’État sur la terrasse étanchée.

À consulter

NF DTU 20.12 : Conception du gros œuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement d’étanchéité.
NF DTU 43.1 : Étanchéité des toitures-terrasses et toitures inclinées avec éléments porteurs en maçonnerie en climat de plaine (et la version précédente de juillet 1994 concernant le climat de montagne).
NF DTU 43.5 : Réfection des ouvrages d’étanchéité des toitures- terrasses ou inclinées.
DTU 52.1 : Revêtements de sol scellés.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°332

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Le bois atteint la moyenne hauteur

Le bois atteint la moyenne hauteur

Le match mondial de la construction bois en hauteur fait parfois oublier à quel point le développement du marché de la moyenne hauteur, notamment tertiaire, est devenu exponentiel, tout particulièrement en France.[…]

15/05/2019 | Technipédia
Façades changeantes (1/2) - Quand le bâtiment a bonne mine

Façades changeantes (1/2) - Quand le bâtiment a bonne mine

Façades changeantes (2/2) - Vous avez dit fa(ça)des ?

Façades changeantes (2/2) - Vous avez dit fa(ça)des ?

Une vitrine du bâtiment intelligent

Une vitrine du bâtiment intelligent

Plus d'articles