Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Plafonds tendus : une technique au service de la décoration

Sujets relatifs :

Plafonds tendus : une technique au service de la décoration

Le revêtement PVC offre un aspect parfaitement lisse et uni sur de grandes surfaces, tout en permettant un entretien aisé et un accès facile aux réseaux qu’il camoufle.

© (Doc. Barrisol.)

Souples d’utilisation et rapides à mettre en place, les plafonds tendus offrent un champ d’application extrêmement large. Techniques, ils intègrent les luminaires, la climatisation et la ventilation, gèrent l’acoustique, une partie de l’isolation thermique, tout en créant des décors parfois extrêmement originaux.

Avec un million de m2 posés annuellement (1 % du marché du faux plafond), les plafonds tendus restent très marginaux sur les chantiers. Néanmoins, ils offrent des atouts qui devraient faire accroître progressivement leur présence, en neuf comme en rénovation. Répondant au principe de la construction ­sèche, on les trouve dans les ERP (bureaux, laboratoires, hôpitaux, commerces, hôtels, piscines…) comme dans l’habitat (plus ­rarement). Ils créent rapidement une nouvelle ambiance, tout en dissimulant tout aussi promptement un plafond vieillissant, fissuré ou comportant des traces d’humi­dité. Inventés en Suède il y a cinquante ans, ils sont présents sur notre territoire depuis une quarantaine d’années environ. Compte tenu de la technicité des modes de fabrication – les feuilles de PVC souple plastifié sont obtenues par calandrage classé –, il n’existe que peu de ­fabricants. Ces procédés représentent une alternative sérieuse aux plafonds suspendus et présentent l’énorme l’avantage, outre une rapidité de mise en œuvre hors du commun, de s’adapter à chaque réalisation, quel que soit son degré de complexité technique et esthétique.

Quatre systèmes d’accroche de la toile

Concrètement il s’agit, à partir d’une simple toile PVC ou tissée polyester, appelée aussi feuille souple, de créer un faux plafond tendu de mur à mur, sans suspension intermédiaire. Les toiles sont découpées sur mesure ou constituées de plusieurs lés assemblés (en usine), par soudure, en fonction de la forme, des dimensions, des arrivées de lumière et de l’esthétique générale de la pièce. Leur pourtour est doté, par soudage en usine, de systèmes d’accrochage. Lors de la mise en œuvre, elles sont tendues, puis fixées en périphérie de la pièce sur une lisse ou baguette de PVC rigide, visible ou invisible, solidarisée au mur, dans laquelle vient s’enclencher le système d’accroche. Les fabricants proposent également des panneaux (60 x 60 cm ou 120 x 120 cm) autoportants en mousse rigide de polystyrène ­extrudé, dont une face est revêtue d’un film PVC. Leur pose s’effectue alors sur profils apparents. Des procédés qui s’apparentent plus à des plafonds suspendus, dont ils suivent d’ailleurs les ­règles de mise en œuvre ­conformément à la norme NF P 68 203-1 (1). Ce qui n’est pas le cas des plafonds tendus.

Les différences entre les produits sont minimes. Elles tiennent principalement aux systèmes d’accrochage de la toile. On en dénombre au moins quatre.

* Le système à harpon : la toile et le harpon sont tendus à l’aide d’une spatule spéciale. Le harpon en PVC souple, compatible avec le profilé mural, est soudé en périphérie de la toile.

* Le système à pincement : la toile est fabriquée plus grande que la pièce, sans réduction. Elle est tendue peu à peu et pincée dans un profilé mural. Les surplus sont découpés à la fin du montage.

* Les systèmes à Velcro : la toile est tendue puis accrochée par le Velcro, lui-même soudé à la feuille souple.

* Les systèmes par clip : la toile est tendue puis clipsée dans la baguette périphérique.

La première des grandes caractéristiques de ces plafonds tient à la rapidité de leur mise en œuvre, sans qu’il soit nécessaire de stopper l’activité ou du moins de déménager le local : jusqu’à 50 m2 en une demi-journée. À noter, pour installer leurs produits, les fabricants s’appuient sur des ­réseaux de poseurs agréés. D’autres, de plus petite taille, proposent à la fois la fourniture et la pose. Seconde caractéristique, découlant de la première, la rapidité du démontage, pour la maintenance des réseaux par exemple, puis du remontage sans difficultés. Très faciles à entretenir, on peut même dire qu’ils ne requièrent aucun entretien particulier.

Autre spécificité du produit : son aspect décoratif. La variété des couleurs et des décors est quasiment infinie. Les fabricants rivalisent d’imagination en matière de coloris et d’aspects de surface : couleurs vives, pastels ou tout simplement option blanche ou noire, le tout dans des aspects mats, satinés ou brillants. Il y a aussi les créations de décors sur mesure avec effets cuirs, bois, daim, or, acier, marbre, ou ­encore ciel nuageux, étoilé, sans oublier les effets translucides (jeux d’opacité et d’éclairage) sans compter les sigles et décors personnalisés ou la création de volumes (arches, voûtes, ­pyramides…).

Des gammes dédiées à l’amélioration acoustique

Sur le plan technique, ils ­apportent tous les avantages du faux plafond sans ses inconvénients – le principal tenant à la mise en place des suspentes. Solides et résistants, ils jouissent d’une élasticité qui leur permet d’absorber sans dommages les chocs ou chutes de particules. Ils ­permettent bien sûr l’intégration des luminaires, des systèmes de ventilation et de climatisation et la dissimulation des câbles électriques, des conduites d’eau ou d’évacuation dans le plénum. Dans une certaine mesure, on peut les voir comme un plus en terme d’isolation thermique, dans la mesure où ils offrent une grande imperméabilité à l’air. Il est également possible de les ­coupler avec un doublage laine de roche (coefficient K 0,790 avec 2,5 cm d’isolant laine de roche semi-rigide de 30 mm).

Au chapitre des propriétés acoustiques, ces plafonds obtiennent naturellement de bonnes performances. Néanmoins, il existe des gammes plus particulièrement dédiées à l’amélioration acoustique des locaux. Elles peuvent être utilisées partout où il s’avère utile d’amoindrir échos et réso­nances (cantines scolaires, salles de sports, bureaux ­paysagers…). La toile tendue sera micro­perforée lors de la fabrication. Invisibles et sans perte de matière, ces micro­perforations améliorent nettement les performances des produits. Associées à de la laine de roche, les niveaux de coefficient d’absorption ­acoustique deviennent supérieurs à 1 dans les fréquences de 250 à 500 Hz (Newacoustic de Newmat associé à 60 mm de laine de roche, selon rapport d’essai du Cstb). Les fabricants sont capables d’adapter les besoins à l’environnement en faisant ­varier le diamètre des perforations, le nombre de perforations ou le type d’isolant et son épaisseur.

Les plafonds chauffants climatisants, des produits plus récents

D’autres produits sont plus spécifiquement voués aux lieux où l’hygiène est une donnée fondamentale (hôpitaux, ­salles blanches, industrie agro­alimentaire…). Les toiles subiront, lors de la fabrication, un traitement antimicrobien et anti­fongique intégrés au cœur de la masse du produit. Ces procédés exercent une action permanente sur le matériau. Plus récent, le développement de véritables plafonds chauffants climatisants (Extenzo Climatclick). Fonctionnant avec tout type d’énergie et un plénum d’au moins 5 cm, ces plafonds agissent par moitiés, en rayonnement et convection.

Il en résulte un écart en température minime entre le sol et le plafond, une élimination des sensations de courant d’air et, selon le fabricant, des économies d’énergie. D’autres développent le plafond chauffant par rayonnement (Clipso therm de Clipso). Dans ce cas de figure, la toile en PU est mise en place au-dessous d’une nappe chauffante.

En terme d’environnement, les industriels font valoir l’aspect ­recyclable de la toile et des profils d’accrochage sans tri – ­certains allant jusqu’à s’engager à reprendre les anciens plafonds et à ­assurer leur recyclage – le montage sans déchets de chantier, la légèreté (environ 500 g/m2, armature comprise) et le faible volume qui limitent d’autant les consommations d’énergie pour le transport.

Quant aux coûts, fourniture et pose au m2, les fabricants ­affichent des fourchettes entre 30 et 300 e/m2 HT. Tous proposent des devis gratuits. Les prix ­varient davantage en fonction de la complexité que de la surface réelle à traiter. Seront considérés le nombre d’angles, la surface et le périmètre.

Les traversées, les découpes de caisson et autres points singuliers entrent également en ligne de compte. Enfin, on peut déplorer le manque de lisibilité des documentations techniques. Il est parfois difficile de s’y ­retrouver et les fabricants gagneraient à harmoniser leur support pour une meilleure compréhension de leurs gammes de produits.

Fabricant /marque SL Nom du produit Description du système Type de toile Caractéristiques de la toile Type d’accroche Classement feu (1) Coloris Fourniture et pose (E/m2 HT)
Épaisseur (mm) Poids (g/m2) Résistance à la déchirure kg/m2 Harpon Velcro Clip harpon vertical Pincement
BarrisolNormalu SAS 511 Barrisol Star et tradition Plafond tendu de mur à mur sur lisses périphériques non-apparent PVC 0,18 à 0,36 180 à 450 300 % d’élasticité M1 Plus de 100 couleurs, 7 textures, 8 perforations. De 35 à 300
512 Barrisol Star 3D Plafond tendu structuré aux lignes architecturales en 3 D.
513 Barrisol Trempo Plafond tendu relié par sandows aux lisses périphériques.
514 Barrisol Microsorber Plafond tendu antibruit. Toile microperforée complexe acoustique.
515 Barrisol lumière Plafond tendu translucide lumineux. 0,18 180 96,5
Clipso 516 Clipso Plafond tendu couleur blanc optique, grande largeur (jusqu’à 5 m), sans soudure ni couture. Trame polyester, enduction polyuréthane (PU) 0, 50 200 à 230 M1 6 Coût moyen : 45
517 Clipso Design Plafond tendu avec impression numérique qualité photo numérique.
518 Clipso Therm Plafond tendu associé à un film chauffant. Coût moyen
Extenzo 519 Extenzo Piscine Plafond tendu piscines et pièces humides. PVC 0,16 250 NC M1/B S2 D0 110 NC
520 Extenzo Color Plafond tendu aspect mat, satiné, laqué et fantaisie.
521 Extenzo Art et Design Plafond tendu avec motif imprimé sur une toile blanc ivoire.
522 Extenzo 3D
523 Extenzo Climaclick Plafond tendu climatisant.
524 Extenzo acoustic Plafond tendu antibruit. Toile perforée associée à un matériau d’isolation acoustique.
525 Extenzo Biopruf Plafond tendu antibactérien.
526 Extenzo Daylight Plafond tendu translucide. 4
Luxtend 527 Luxtend Plafond tendu de mur à mur sur lisses périphériques. PVC 0,18 240 NC M1 88 Maxi 50
Newmat 528 Newmat classique Plafond tendu aspect mat, satiné, laqué et fantaisie. PVC 0,15 à 20 0,25 à 35 175 à 340 l : 196,5L : 220,8 M1/B S2 D0 300 50 à 150
529 Newacoustic Plafond tendu antibruit. Toile perforée associée à un matériau d’isolation acoustique.
530 Newlight et Newlightpower Plafond translucide qui intègre un dispositif d’éclairage coloré et évolutif.
531 Newmat Bio-Pruf Plafond tendu antibactérien.
532 Newgraphic et Newmat Allover Plafond tendu avec motif imprimé sur une toile blanc ivoire.
Starline 533 Starclip Plafond tendu automatique à clipper avec harpon vertical. PVC 0,15 à 0,18 200 l : 195 L : 220,8 M1 120 50 à 70
534 Starlight Plafond tendu fixation murale velcro.
535 Starflat Plafond tendu fixation velcro sur profilé plat.
536 Romantica Plafond tendu, joint creux de 3 mm.
537 Starnight Plafond tendu « ciel étoilé » sans câble, ni électricité. Incrustation de 130 à 150 étoiles phosphorescentes de trois dimensions différentes par m2.
Tableau non-exhaustif réalisé en fonction des réponses des fabricants. 1. Le classement feu M1 est à vérifier systématiquement produit par produit. En effet, certaines couleurs et certaines textures ne peuvent l’obtenir. Les produits sont alors classés M2, voire M3, et ne peuvent être mis en œuvre dans un ERP.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°258

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

BAU 2019 : la grande réunion mondiale sur l’enveloppe des bâtiments

BAU 2019 : la grande réunion mondiale sur l’enveloppe des bâtiments

Le salon BAU à ouvert à Munich ce matin, lundi 14 janvier, et durera jusqu’au samedi 19 janvier. Tous les deux ans, BAU offre un unique point de vue sur l’évolution des matériaux et des techniques de[…]

14/01/2019 | MateriauxActualité
Technal lance un Club pour les prescripteurs

Technal lance un Club pour les prescripteurs

Membranes d'étanchéité (1/2) - En voie de traditionnalisation

Enquête

Membranes d'étanchéité (1/2) - En voie de traditionnalisation

Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Enquête

Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Plus d'articles