Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

PLAFOND Dalles minérales acoustiques à biocides actifs

Sujets relatifs :

PLAFOND Dalles minérales acoustiques à biocides actifs

Le plafond suspendu combine des dalles à haute densité revêtues d’une couche de peinture biocide et fongicide à une ossature en aluminium résistant à la corrosion. L’ensemble participe à la destruction des micro-organismes, afin de réduire les infections nosocomiales.

© (Doc. DR.)

Conçu par Armstrong pour les salles blanches, le plafond Bioguard Acoustic Amélioré associe des fibres minérales denses à un revêtement bactéricide et fongicide. Une conjugaison qui en fait un produit adapté au milieu hospitalier, comme à l’industrie où les process exigent un air exempt de particules.

Selon les niveaux de risques, les espaces des établissements de santé doivent répondre à des exigences de type salle blanche. Les dalles de plafonds suspendus Bioguard Acoustic Amélioré et l’ossature Clean room d’Armstrong sont conçues pour être mises en œuvre dans des salles à haut niveau d’hygiène. Comme son nom l’indique, la version améliorée conserve les propriétés acoustiques des dalles, soit une absorption acoustique de 0,60 (H) ?w et une diminution de la transmission du son entre deux dalles de 36 dB dans le cas d’un plafond filant. L’amélioration consiste à ajouter un traitement antimicrobien. Les dalles en fibres minérales dures sont contrecollées d’un voile de verre transparent, lui-même recouvert de peinture Bioguard qui intègre produits biocides et fongicides. La marque affiche ainsi un taux de réduction des micro-organismes de 99 % en 72 heures.

Les dalles, qui se déclinent en deux formats 60 x 60 ou 60 x 120 cm pour une épaisseur de 1,7 cm, conviennent également pour l’industrie agro-alimentaire, la pharmacie, la micro électronique, les nano technologies, les laboratoires et les centres de recherche. Elles sont conformes aux exigences de la norme NF S 90-351 sur la maîtrise de la contamination aéroportée. Le texte définit les objectifs à atteindre et les moyens à mettre en œuvre. Ces dalles peuvent donc être mises en œuvre dans des pièces classées zone 3, c’est-à-dire les locaux à risques infectieux sévères. Avec une euroclasse A2 s1 d0, ces dalles sont faiblement combustibles, génèrent peu de fumées et ne créént ni débris enflammés, ni gouttelettes en cas d’incendie.

Une étanchéité améliorée par des clips

Les dalles se mettent en œuvre avec l’ossature Clean room du même fabricant. Un système classique à base de rails aluminium suspendus apparents de 24 mm en aluminium résiste à la corrosion. L’ensemble a été testé selon la norme NF EN 14 644-1 qui classifie les zones à empoussièrement contrôlé en fonction du nombre de particules présentes dans l’air. Le produit peut être mis en œuvre dans des salles requérant des niveaux de sécurité compris entre ISO 8 et ISO 3, sur une classification qui compte 9 niveaux et où le dernier est le moins exigeant. Les zones classées ISO 9 autorisent davantage de particules de plus gros diamètre.

Les dalles combinées à l’ossature améliorent l’étanchéité du plafond suspendu grâce à un joint appliqué en usine et à des clips antisoulèvement. En PVC, ces derniers conviennent aux environnements de type IRM. L’ossature Clean room a été pensée pour être installée dans des locaux pour l’industrie automobile, l’aérospatiale, les salles informatiques, les hôpitaux, les usines high-tech et les zones non-magnétiques. Classiquement, la pose des dalles s’effectue après avoir vissé les cornières de rives tout autour de la pièce et installé les lignes de profilés avec des suspentes. Une fois que les entretoises avec nez avec système à crochet sont emboîtées dans les porteurs, les dalles de plafond se posent directement sur l’ossature métallique.

La fixation des dalles à l’ossature simplifie l’entretien et résiste aux nettoyages-désinfections ainsi qu’au bionettoyage préconisé pour les zones classées ISO 3 et 4, comme les services de greffe ou les blocs opéra­toires. Le nettoyage s’effectue avec des désinfectants dilués contenant des agents actifs tels que l’ammonium quaternaire, le peroxyde d’hydrogène et le chlore. Chaque dalle comporte un marquage au dos. Il est ainsi plus simple d’identifier le modèle mis en œuvre afin de procéder au remplacement des éléments endommagées ou détériorées.

Dalles Bioguard Acoutic Amélioré de Armstrong

Dimensions (L x l) : 60 x 60 et 60 x 120 cm • Épaisseur : 17 mm • Poids : 4,5 kg/m2 • Couleur : blanc • Euroclasse : A2-s1 d0 • Affaiblissement acoustique aux bruits aériens (Rw) : 36 dB • Coefficient d’absorption acoustique (?w) : 0,6 • Mise en œuvre : pose sur ossature apparente en T 15, 24 ou 35 mm

Service lecteurs n° 514

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°283

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

BAU 2019 : la grande réunion mondiale sur l’enveloppe des bâtiments

BAU 2019 : la grande réunion mondiale sur l’enveloppe des bâtiments

Le salon BAU à ouvert à Munich ce matin, lundi 14 janvier, et durera jusqu’au samedi 19 janvier. Tous les deux ans, BAU offre un unique point de vue sur l’évolution des matériaux et des techniques de[…]

14/01/2019 | MateriauxActualité
Technal lance un Club pour les prescripteurs

Technal lance un Club pour les prescripteurs

Membranes d'étanchéité (1/2) - En voie de traditionnalisation

Enquête

Membranes d'étanchéité (1/2) - En voie de traditionnalisation

Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Enquête

Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Plus d'articles