Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Pathologie La résonance magnétique nucléaire contre la corrosion

Sujets relatifs :

Pathologie La résonance magnétique nucléaire contre la corrosion

La compacité du procédé (moins de 15 cm de longueur) favorise une installation simple et rapide sur tout diamètre de 6 mm à 2 m, sans coupure d’eau. D’où un système particulièrement avantageux en coût global. (Doc. Shinryoku Technologies).

À l’instar de l’imagerie médicale (IRM), la résonance magnétique nucléaire (RMN), sert aussi à traiter la rouille dans les canalisations d’eau en acier, acier galvanisé ou fonte. Développé au Japon et introduit en France par Shinryoku Technologies (1), ce système non-destructif, baptisé NMR Pipetector, ne nécessite ni produit chimique, apport d’énergie, ni maintenance. De même, il ne génère aucun sous-produit. Pratiquement, le NMR Pipetector émet des micro-ondes très faibles (entre ondes radio et téléphone portable), qui font résonner le noyau de l’atome d’hydrogène de la molécule d’eau. En tournant sur lui-même, ce dernier se polarise et rompt la liaison hydrogène habituellement générée entre les molécules d’eau. Résultat, la création d’agglomérats de 5 à 6 molécules au lieu de 60 ! La friction entre ces masselottes, à haute énergie cinétique, libère des électrons qui réduisent la rouille en magnétite. Un film dur se forme alors sur la paroi interne de la conduite, dont le volume dix fois inférieur à celui de la rouille réduit l’obturation de la canalisation. Ce phénomène naturel de passivation intervient normalement à plus de 100°C. Ici, il est rendu possible même sur des eaux glacées. Autrement dit, le traitement prévient la corrosion, régénère les canalisations et prolonge leur durée de vie. Insensible aux variations de vitesse de l’eau (de 0,1 à 2m/s) et de température (de 0 à 90°C), le système accepte tous les types de réseaux (ECS, chauffage, climatisation, eau de process, eau de ville, etc.), sans limitation de débit. Compte tenu de sa puissance, un seul appareil suffit à traiter un réseau entier, ou jusqu’à 20 km de canalisation. Aussi efficace dans le traitement des eaux potables, industrielles, de chauffage ou réfrigérantes, le NMR Pipetector compte déjà plus de 11 000 références mondiales dans les secteurs résidentiel, tertiaire et industriel, y compris dans les hôpitaux.

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°246

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Le FCBA et l'EpaMarne s'engagent pour une ville durable

Le FCBA et l'EpaMarne s'engagent pour une ville durable

À l’occasion du SIMI, Georges-Henri Florentin, directeur général de l’Institut Technologique FCBA, et Laurent Girometti, directeur général d’EpaMarne/EpaFrance ont signé un partenariat[…]

07/12/2018 | ActualitéEnvironnement
Premières rénovations Bas Carbone BBCA

Premières rénovations Bas Carbone BBCA

Terrasses et platelages extérieurs bois (2/2) - Des origines variées

Enquête

Terrasses et platelages extérieurs bois (2/2) - Des origines variées

Terrasses et platelages extérieurs bois (1/2) - La simplicité à composantes multiples

Terrasses et platelages extérieurs bois (1/2) - La simplicité à composantes multiples

Plus d'articles