Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Parquets bois flottant : essences nobles pour revêtements minces

Sujets relatifs :

Parquets bois flottant : essences nobles pour revêtements minces

© (Doc. Morin Parquet.)

Grâce à une bonne maîtrise dimensionnelle du matériau bois et des techniques de contrecollage, les parquets flottants sont devenus des revêtements à pose rapide et démontables.

La notion de parquet en bois a fortement évolué au cours de la dernière décennie. La désolidarisation entre ce revêtement dur et son support a été une conséquence assez directe de l’application des réglementations thermique et acoustique. Posé sur une sous-couche neutralisant le pont thermique et surtout phonique, le parquet flottant se positionne comme un matériau techniquement performant. Plusieurs facteurs accompagnent ce développement. Les lames ou les panneaux n’étant plus solidaires du sol dur, un soin particulier est porté aux liaisons entre les éléments. La recherche de la facilité et de la rapidité de montage pour réduire les coûts de mise en œuvre a débouché sur la mise au point de systèmes autobloquants sans colle.

Le goût renaissant pour les matériaux traditionnels joue également en faveur du parquet en bois. La garantie des performances techniques en matière de contrecollage et de traitement de surface pour respecter les classes d’usage (Upec ou AC) a permis aux industriels du parquet de proposer des gammes de sols plaqués bois s’adaptant aux différents marchés. De plus, cette technologie permet de proposer des surfaces revêtues de bois nobles, donc relativement coûteux, tout en restant dans des ­fourchettes de prix compétitives.

Les parquets flottants sont généralement présentés en lames larges, en bois massif stabilisé interdisant les variations dimensionnelles importantes du matériau « vivant ».

Une finition vernie, brute ou huilée

Elles peuvent aussi être constituées d’un support avec parement en bois noble et contreparement en bois contrecollé, et en panneaux lorsque les dessins sont constitués par un calepinage particulier de petits éléments. D’une épaisseur de 15 à 22 mm, les lames en bois massif sont très proches des lames de parquets à clouer. Proposées avec une finition brute, vernie ou huilée en usine, elles se différencient fréquemment par leur mode d’assemblage à sec extrapolé des systèmes utilisés pour les revêtements composites à parement bois ou stratifié. Plus minces, les lames contrecollées pour les usages les plus courants ne font que 10 à 15 mm d’épaisseur totale. Pour un usage domestique modéré, l’épaisseur peut descendre jusqu’à 7 mm. Le parement de surface a une épaisseur de 2 à 3 mm pour les sols à usage courant ou de 3 à 3,5 mm pour les locaux à trafic plus intense. Pour les locaux à trafic modéré, certains produits sont proposés avec des parements minces d’épaisseur inférieure à 1 mm en bois dur, traités avec des vernis très résistants.

Les bois nobles les plus utilisés sont le chêne, le frêne, le hêtre et l’érable ou des bois exotiques tels que le merbau, l’iroko, le doussié et même le teck qui semble revenir à la mode. Certains bois plus tendres sont densifiés pour mieux résister au poinçonnement. Afin de limiter les interventions sur chantier, les finitions de surface proposées sont réalisées en usine : brute préponcée, vernie, huilée ou même « cérusée » blanche, dans des aspects mats satinés ou brillants. La planéité de la surface et la résistance aux charges sont entièrement assurées par le support du parement. Composées d’essences courantes peu onéreuses, les âmes des panneaux contrecollés sont réalisées en aggloméré HDF, en contreplaqué 2 ou 3 plis ou en lattés 3 plis. Dans les deux derniers types, les bois sont assemblés à contrefil afin de minimiser les risques de déformations de la lame. Les chants peuvent être imprégnés pour offrir une plus grande résistance à la pénétration de l’humidité et éviter le gonflement du support.

Des liaisons ne souffrant d’aucune imprécision

La liaison des lames entre elles est réalisée parfois par collage, mais le plus souvent par un système mécanique de clipsage à sec, dans lequel la rainure et la languette présentent un profil complexe permettant de « claveter » et de solidariser les lames entre elles. Diverses solutions brevetées – dont certaines sous licence – sont aujourd’hui utilisées : Uniclip, ClipSystem ou autobloquant avec lames de ressort en acier. Les joints de ces assemblages sans colle empêchent la pénétration de l’eau et des salissures. Pour éviter leur ouverture, la résistance de l’âme du matériau doit être élevée et le rester dans le temps. Tous ces assemblages « de précision » réclament une parfaite maîtrise de la stabilité mécanique du matériau. En ­effet, les joints de dilatation entre les lames par rainures et languettes classiques étant supprimés, les variations dimensionnelles de l’ensemble de la surface sont répercutées à la périphérie de la pièce : cela impose d’ailleurs certaines règles spécifiques de mise en œuvre.

Une sous-couche nécessaire entre support et parquet

Cependant, un inconvénient demeure : lorsqu’une lame est endommagée, son changement impose le démontage et remontage d’une grande partie du revêtement et dans certains cas, des plinthes. Des systèmes de clipsage récents palliant cet inconvénient n’obligent qu’au démontage de deux lames consécutives, sans répercussion sur l’ensemble de la surface.

Afin de réduire les sons réverbérés par l’effet de peau de tambour et les bruits d’impact vers les locaux voisins, le confort acoustique des locaux impose la présence d’une sous-couche souple et élastique posée entre le support et le parquet. Rattrapant la rugosité d’un support et augmentant le confort de marche, ces sous-couches sont réalisées dans différents matériaux, adaptés aux effets recherchés. Par exemple, la mousse de polyéthylène assure une bonne désolidarisation du sol avec le support ; les fibres polyamide collées sur un film réduisent la sonorité d’une pièce ; les granulats de polyuréthanne alvéolaires agglomérés sont plus performants aux bruits d’impact. Lorsque des remontées d’humidité provenant du support peuvent endommager le revêtement, la pose d’un film étanche mince en polyéthylène est recommandée. Certaines sous-couches l’intègrent déjà. Le mode de pose de la sous-couche dépend également des nuisances sonores générées. En effet, une couche isolante collée sous les lames permet de réduire l’effet de tambour de 4 à 8 dB par rapport à une sous-couche posée libre. Cette atténuation peut atteindre une douzaine de dB si la sous-couche est aussi collée au support. Ces améliorations phoniques semblent contradictoires avec la possibilité de montage et démontage rapide des lames. Apportant une solution satisfaisante, les colles « repositionnables » assurent le collage de la sous-couche sur le support et sur le parquet. Les lames peuvent être démontées et remplacées sans risque de destruction de la sous-couche. Dans leur majorité, les planchers flottants sont compatibles avec les planchers chauffants basse température. Cependant, chaque fabricant précise les exigences de pose de ses produits . Tous ces planchers d’aspect noble sont accompagnés d’une ligne d’accessoires de finition des espaces tels que plinthes fixes ou démontables, nez de marche, seuils plans ou dénivelés…

Classe des locaux Classe d’usage Résistance à l’abrasion (cycles) Nature des locaux et classement UPEC correspondant
21 AC1 > 900 Lieux privés à trafic modéré pour locaux
22 AC2 > 1 800 Lieux privés à trafic normal pour locaux U2s P2 E1 C2
23 AC3 > 2 500 Lieux privés à trafic élevé pour locaux U3 P3 E1 C2
31 AC3 > 2 500 Lieux publics et professionnels à trafic modéré pour locaux U3 P3 E1 C2
32 AC4 > 4 000 Lieux publics et professionnels à trafic normal pour locaux U3 P3 E1 C2
33 AC5 > 6 500 Lieux publics et professionnels à trafic élevé pour locaux U4 P3 E2 C2
Fabricant Service lecteur Nom du produit Type et parement Aspect et finition Épaisseur(mm) Dimensions des lames (L x l) (cm) Classement au feu M Classe d’usage AC ou classement UPEC Coût du m²(o HT)
Alsapan 503 Alsaparquet Placage 0.6 Placage 0,6 mm en bois (chêne, hêtre, érable, merisier) sur panneau HDF. Assemblage par clip (Unilin). 5 couches de vernis céramique. 7 129 x 19 - Utilisation domestique modérée 25 à 30
Berry Wood 504 Parquet Flottant 14 mm Parement 3,5 mm en bois (27 essences). Décor 3 lames à l’anglaise ou pont de bateau. Verni satiné. 14 240 x 20 M4 - n.c.
Chêne de l’Est 505 Plancher Massif Pré-assemblé Placage chêne sur panneau de particules. Huilé incolore ou teinté. Mat uni ou brossé. 19 13x1,4 sur module amovible de 180 x90 M3 U2sP2E1C0 73
Colman Bois 506 Parmaflo Parquet massif (chêne, frêne, hêtre). Système autobloquant lames de ressort en acier. Brut ou huilé. 16 ou 20 De 50 à 200 x 10, 12, 14, 18,5 M3 - n.c.
Europlac 507 Fun Floor Placage bois (15 essences) sur panneau HDF. Assemblage par clip (Unilin) ou collage des lames. Verni 5 couches, couleur, satiné. 7,8 ou 8,5 15 x 123,5 ou 184,5, 12,8 x124,3 ou 185,3 - - 21 à 53
Géroclair 508 Cruzeiro 10 Placage bois (chêne, hêtre, jatoba). Satiné 10 118 x 13,8 - - n.c.
509 Massif 22 Bois massif (chêne ou hêtre). Brut, verni ou huilé. 22 ou 14 sur commande 210 ou 240 x 13 M3 - n.c.
Höhns Parquefini 510 Strongline Parement 6 mm bois 2 lames (4 essences) sur support latté. Huilé, verni et huilé blanchi.Mat ou satiné. 21 220 x 13,9 M4 - 57,96 à 84,40
Hpk / Wicanders 511 Série 100, Eco Floor Placage liège naturel ou coloré. Emboîtement sans colle Corkloc. Liège naturel ou teinté. Verni satiné. 10.5 90 x 29,5 - 23 27 à 32
512 Série 1000, Cork O Floor Placage liège naturel ou coloré. Emboîtement sans colle Corkloc. PVC transparent. 12 90 x 29,5 M3 33-42 37 à 45
513 Série 3000, Wood O Floor Placage bois sur âme en liège. Emboîtement sans colle Corkloc. PVC transparent. 12 90 x 18,5 M3 33-42 45 à 49
Junckers 514 Chêne et Merbau Monolame Bois massif. Pose par ClipSystem. Pose à l’anglaise. Option pont de bateau. Verni ou huilé usine. Peut être livré brut sauf en merbau monolame. 20, 5 180 et 210 x 12,9 (monolame) - de 90,98 à 100,33
515 Hêtre Naturel Bois massif. Pose par ClipSystem, lame à deux frises. Pose à l’anglaise. Option pont de bateau. Verni ou huilé usine. Peut être livré brut. 14 et 22 18,3 x 12,9 (deux frises) (bois densifié) À partir de 50,16
516 Jatoba Bois massif. Pose par ClipSystem, lame à deux frises. Pose à l’anglaise. Option pont de bateau. Huilé en usine. Peut être livré brut. 14 18,3 x 12,9 (deux frises) - À partir de 91,97
Kährs 517 Linnea Placage bois (8 essences) sur support HDF. Assemblage par encliquetage Woodloc. Verni satiné, mat ou huilé. 7 122,5 x 19,3 - - 35 à 41
Les Parquets Rouergue 518 3 Frises Parement 3,2 mm bois (chêne, hêtre, érable, châtaignier) sur support HDF. Pose à l’anglaise. Satiné. 11 220 x 18 - - 30
519 Anglaise Parement 3,2 mm bois (10 esssences) sur support latté sapin. Pose à l’anglaise. Verni. 13 220 x 18 - - 33 à 55
Millet 520 Chêne aux loups Chêne massif. Panneau pré-assemblé à bâtons rompus en 2 lames. Brut, verni, huilé ou prêt à cirer. Mat ou satiné. 15 ou 22 27,5 x 13,75 M3 - n.c
521 Grand Chalençois Chêne massif. Panneau pré-assemblé en damier à 4 lames. Brut, verni, huilé ou prêt à cirer. Mat ou satiné. 22 27,5 x 13,75 M3 - n.c
522 Vallée des Joncs Chêne massif. Petit panneau encadré d’une lame. Mat ou satiné. 22 20 x 20 M3 - n.c.
Morin Parquet 523 Easylame Parement 2 mm chêne choix A. 3 frises. Verni. 10 180 x 20 M4 Env. 25,91
524 Technolame Classic Parement 3,6 mm en bois (chêne, hêtre, érable, frêne, merbau, iroko, noyer, merisier).3 frises ou lame large (Xtralame). Aspect lisse,vitrifié satiné. 14 220 x 20,6 (3 frises); 220 x 17,5220 x 15,5 (Xtralame) M - A partir de27,60
525 Technolame Deco Parement 3,6 mm en bois (chêne, hêtre, érable, frêne, merbau, iroko, noyer, merisier).3 frises ou lame large (Xtralame). Cérusé blanc, verni teinté, huilé, mat, brillant, brut. 14 220 x 20,6 (3 frises); 220 x 17,5220 x 15,5 (Xtralame) M4 - A partir de 31,10
526 Technolame Natural Parement 3,6 mm en bois (chêne, frêne). 3 frises ou lame large (Xtralame). Finition bois naturel. 14 220 x 20,6 (3 frises); 220 x 17,5220 x 15,5 (Xtralame) M4 - A partir de 28,20
Oberflex 527 Densifié d’Ober Parement 3,5 mm bois densifié (sycomore, frêne, hêtre) sur support contreplaqué. Brut, verni 4 couches. 12,5 40 x 7 - - n.c.
Panaget 528 Orféo Clip Tenor Parement 3,4 mm en bois (chêne, châtaignier, hêtre, jatoba, teck). Flottant par emboîtement – Milieu Cp. Pose à l’anglaise. Verni usine, verni brossé. 14 150 x 13,9 U2 P2 À partir de 44,65
529 Otello Parement 3,4 mm en bois (essences exotiques, érable, hêtre, frêne, chêne). Flottant. Milieu Cp. Pose à l’anglaise. Verni usine, verni brossé 1 référence en huilé.8 couches de finition ultra-résistantes. 15 70 à 200 x 13,9 U2 P2 À partir de 59,15
530 Traviata Parement 3,4 mm en bois (essences exotiques, érable, hêtre, chêne).Flottant. Milieu Cp. Pose à l’anglaise. Verni usine, verni brossé 1 référence en huilé.8 couches de finition. 15 49 à 119 x 9 U2 P2 À partir de 60,45
Parqueterie Berrichonne 531 Grand Large Pro Clic 140 Parement 3,2 mm en bois (doussié, chêne, merbau, jatoba). Système Clic. Mat. Aspect naturel. 14 119 x 14, 105 x 14 - 31 92,08
532 Passion 180 Parement 3,5 mm en bois (doussié, chêne, jatoba). Système Clic. Mat. Aspect naturel. 14 200 x 18 - 31 80,49
533 Samba Pro Clic 140 Parement 3,2 mm en bois (chêne, hêtre clair, jatoba). Système Clic. Satiné, everstrong. 14 119 x 14 - 31 78,05
534 Taiga 90 Parement 3,2 mm en bois (doussié, chêne, hêtre, teck). Satiné ou brossé. Aspect naturel. 14 220 x 18 M3 31 59,76
Parqueterie Lemoine 535 Lamella Parement 3,5 mm en bois (16 essences) sur support latté 3 plis. Verni ou huilé. Mat ou satiné. 14 222 x 13,7 ou 20,5 - U2sP2E1C0 35,37 à 96,80
Parquets Marty 536 Ambiance Woodloc Couche d’usure 2,5 mm sur support HDF . Verni. 10 132 x 12,5 M4 U2 P3 E1 C0 À partir de 31,50
537 Ardésia Couche d’usure 3,2 mm sur support aggloméré. Verni. Ciré mat. 14 42/66/90/132 x 12,5 M4 U2 PE E1 C0 À partir de 63,23
538 Linéal Floor Couche d’usure 3,2 mm sur support aggloméré. Verni, verni mat, huilé. 14 42/66/90/132 x 7/9/12,5 M4 U2 P2 E1 C0 À partir de 41,06
539 Massif Couche d’usure 6,5 mm. Verni, verni mat. 14 33 à 132 x 9 M3 U2s P2 E1 C0 À partir de 30,76
Tarkett 540 Epoque Support HDF. Verni. 13,5 100 x 12 M4 usage domestique intense et professionnel normal n.c.
541 Rumba Parement 2,2 mm sur support contrelatté. Système autobloquant Ultraloc. Verni. 12 120,5 x 18,8; 211,5 x 18,8 M4 usage domestique intense n.c.
542 Ultraloc Parement 3,6 mm sur support contrelatté. Système autobloquant Ultraloc. Verni huilé. 14 252,5 x 18,8 M4 usage domestique intense et professionnel normal n.c.
543 Viva Parement 2,2 mm sur support HDF. Système autobloquant Ultraloc. Verni huilé. 11,5 120,5 x 19 M4 usage domestique intense n.c.
Witex 544 Sols Plaqués Placage bois. Pose flottante par emboîtement. Système Loctec. Vitrifié. 10, 4 28,3 x 19,5 À partir de 29,26

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°237

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2003 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Le Cerib et le FCBA forment un guichet unique réaction / résistance au feu

Le Cerib et le FCBA forment un guichet unique réaction / résistance au feu

Le Centre Technique CERIB et l’Institut Technologique FCBA ont signé un contrat de partenariat dans le domaine de la sécurité incendie le 25 octobre dernier afin de mutualiser les compétences de deux[…]

Édition 2018 des Règles professionnelles toitures et terrasses végétalisées

Édition 2018 des Règles professionnelles toitures et terrasses végétalisées

L’impression 3D acier et le generative design s’installent sur les chantiers

L’impression 3D acier et le generative design s’installent sur les chantiers

TenCate GeoClean, dépolluer les eaux des hydrocarbures

TenCate GeoClean, dépolluer les eaux des hydrocarbures

Plus d'articles