Dossier

Panneaux isolants pour toiture-terrasse

Sujets relatifs :

PHOTO - 880768.BR.jpg

XtraAutopro Le panneau XtraAutopro est destiné à une utilisation en support direct d’étanchéité apparente autoprotégée.

Deux Atex détaillent la mise en œuvre des panneaux isolants supports d’étanchéité XtraRoof-PL (sous protection lourde) et XtraAutopro (sous système autoprotégé).

Commercialisé par Xtratherm, XtraRoof-PL est un panneau pour l’isolation des toitures-terrasses. En polyuréthane PIR (polyisocyanurate) à haute performance thermique, il est destiné à une utilisation en support direct d’étanchéité indépendante sous protection lourde. Une fois mis en place, il reçoit une protection par végétalisation, dalles sur plots (terrasse accessible) ou gravillons (terrasse inaccessible). Particularité de ce panneau à bords droits : sa longueur, de 1 200 mm. La largeur de 600 mm est habituelle.

XtraAutopro est également un panneau isolant pour toiture-terrasse mais, cette fois, en support direct d’étanchéité apparente autoprotégée. Il peut lui aussi être utilisé sous protection lourde. De même lambda que XtraRoof-PL, ce panneau à bords droits est proposé en 600 x 600 mm.
L’Atex n° 2112 décrit la mise en œuvre des panneaux XtraRoof-PL en un seul ou plusieurs lits. Dans le premier cas, elle se fait bord à bord en quinconce et de façon jointive. Les panneaux peuvent être posés libres si le lestage s’effectue à l’avancement des travaux et l’organisation du chantier prévient toute humidification de l’isolant. Ils peuvent également être collés, soit par plots ou cordons de colle à froid, soit par bandes de colle polyuréthane.
Pour une pose en deux lits, les joints du deuxième lit doivent être décalés de ceux du premier. Deux cas sont possibles : si les panneaux du lit inférieur sont posés libres, les panneaux constituant le lit supérieur doivent être collés ; a contrario, si les panneaux du lit inférieur sont collés, les panneaux du lit supérieur peuvent être laissés libres. Dans les deux situations, le lit supérieur peut être constitué du panneau XtraRoof-PL ou de perlite expansée (fibrée) bénéficiant d’un document technique d’application en support d’étanchéité.

Fixation mécanique ou autoadhésivité

La pose du panneau XtraAutopro, elle, est définie dans l’Atex n° 2113. Les panneaux isolants sont fixés à la structure porteuse, soit par l’intermédiaire du pare-vapeur dans le cas du collage, soit par des fixations mécaniques. Le revêtement d’étanchéité est ensuite mis en œuvre apparent en semi-indépendance par fixation mécanique ou par autoadhésivité (usage normal). Ou en indépendance sous protection lourde.
Les panneaux isolants sont généralement collés à froid sur le pare-vapeur. Ils peuvent également être fixés mécaniquement par des attelages de fixation mécanique (quatre chevilles à frapper par panneau). Mais cette façon de procéder est peu utilisée, car moins simple et rapide que le collage.
Dans le cas des revêtements d’étanchéité apparents en semi-indépendance, les panneaux peuvent être posés en lit unique ou en deux lits superposés. Dans le premier cas de figure, les panneaux sont fixés à l’élément porteur sur le pare-vapeur par collage à froid. Dans le deuxième, ils peuvent être posés soit libres, soit collés par cordons de colle à froid, soit fixés mécaniquement. En lit supérieur, les panneaux doivent être fixés mécaniquement. Sur les chantiers, ils sont généralement collés. Xtratherm a réalisé un essai complémentaire, validé par le CSTB, et l’Atex sera prochainement corrigée dans ce sens.
Une fois l’isolant posé (en un ou deux lits), le revêtement d’étanchéité est fixé par autoadhésivité (comme avec un scotch double face), ou mécaniquement.

N°347

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°347

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Quatre gymnases municipaux en régions

Dossier

Quatre gymnases municipaux en régions

Les gymnases « nouvelle génération » offrent une grande diversité de réponses techniques et architecturales, notamment axées sur la recherche de performance énergétique et de[…]

23/02/2017 |
Rénovation énergétique du patrimoine

Dossier

Rénovation énergétique du patrimoine

« Le bâti ancien appelle des solutions non standardisées »

Interview

« Le bâti ancien appelle des solutions non standardisées »

L'évêché d'Auch renaît en bâtiment à énergie positive

Dossier

L'évêché d'Auch renaît en bâtiment à énergie positive

plus d’articles