Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Enquête

PAC double service (2/2) - Fiable, performante et moins bruyante

François Ploye

Sujets relatifs :

,

RÉGLEMENTATION

Vers des fluides vertueux
L'Union européenne amis en place des mesures par étapes afin de réduire l'usage des fluides frigorifiques les plus émetteurs en gaz à effet de serre. Dans un premier temps, un système de quotas progressifs a entraîné une augmentation du prix des fluides les plus polluants et a incité les fabricants à passer à des fluides de substitution. Le régime sera encore plus draconien à partir de 2025. Pour les installations résidentielles avec moins de 3 kg de fluide, les fluides au potentiel de réchauffement global (PRG) supérieur à 750 seront interdits au sein de l'UE. Parmi les fluides candidats à la substitution figurent le R 32 au PRG de 675, qui est légèrement inflammable (classe A 2L) ainsi que le R 513A au PRG de 631, qui lui est classé A 1 (non inflammable) comme l'actuel A 410A. Quant au R 290 ou propane au PRG de 3, le fait qu'il soit extrêmement inflammable (classement A 3) le limite aux monoblocs extérieurs avec scellement en usine du circuit frigorifique. « En réalité, il n'existe pas de fluide miracle, concède Mathieu Dietrich, responsable produits PAC chez De Dietrich. Le CO est aussi étudié comme fluide possible, mais la nécessité d'exercer une pression élevée le destine à des applications avec de grands écarts de température, comme en ECS collectif. Un fluide différent pourrait être utilisé pour chaque application, mais ce serait trop complexe à la fois pour les fabricants et les installateurs. Il y a un compromis à trouver entre la performance, le coût et les contraintes d'utilisation dans le respect de la réglementation F-Gas. »

PRODUITS

 

Diffusion par air

La PAC triple service connectée T. One AquaAir d'Aldes se caractérise par un chauffage (et rafraîchissement) par vecteur air avec une distribution en plénum du faux-plafond, sans gaines. Association avec une ventilation Aldes simple flux Hygro B.

 

Monobloc intérieur

La WPL0917ICS de Stiebel Eltron est une PAC triple service avec unité intérieure, conçue pour la maison (marché des lotissements). Pose simplifiée par l'absence de manipulation du fluide frigorigène et absence de bruit (pas d'unité extérieure).

 

Bloc extérieur très silencieux

GeniaSet Split de Saunier Duval, un split double ou triple service, avec puissance acoustique de l'unité ex t. de 54 dB (A) (ventilateur suspendu, circulation optimale de l'air avec turbulences réduites, double isolation phonique du compresseur, etc.).

 

Split connecté

Alfea Extensa Duo d'Atlantic est un split bibloc double ou triple service, pilotable à distance avec le bridge et l'application Cozytouch, via smartphone ou tablette et compatible avec les solutions domotiques Delta Dore (Tydom) et Somfy (Ta Homa).

 

Colonne de petite hauteur

Alezio S V 200 de De Dietrich est un split avec préparateur ECS à ballon intégré de 180 litres en colonne de seulement 1,35 m de hauteur autorisant une souplesse de configuration tant en neuf qu'en rénovation (pose en cave, cellier, sous escalier, etc.)

 

Encombrement réduit

Arianext Compact S de Chaffoteaux consiste en un bibl oc colonne à encombrement réduit au sol, avec raccordements au choix permettant une intégration dans un placard. Double ou triple service, ballon intégré de 180 litres.

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

PAC double service (2/2) - Fiable, performante et moins bruyante

Les industriels proposent désormais aux professionnels des services connectés aboutis, comme Chaffoteaux, avec sa plate forme ChaffoLink Manager.

© Chaffoteaux

La PAC aérothermique poursuit son évolution sur plusieurs axes avec de nouveaux fluides plus écologiques, l'essor du rafraîchissement, l'apport du connecté…

Si les PAC n'ont pas toujours donné satisfaction dans le passé, les produits actuels sont devenus fiables, performants et peu bruyants. Les installateurs sont formés et le connecté simplifie la vie des utilisateurs. A minima, les composants principaux comme le compresseur et la cuve sont sous garantie. Si le contrat d'entretien n'est pas obligatoire, contrairement aux chaudières fossiles, il est néanmoins fortement conseillé aux usagers par les fabricants. La conception d'une nouvelle installation, notamment en double service, demande de se poser plusieurs questions, dont le choix entre le split ou le monobloc (intérieur ou extérieur), le mode de distribution, le dimensionnement (puissance de chaud, volume du ballon de stockage, présence ou non d'un appoint électrique…).

Différents critères sont à prendre en compte comme le prix, la performance, le bruit émis, l'encombrement et la facilité de gestion du fluide. « Nous proposons la PAC Compress 6 000 AW mono bloc en simple ou double service, explique Marc Trela, responsable marketing produits chez Bosch. L'unité extérieure intégrant le compresseur et le condenseur est reliée par une liaison hydraulique au ballon placé à l'intérieur, ce qui évite la manipulation de fluide frigorifique par l'installateur. » La puissance phonique émise est un autre paramètre à considérer par rapport au voisinage concernant l'unité extérieure et pour le confort de l'occupant concernant le module intérieur.

Une distribution généralement hydraulique

En résidentiel, le double service est assuré, sauf exception, par une PAC aérotherme avec distribution hydraulique, dite air/eau. En rénovation, il faut composer avec l'existant et les émetteurs sont généralement des radiateurs ainsi que des planchers chauffants de première génération. En neuf, la PAC produit de l'eau à 55 °C max pour des émetteurs de type planchers (ou plafonds) chauffants, des radiateurs basse température ou des ventilo-convecteurs qui sont surtout appréciés dans les régions méridionales. Les PAC sont capables de gérer plusieurs zones avec une régulation centralisée.

Une exception notable est l'offre triple service T. One AquaAir d'Aldes sous Atec, une PAC air/air avec une unité extérieure et une distribution via un faux-plafond étanche et isolé qui fonctionne en simple flux Hygro B. « Le chauffage par air en plafond est plus réactif qu'une distribution hydraulique, explique Pierre Roussannes, chef de produit confort thermique chez Aldes. Sa spécificité réside dans la diffusion par le plénum du faux-plafond du volume chauffé. La vitesse et la pression des ouf-f lage sont très faibles, n'induisant pas de sensation de courant d'air et réduisant le bruit au soufflage. » La plupart des PAC sont réversibles et peuvent fonctionner en rafraîchissement avec l'ajout d'un kit (carte électronique, raccords…). Aussi il n'est pas rare que le rafraîchissement, lorsqu'il n'a pas été prévu lors de la construction, soit demandé par l'occupant par la suite. Ce qui est possible à condition d'avoir envisagé dès la conception cette évolution du système (densité du plancher chauffant, contrainte de condensation, etc.). Mais les choses changent, car, depuis l'arrêté du 10 septembre 2018, les systèmes de « pompe à chaleur à compression électrique triple service » sont pris en compte dans la RT2012 et le rafraîchissement va être de plus en plus demandé dès la phase de conception.

F-Gaz, peu de fabricants ont sauté le pas

Afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre, l'Union européenne entend limiter avec la réglementation F-Gas l'usage des fluides frigorigènes les plus polluants utilisés dans le circuit des PAC. Le fluide le plus répandu est le R 410A au potentiel de réchauffement global (PRG) de 2 088. Si tous les fabricants se préparent aux échéances de la réglementation F-Gas, qui va bannir, en 2025, le R 410A, rares sont ceux qui ont déjà sauté le pas, à l'exception de France Énergie, qui utilise le SLO 5. 0, un fluide propriétaire dérivé du R 513-A ; de Daikin, qui est passé pour sa troisième génération de PAC au R 32 ; et d'Hitachi, qui devrait opter en septembre 2019 pour le R 32. Dans la mesure où ce dernier est légèrement inflammable et toxique, il est limité en petite puissance en intérieur (en dessous de 1,8 kg) ou utilisable en monobloc extérieur scellé d'usine. « Dans notre gamme d'aérothermes, la frontière entre le neuf et la rénovation est la PAC de puissance 8 kW, précise Mickaël Glod, responsable marché résidentiel chez Johnson Controls Hitachi Air Conditioning Europe. En septembre 2019, les PAC d'une puissance située entre 4,3 et 8 kW vont passer au R 32, avec une meilleure performance et un nouveau design de l'échange thermique. Au-delà, la gamme de puissance à partir de 11 kW, pour la rénovation, va demeurer pour l'instant au R 410A ».

L'essor des applications dédiées

Tous les fabricants proposent de connecter leur PAC via un boîtier de régulation (ou un thermostat d'ambiance) branché en filaire ou en USB. Cet équipement fait passerelle (ou bridge) et communique par radio (protocole WiFi) à la box ether-net du foyer et de là, à la plate-forme de serveurs dédiés. Avec une application dédiée, l'utilisateur accède à son historique de consommation et au paramétrage de son installation. Une compatibilité existe parfois avec les systèmes domotiques comme Somfy ou Delta Dore ou avec les assistants personnels (Google Home…). En parallèle, les industriels proposent aux professionnels des services connectés complets, soit basiques -accès aux notices et aux fiches de pièces détachées -, soit plus sophistiqués.

« Notre plate forme ChaffoLink Manager donne aux professionnels l'accès aux données de l'installation stockées sur le cloud de Chaffoteaux, détaille Virgile Schuhmacher, responsable produits PAC et chauffe-eau thermodynamique de l'entreprise. Les installateurs peuvent intervenir sur le paramétrage et ajuster les réglages, anticiper sur la maintenance et faire du télé-diagnostic. Les sociétés de maintenance, de leur côté, gérent l'ensemble de leur parc au moyen d'alarmes et de remontées d'erreurs. De même, les bailleurs sociaux peuvent suivre la consommation des habitants et détecter des problèmes, comme des résidents en précarité énergétique. » À terme, ces plate formes connectées vont permettre de faire de la maintenance préventive et même prédictive. Par ailleurs, de nombreuses solutions hybrides ou thermodynamiques viennent d'obtenir le Titre Ve t sont donc pris en compte dans la RT2012, comme les sytèmes Li-Mithra ou Myriad (lire veille réglementaire p. 84).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

PAC double service (1/2) - Le chaud et le froid dans l'habitat

Enquête

PAC double service (1/2) - Le chaud et le froid dans l'habitat

Dans le résidentiel neuf ou en rénovation, en remplacement d'une chaudière à énergie fossile, la PAC double (ou triple) service air/eau est plébiscitée. Elle peut aussi rafraîchir le[…]

08/07/2019 |
Spas collectifs (1/2) - Des bulles de bien-être

Enquête

Spas collectifs (1/2) - Des bulles de bien-être

Spas collectifs (2/2) - Un bain de technicité

Enquête

Spas collectifs (2/2) - Un bain de technicité

Recyclage du PVC, Veka montre l’exemple

Recyclage du PVC, Veka montre l’exemple

Plus d'articles