Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Naturelle ou reconstituée, la pierre s'affiche en façade

Sujets relatifs :

Naturelle ou reconstituée, la pierre s'affiche en façade

© (Docs Rocamat, Carea Vetisol.)

Bardages, vêtures ou vêtages en pierre naturelle ou reconstituée répondent en tout point aux préoccupations du moment, en animant et en apportant leur contribution à l'isolation des façades. Sous Avis techniques, ils connaissent un regain d'intérêt en raison d'une offre renouvelée et techniquement mature.

Les systèmes de la pierre agrafée, des bardages, vêtures et vêtages en pierre naturelle ou pierre reconstituée appartiennent à la grande famille du mur-manteau.Leur fonction première : la protection des structures et des systèmes d'Isolation par l'extérieur (ITE) dont ils sont aujourd'hui indissociables.

Les cantonner à cette seule fonction serait cependant incomplet, ces produits sont aussi recherchés de plus en plus pour leur esthétique. La pierre naturelle ou reconstituée véhicule, sur ce plan, une très bonne image. Celle d'un produit cossu, solide, voire bourgeois. Ces systèmes offrent également une grande liberté de création dans la conception de façades plus ou moins animées mixant les matières.

Le choix dans les couleurs, dans les textures, dans le type de granulométrie, dans les formats, de même que la possibilité de jouer sur la taille et le type de joints ou sur le calepinage sont autant d'atouts.

De fait, ils pourraient bien connaître, à l'instar de leurs alter ego en bois, aluminium ou autre, un développement important en surfant sur le renforcement de la Réglementation thermique dans le neuf, mais surtout dans l'ancien pour requalifier sur le plan architectural des ouvrages dégradés et valoriser leur valeur patrimoniale. En assurant directement l'isolation par l'extérieur, comme les vêtures et vêtages, ou en y contribuant à l'instar des bardages, ces systèmes sont à même de régler nombre de problématiques dans l'ancien, où quantité de constructions ne peuvent pas être isolées de l'intérieur. Les raisons en sont connues et évidentes : ils n'empiètent pas sur la surface intérieure, ne gênent pas l'activité des locaux lors de la mise en place, et limitent les ponts thermiques, le manteau isolant étant placé à l'extérieur.

Avis technique et classement

Bardages, vêtures ou vêtages, l'ensemble de ces systèmes relèvent de la procédure de l'Avis technique, formulée par le Cstb et associée à un classement de performances, le classement reVETIR (voir encadré). Ce classement est un outil de comparaison et d'aide à la décision pour les systèmes d'isolation par l'extérieur. Depuis 1998, il est intégré aux Avis techniques portant sur ces produits. Il porte sur les systèmes d'isolation thermique, traditionnels ou non, rapportés sur la face extérieure des parois verticales constituant l'enveloppe du bâtiment et dont la résistance thermique est supérieure ou égale à 0,5 m2.K/W.

Un certificat de qualification est également délivré par le Cstb pour les produits faisant l'objet d'un Avis technique. Ce certificat CSTBat, basé sur l'autocontrôle de la fabrication et le contrôle externe par l'organisme certificateur, atteste également des performances des produits visés.

Pierre naturelle

Ces produits regroupent donc deux types de matières : la pierre naturelle et la pierre reconstituée. La pierre naturelle, dont l'utilisation en parement de façade ne date pas d'hier, a pour elle l'avantage d'être « naturelle », comme son non l'indique, et de proposer de nombreuses références toutes plus esthétiques les unes que les autres : calcaire, calcaire dur, marbre, ou encore granit et grès.

Leur principal défaut : le poids. Pour y remédier, les fabricants développent des procédés de bardage rapportés ou de vêtage, constitués d'un panneau avec parement de pierre mince naturelle sur nid-d'abeilles aluminium. La pierre est collée, via une résine époxy bicomposante, sur une âme en nid-d'abeilles. En face arrière pour assurer leur fixation, ces panneaux sont dotés d'inserts inox, scellés avec la même résine. Au besoin et selon les souhaits du maître d'œuvre, les joints sont remplis à l'aide d'un produit de jointoiement teinté de la même couleur que la pierre, sous fond de joint. Résultat : des panneaux légers qui s'affranchissent des problématiques récurrentes de la pierre naturelle en façade.

Pierre reconstituée

Mais si elle a encore ses défenseurs, la pierre naturelle est concurrencée sur son propre terrain par la pierre reconstituée, encore appelée « minéral composite ». Et ce, toujours pour des raisons de poids.

Compris entre 10 et 20 kg au mètre carré pour les plus lourds, ils sont, selon les produits, quatre à six fois plus légers que des panneaux traditionnels en pierre, d'un poids parfois supérieur à 50 kg/m2 pour une épaisseur d'environ 3 cm. Cette « légèreté » relative permet une meilleure maniabilité lors de la mise en œuvre sur une ossature « légère », elle aussi donc plus économique et facile à installer. À l'origine, ces produits ont été développés pour éliminer les déchets d'ardoise. Aujourd'hui, tous les types de minéraux sont concernés. Schématiquement, ces produits sont constitués d'une âme en résine polyester souvent renforcée de fibre de verre et de charges minérales. Ils sont revêtus, au choix, de pierre naturelle, de granulats de marbre ou autres, pour des aspects qui vont jusqu'à la pâte de verre ou la céramique. En outre, leur stabilité dimensionnelle autorise les grands formats, c'est d'ailleurs la grande tendance.

Comme avec la pierre et pour plus de légèreté et de tenue, certains produits bénéficient d'une structure alvéolaire en aluminium type nid-d'abeilles. La fibre de verre, imprégnée de résine époxydique liant la pierre à la semelle alvéolaire, renforce la structure minérale et apporte à l'ensemble une tenue mécanique plus performante.

Mise en œuvre

Parce que les produits sont différents, leur mise en œuvre l'est aussi. Ainsi, les bardages, qui n'ont aucune fonction d'isolation, sont mis en place par fixations mécaniques, pour la plupart invisibles, sur une ossature métallique dans un plan distinct de celui du nu de la maçonnerie, avec une lame d'air et/ou un isolant thermique intermédiaire.

Il n'existe aucun contact entre les éléments du bardage et le mur extérieur de l'ouvrage. Qui plus est, la lame d'air permet une ventilation par convection naturelle. Le but : éviter la stagnation et la condensation de l'eau. La différence tient à la peau du bardage (face externe du parement au contact des intempéries) qui, dans le cas présent, a une structure en pierre reconstituée.

Vêture/vêtage

Vêture ou vêtage bien que relativement semblables, sont à différencier. La vêture est un système d'isolation à base d'éléments constitués de deux produits : un isolant thermique contrecollé en usine au dos d'une plaque de parement qui forme la peau extérieure de protection. Les deux produits se posent en une seule fois sur la structure porteuse, contrairement aux autres techniques d'isolation par l'extérieur qui nécessitent plusieurs passages sur le support. Les éléments, juxtaposables par emboîtement, sont fixés mécaniquement directement sur la paroi par des vis et chevilles. L'isolant, le plus souvent en polystyrène expansé, et le parement forment un complexe totalement solidaire.

Le vêtage, lui, est un système d'éléments de parement qui se fixe mécaniquement à la structure porteuse. Le parement, appliqué directement sur le support - avec ou sans lame d'air - est fixé à travers l'isolant thermique, sans ossature ou avec une ossature appliquée sur l'isolation. La fixation de l'isolant n'a en général qu'un rôle de maintien provisoire, celle du vêtage l'assure définitivement. L'isolant est le plus souvent rigide pour résister à la compression et à l'humidité.

Fabricant Produit/Gamme Bardage Vêture Vêtage Caractéristiques Formats (en mm) Épaisseur (en mm) Poids au m² (en kg) Système de fixation Classement reVETIR Classement de réaction au feu Classementaux chocs
CAREA Ardal Parement rainuré Parement minéral composite Dalles rainurées à base de résine polyester et de charges minérales 14 formats: 450 x 450 à 1200 x600 11 26 Dalles insérées sur un réseau de lisses en aluminium, elles-mêmes accrochées à une ossature verticale de chevrons bois ou de profilés aluminium, associés au gros œuvre Bardage: r2 e3 V2à4 E3 T1+à4 I3 R4 Vêtage: r2 e3 V3à4 E3 T2à4 I3 R4 M2 (M1 sur demande) Q1 à Q4
Acantha Parement rainuré Parement minéral composite Dalles rainurées à base de résine polyester et de charges minérales Format max 1800 x900 Formats sur mesure étudiés à la demande 14 16 36 De 38 à 43 Dalles insérées sur un réseau de lisses en aluminium, elles-mêmes accrochées à une ossature verticale de chevrons bois ou de profilés aluminium, associés au gros œuvre Bardage: r2 e3 V2à4 E3 T1+à4 I3 R4 M2 (M1 sur demande) Q1 à Q4
Armada Parement rainuré Parement minéral composite Dalles rainurées à base de résine polyester et de charges minérales Antigraffiti et résistance à la rayure 1800 x 450 (aspect granité, mat, brillant, rhode, papyrus) 900 x300 (aspect lisse mat) 400 x 500, 600 x 500 (aspect Caucase) 250 x 500, 500 x 500, 750 x 500, 1000 x 500 (aspect schiste) 21 50 Dalles insérées sur un réseau de lisses en aluminium, elles-mêmes accrochées à une ossature verticale de chevrons bois ou de profilés aluminium, associés au gros œuvre Bardage: r2 e3 V2à4 E3 T4 I3 R4 Vêtage: r2 e3 V3à4 E3 T4 I3 R4 M2 (M1 sur demande) Q1 à Q4
Artema Parement sur insert Parement minéral composite équipé dinserts Bardage rapporté à base de dalles en mortier polyester et charges minérales Dalles courbes Grands formats sur mesure Max 2400 x1000 16 38 à 50 Pattes agrafes boulonnées sur des inserts, eux-mêmes disposés sur la partie arrière des dalles et venant saccrocher sur un réseau horizontal de rails en aluminium Les rails sont fixés sur une ossature aluminium solidarisée à des parois planeset courbes verticales Bardage: r1 e3 V2à3 E3 T1+à4 I3 R4 M2 (M1 sur demande) Q1 à Q4
Aquila Parement à double emboîtement Pose verticale et horizontale Plaques de parement minérales composites moulées Associées en usine à un isolant PSE ou laine minérale pour constituer des éléments de vêture Utilisées seules comme éléments de vêtage 1350 x 600 (pose horizontale) 1200 x 600 (pose horizontale) 600 x 1200 (pose verticale) 600 x 600, 600 x 300 4 5 9 à13 Les éléments sont associés par emboîtement en traverses haute et basse et fixés à la structure porteuse par des fixations mécaniques traversantes disposées en rive haute Les têtes des fixations sont cachées par le débord des plaques supérieures Vêture: r1à2 e3 V2 E3ou4 T2ou4 I1a`3 R3 Bardage: r1à2 e3 V1à3 E3ou4 T1+, 2ou4 I3 R4 M2 Q1 à Q4
FIBERSTONE FS-Nida Panneaux de pierre naturelle (calcaire, marbre ou granit) de très grand format et de très faible épaisseur Renforcés en sous-face par un sandwich nid-dabeilles aluminium et peau époxy Jusquà 3500 x1500 De 9 à25 De 11 à18 Mise en œuvre par lintermédiaire dagrafes fixées en face arrière des panneaux et accrochées sur un réseau de profils en aluminium visés sur une ossature métallique verticale, elle-même solidarisée au support primaire M1 Q4
FS-Fibre Panneaux de pierre naturelle (calcaire, marbre ou granit) de très grand format et de très faible épaisseur Renforcés en sous-face par un laminé en fibre de verre et résine époxy Jusquà 2400 x1200 7 De 11 à18 Pose intérieure murale ou sol: collée Pose extérieure: techniques traditionnelles PEC ou PEP M1 Q4
FS-Verre Panneaux de pierre naturelle translucide (ou pas) de très grand format et de très faible épaisseur Renforcés en surface par un ou deux verres extra-clairs recuits ou trempés Jusquà 3500 x 1500 De 12 à27 De 30 à60 Selon techniques traditionnelles de VEA, VEC ou VEP M1 Q4
REBETON Acrytherm «R» Dalles moulées sur mesure en mortier à base de charges siliceuses, de résine méthacrylique et de pigments métalliques Jusquà 2000 x800 13 30 Mise en œuvre sur un réseau de lisses en alliage daluminium vissé sur une ossature métallique verticale, elle-même solidarisée au support conformément aux recommandations de lAvis technique 2/09-1370 r2 e3 V1à3 E3 T1à4 I3 R4 M1 Q4
Acrytherm «D» Grandes dalles moulées sur mesure en mortier à base de charges siliceuses, de résine méthacrylique et de pigments métalliques Jusquà 4000 x1500 15 35 Mise en œuvre par lintermédiaire dagrafes fixées en face arrière des panneaux et accrochées sur un réseau de profils en aluminium visés sur une ossature métallique verticale, elle-même solidarisée au support primaire conformément aux recommandations de lAvis technique 2/13-1547 r2 e4 V2 E2 T2à4 I3 R4 M1 Q4
Revêtement mural en pierre naturelle Colle Peut être utilisé à lextérieur et à lintérieur (type de support différent) 600 x 600 maxi 600 x 300 couramment employé Les dimensions des dalles dépendent du poids du matériau, du mortier-colle, du mode dencollage et de la hauteur de louvrage De 10 à 20 Collé à laide dun mortier sur support adéquat type de support extérieur, bétons pleins de granulats courants et bétons pleins dargile expansée, banchés ou préfabriqués de 2 à 3 mois dâge, enduits au mortier de ciment ou bâtard sur maçonnerie de 3 semaines dâge Le mortier-colle doit être non-tachant
ROCAMAT Rocaclip Revêtement mural intérieur ou extérieur constitué de dalles en pierre naturelle rainurées et fixées sur rails, calepinées sur mesure Un isolant indépendant peut être mis entre la structure et le gros œuvre Large choix daspects de surface et de coloris en pierres naturelles 1,5m² longueur maxi 1400mm 20, 30 ou 40 75en 30mm Les dalles sont fixées par des clips en acier inoxydable à une ossature rapportée en aluminium, elle-même fixée au gros œuvre par des pattes équerresLe système permet de changer une dalle après pose sans conséquence pour les dalles adjacentes r2 e4 V* E3 T**I4 R4 V* selon formats, épaisseur et nature de la pierre. T* Selon formats, épaisseur et nature de la pierre à définir au cas par cas A1 Jusquà Q4 en fonction de la pierre et de son épaisseur
Revêtement mural en pierre naturelle attaché par des pattes mécaniques selon DTU55.2 Revêtement mural intérieur ou extérieur constitué de plaques de pierres calepinées sur mesure Un isolant indépendant peut être mis entre le revêtement pierre et le gros œuvre Large choix daspect de surface et de coloris à choisir en pierres naturelles 1m² longueur maxi 1400mm 30 au minimum, en fonction de la nature de la pierre, des dimensions des plaques et de limportance des sollicitations 75 en 30mm Parement: plaques fixées à un support stable par des pattes métalliques en acier inoxydable dans la masse et ancrées par des chevilles métalliques inoxydables au support A1 Jusquà Q4 en fonction de la pierre et de son épaisseur
Revêtement en pierres naturelles autoporteur selon DTU 20.1 Ouvrage de maçonnerie de pierre de taille calepinée sur mesure, constituant la paroi extérieure non-porteuse dun mur en maçonnerie (principe du mur double) Un isolant indépendant peut être mis entre le revêtement pierre et le mur porteur De 80 à 100 À partir de 150 2 à 5 attaches de retenue au mètre carré selon les configurations A1 Q4
Rocamat VET2 Vêture isolante en pierre naturelle: paroi en pierre naturelle mince associée par collage à un isolant en polystyrène expansé Large choix daspects de surface et de coloris en pierres naturelles 800 x800 Pierre de 20 mm Épaisseur disolant de60 à100mm Environ 50 Enfourchement des plaques sur des rails inox fixés au support au travers de lisolant grâce à la rainure dans les chants horizontaux de la pierre r 2 e4 V* E3 T* I3 R3 V et T Selon formats, épaisseur et nature de la pierre; à définir au cas par cas Pierre A1 Isolant E Jusquà Q4 en fonction de la pierre et de son épaisseur
STONE PERFORMANCE SPP (Stone Performance Process) Procédé de bardage rapporté constitué dun panneau avec parement de pierre mince naturelle sur nid-dabeilles aluminium Fabrication possible avec tout type de pierre (calcaire, marbre, granit...) et tout type de finition Standard 1200 x2500 Jusquà 1600 x3000 selon la matière choisie Autres formats possibles 5+10 et5+20 Autres épaisseurs possibles Environ 15 à 16 Inserts + rails emboîtables fixés mécaniquement directement sur support ou montants intermédiaires Autres types de fixation mécanique conçus selon les besoins du projetJoints marbriers r2 e4 V4 E2 T* I3 R4 T*: T (à vérifier selon nature de la pierre) M1 Q4
Fabricant Produit/Gamme Bardage Vêture Vêtage Caractéristiques Formats (en mm) Épaisseur (en mm) Poids au m² (en kg) Système de fixation Classement reVETIR Classement de réaction au feu Classement aux chocs
VETISOL Gamme Cristo Marbre reconstitué (dalle en mortier de marbre-polyester) Pose sur maisons et bâtiments à ossature bois Pose sur plateaux de bardage (façades industrielles ou façades légères) Format sur mesure jusquà 900 x1500 14, 20 et 30 35 pour une épaisseur de 14 mm? 50 pour une épaisseur de 20 mm? 75 pour une épaisseur de 30 mm Veticlip. Les différents parements sont fixés sur les rails supports à laide de clips disposés en rives basse et haute Vetirail, utilisé en procédé de bardage comme de vêtage : mise en œuvre des différents éléments par lintermédiaire dun profilé spécifique en aluminium.Lemboîtement «rail-rainure» assure la coplanarité du revêtement et permet soit une fixation invisible, soit à linverse de souligner les panneaux par des rails de calepinage laqués spécifiques. Vetistyl. Assemblage de composants industriels: plateaux de bardage, isolant, profilés, fixations et parements Vetisol Veticlip r2 e4 V* E3 T* I3 R4 *V et T Selon formats, épaisseur; à définir au cas par cas Vetirail R2 e4 V* E3 T*1+ouT3 I3 R3 *V : selon épaisseur et hauteur des dalles vetilisse cristo *T1+ : pour les carreaux dépaisseur 14 et 20 mm Vetirail cristo et T3: pour les carreaux dépaisseur 30 mm vetirail cristo Vetistyl: nc. M1 Q1 (tous formats en 14 mm) Q2 (tous formats en 20 mm) Q3 (14 et 20 mm format maxi 600 x 600mm) Q4 (30 mm format maxi 600 x 600 mm)
Gamme pierres naturelles Calcaires, granit, basalte, porphyre Pose sur maisons et bâtiments à ossature bois? Pose sur façades légères? Pose en vêtage sans isolant Surface maximale 1m² 20 Possibilité 30 pour soubassements 45 à 55 pour une épaisseur de 20 mm selon la nature de la pierre? 70 à 85 pour une épaisseur de 30 mm selon la nature de la pierre Veticlip. Les différents parements sont fixés sur les rails supports à laide de clips disposés en rives basse et haute. Vetistyl. Assemblage de composants industriels: plateaux de bardage, isolants, profilés, fixations et parements Vetisol Veticlip r2 e4 V* E3 T* I4 R4 *V et T Selon formats, épaisseur et nature de la plaque; à définir au cas par cas Vetistyl: nc. M0 Q1 à Q3 (Épaisseur 20 mm selon performances spécifiques de la pierre) Q4 (Epaisseur 30 mm format maxi 600 x 600 mm)
Gamme Atlas 2.0 Grès cérame extrudé Pose sur maisons et bâtiments à ossature bois? Pose sur façades légères? Pose en vêtage sans isolant H: 200* 250 300 400 *Longueur maxi 1200 L: 800 1000 1200 1400 1500 24 40 Veticlip. Les différents parements sont fixés sur les rails supports à laide de clips disposés en rives basse et haute Vetistyl. Assemblage de composants industriels: plateaux de bardage, isolants, profilés, fixations et parements Vetisol Vetisuns Veticlip r2 e4 V* E3 T2 I4 R4 *V Selon formats; à définir au cas par cas Vetisun: nc. M0 Q3
Gamme Cera Grès cérame pressé Pose sur maisons et bâtiments à ossature bois? Pose sur plateaux de bardage (façades industrielles ou façades légères) 400 x 400; 600 x 300 600 x 600; 600 x 1200 14; 11 11; 11 Veticlip. Les différents parements sont fixés sur les rails supports à laide de clips disposés en rives basse et haute Vetirail Cera (dalles rainurées), utilisé en procédé de bardage comme de vêtage: mise en œuvre des différents éléments par lintermédiaire dun profilé spécifique en aluminium. Lemboîtement «rail-rainure» assure la coplanarité du revêtement et permet soit une fixation invisible, soit à linverse de souligner les panneaux par des rails de calepinage laqués spécifiques. Vetistyl. Assemblage de composants industriels : plateaux de bardage, isolant, profilés, fixations et parements Vetisol Veticlip r2 e4 V* E3 T1- I4 R4 *V Selon formats, épaisseur et nature de la plaque; à définir au cas par cas Vetirail R2 e4 V2 E3 T**1-ou1+ I4 R4 **T1- pour les carreaux vetirail cera dépaisseur 11 mm, et T pour les carreaux vetirail cera dépaisseur de 14 mm Vetistyl: nc. M0 Q1 à Q3
VINYLIT FASSADEN VinyTherm Bardage fabriqué à base de mousse de PVC expansé et recouvert de gravillons minéraux: de nature quartzique, marbrière ou granitique granulométrie comprise entre1 et6mm Largeur: 203 Largeur utile: 180 Longueur 6000 (standard) ou sur mesure Épaisseur de la face vue (sans gravillons) 4 mm ± 0,5 mm Épaisseur de la face vue (avec gravillons) 6,2 mm ± 0,5 mm 6,4 En bardage, clins mis en œuvre en disposition horizontale ou verticale, par emboîtement sur leurs rives longitudinales, et fixés sur une ossature bois par fixations traversantes (clous ou vis)Peuvent être également fixés par pattes métalliques en application vêtage r2 e3 V*1 E**3 T***1+à3 I3 R4 * V1 selon système de fixation et entraxe, ** E4 en pose horizontale sans raboutage et verticale, *** T1+ pose en vêtage sur murs bruts, T2 pose en vêtage sur murs isolés T3 pose en bardage rapporté M1 En pose normale sans raboutage des clins Q3 En variante de pose horizontale de petits éléments avec joints verticaux décalés Q1
VinyStone Bardage fabriqué à base de mousse de PVC expansé et recouvert de gravillons minéraux:de nature quartzique, marbrière ou granitique granulométrie comprise entre1 et6mm Largeur 203 Largeur utile: 180 Longueur: 1200 26 6,4 En application bardage rapporté, clins mis en œuvre horizontalement par clouage Ou vissage sur une ossature bois simple verticale ou double réseau, fixée à la structure par un ensemble «vis-chevilles» r2 e3 V*1 E**3 T***1+à3 I3 R4 * V1 selon système de fixation et entraxe, ** E4 en pose horizontale sans raboutage et verticale, *** T1+ pose en vêtage sur murs bruts, T2 pose en vêtage sur murs isolés T3 pose en bardage rapporté M1 En pose normale sans raboutage des clins Q3 En variante de pose horizontale de petits éléments avec joints verticaux décalés Q1

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°332

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

PAC double service (2/2) - Fiable, performante et moins bruyante

Enquête

PAC double service (2/2) - Fiable, performante et moins bruyante

La PAC aérothermique poursuit son évolution sur plusieurs axes avec de nouveaux fluides plus écologiques, l'essor du rafraîchissement, l'apport du connecté… Si les PAC n'ont pas toujours[…]

08/07/2019 |
PAC double service (1/2) - Le chaud et le froid dans l'habitat

Enquête

PAC double service (1/2) - Le chaud et le froid dans l'habitat

Spas collectifs (2/2) - Un bain de technicité

Enquête

Spas collectifs (2/2) - Un bain de technicité

Spas collectifs (1/2) - Des bulles de bien-être

Enquête

Spas collectifs (1/2) - Des bulles de bien-être

Plus d'articles