Dossier

Mur-rideau en blocs bois-alu préfabriqués

Sujets relatifs :

PHOTO - 880809.BR.jpg

Les blocs mixtes bois-alu sont suspendus à la structure en béton de la façade par des attaches de type crochets. Ils ont été préfabriqués en usine en avril 2014 et posés sur site à partir de mai.

© Docs. Paralu

Pour le projet Silky d’Alstom Transport à Villeurbanne, les façades ont été en grande partie habillées de blocs de façade modulaire à ossature bois préfabriqué en usine et vêture pierre.

Développé par DCB International, le projet Silky du pôle multimodal de transports d’Alstom, à Villeurbanne, a été confié à l’agence Sud Architectes. L’ouvrage, qui vise la double certification HQE et BREEAM Very Good, offrira une surface utile totale de 36 594 m², pour un effectif maximal admissible sur le site de 1 800 personnes. Bâti sur deux niveaux de sous-sol, le projet est composé d’un bâtiment principal en forme de peignes abritant des bureaux, des laboratoires et une usine d’assemblage de cartes électroniques ; d’un îlot avec restaurant d’entreprise ; et d’un immeuble de stockage. Le lot « façade » a été confié à Paralu.

Les façades sont composées en grande partie de blocs mixtes bois-alu (environ 5 900 m²), localisés dans les étages du bâtiment principal, qui font l’objet de cette procédure d’Atex ; de bandes filantes en aluminium et vitrages respirants (1 000 m²) objets de l’Atex 2080 ; ainsi que d’un bardage en pierre agrafée devant béton.

Blocs suspendus à la structure béton

La façade qui fait l’objet de cette Atex est constituée de blocs mixtes bois-alu suspendus à la structure béton du bâtiment. « Le principe retenu cumule plusieurs avantages : une préfabrication en usine qui commence avant que le béton ne soit fini, une pose rapide et une étanchéité entre blocs effective dès la mise en place », explique Élisabeth Camoules, ingénieure d’études chez Paralu. Ces blocs sont constitués d’un cadre ossature bois vissé et étanché, de châssis mixtes bois-alu et de parties opaques isolées. Les parties opaques sont dotées d’un parement intérieur en acier, d’un pare-pluie extérieur respirant avec un parement en pierre agrafée. Traitée antitermites et fongique, l’ossature bois en épicéa lamellé-collé de section 175 x 45 mm bénéficie des labels FSC et PEFC. L’étanchéité entre blocs superposés est réalisée par emboîtement de joints EPDM situés dans des gorges et par un recouvrement de la partie haute des blocs.
Les menuiseries mixtes bois-alu de type ouvrants cachés sont fabriquées par la société Bluntzer. Elles sont constituées, côté intérieur, de profilés contrecollés en pin et, côté extérieur, d’un parement en aluminium liaisonné à la menuiserie bois par des clameaux. Les doubles vitrages à lame d’argon sont pris en feuillure par parcloses. Les parties opaques sont constituées de l’intérieur vers l’extérieur, d’une tôle acier 1,5 mm vissée sur la structure bois ; d’un isolant 200 mm de type Isofaçade 35 maintenu par des clous soudés sur la tôle ; d’un pare-pluie respirant fixé sur l’ossature bois par agrafage ; d’une lame d’air ventilée et d’un bardage en pierre mince agrafée constitué de panneaux de pierre de 30 mm d’épaisseur.

N°347

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°347

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Quatre gymnases municipaux en régions

Dossier

Quatre gymnases municipaux en régions

Les gymnases « nouvelle génération » offrent une grande diversité de réponses techniques et architecturales, notamment axées sur la recherche de performance énergétique et de[…]

23/02/2017 |
Rénovation énergétique du patrimoine

Dossier

Rénovation énergétique du patrimoine

« Le bâti ancien appelle des solutions non standardisées »

Interview

« Le bâti ancien appelle des solutions non standardisées »

L'évêché d'Auch renaît en bâtiment à énergie positive

Dossier

L'évêché d'Auch renaît en bâtiment à énergie positive

plus d’articles