Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Modules pour tout-petits

Félicie Geslin

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Modules pour tout-petits

© A19 Architecture

Mercredi 13 février, les neufs modules constitutifs d'une crèche bâtie dans l'enceinte de l'hôpital Trousseau à Paris ont été grutés puis mis en place.

Une crèche de 220 m2 pouvant accueillir 25 berceaux va être livrée au printemps au cœur du site de l’hôpital Trousseau (Paris 12e), pour le compte de la Ville de Paris. Construit pour un usage temporaire estimé à une douzaine d’années, l’équipement devra de ce fait permettre de restituer la parcelle concernée dans son état initial. Ce prérequis du cahier des charges a ainsi orienté la maîtrise d’œuvre vers une solution bois modulaire 3D. « Le projet a d’abord élaboré à partir de cinq modules de proportions différentes, explique l’architecte Christophe Camfranc, de l’agence A 19 Architecture. Avec une contrainte forte liée au respect des gabarits routiers qui limitait les dimensions des éléments à 4 x 12 m. Finalement, ce sont neuf modules fabriqués par l’entreprise Cruard qui composent l’ensemble, dont certains avec les espaces sanitaires intégrés ». L’ensemble est soutenu par des fondations sur pieux vissés préconisées pour ne pas dénaturer le site.

Le recours au modulaire permettra à ce petit équipement de ne laisser aucune empreinte sur le site. Photo : A19 Architecture

Un équipement réutilisable

Entièrement démontable, il pourra être réutilisé dans d’autres lieux dans cette même configuration, à l’image d’une crèche itinérante. Le jeu des combinatoires a permis à l’agence A19 de tirer le meilleur parti de la solution modulaire, qu’elle expérimentait pour la première fois. Yves-Marie Ligot, du bureau d’études du même nom, précise quant à lui : «  un enjeu majeur a consisté à éviter la duplication des parois pour éviter les doubles fonctions, de manière à tenir l’économie du projet. Seuls deux murs sont dupliqués, contre quatre murs simples, des panneaux 2D ayant été utilisés pour les planchers, les plafonds et les circulations. Il a également fallu optimiser les connections des différents réseaux – en particulier pour le système de chauffage au sol. » Pour l’équipe de maîtrise d’œuvre, cette petite opération a également instauré un nouveau rapport au chantier. « Nous quasiment avons effectué les réunions de chantier à l’usine, résume Christophe Camfranc. Sur place, le levage, la pose et l’assemblage des éléments n’auront duré que deux jours, installation de la grue de 350T comprise… »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Tribune - «PPBIM, une vraie prise de conscience des industriels de l’infrastructure est attendue» - Jérôme Tognini (Géomensura)

Tribune - «PPBIM, une vraie prise de conscience des industriels de l’infrastructure est attendue» - Jérôme Tognini (Géomensura)

Pour Jérôme Tognini, directeur opérationnel Géomensura, «la normalisation de l’écriture des objets BIM dans le bâtiment avec le PPBIM est au cœur de la révolution numérique[…]

24/05/2019 | Actualité
Vidéo - Salles de bains remarquables 2019

Vidéo - Salles de bains remarquables 2019

Impulse Partners et Sinteo lancent un accélérateur de start-up avec le soutien du CSTB

Impulse Partners et Sinteo lancent un accélérateur de start-up avec le soutien du CSTB

Une nouvelle vie pour la Maison Coignet

Une nouvelle vie pour la Maison Coignet

Plus d'articles