Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

MÉTHODE Techniques modernes au NHC de Strasbourg

Sujets relatifs :

MÉTHODE Techniques modernes au NHC de Strasbourg

Signé par l’architecte Claude Vasconi, le Nouvel hôpital civil – dont l’ouverture est prévue à mi-2006 – répond à deux préoccupations majeures : une capacité d’évolution de l’espace intérieur et l’optimisation de son organisation. Soit 85 000 m2 de bâtiments à réaliser dans un délai de 36 mois maximum.

Pour ce, le choix des faux plafonds et des parois de distribution acoustiques en plaques de plâtre a été privilégié. Avec notamment entre chambres, des cloisons PrégymétalTm 98/62 dB dotées de parements simples (BA18) et équipées du nouveau montant ­Prégymétal M62 dB mis au point par le laboratoire acoustique de Lafarge Plâtres. Lauréat 2005 des Décibels d’or dans la catégorie « Matériaux acoustiques », ce montant fait appel à deux actions simultanées sur sa géométrie (galbe de l’âme et fentes verticales), pour réduire de 3 dB les transmissions solidiennes entre les deux parements opposés d’une paroi. D’où un affaiblissement acoustique (Rw C = 48 dB) comparable à celui des cloisons séparatives D98/48 avec parements double plaque BA18 13 (Rw C = 47 dB). Et ce, avec la même rigidité et résistance au feu (CF 1 h) qu’une cloison de base avec montant standard et pour un coût fourni/posé inférieur à celui des cloisons de type D98/48 !

Pour remporter l’appel d’offres du lot plâtrerie (5,8 Me HT) lancé en 2001, réaliser les 190 000 m2 de cloisons en 15 mois et rationaliser la gestion des déchets de chantier, les 4 entreprises du Bas-Rhin (Cilia, Eschlimann, Marwo, Schultz) ont constitué un GIE. Quant au montage des cloisons, il s’est effectué avant l’installation des réseaux et en prévoyant les réservations avant leur pose. Soit un phasage inverse des pratiques habituelles qui permet de conserver l’intégrité des performances acoustiques et feu des ouvrages, conformément au DTU et à la réglementation incendie !

Autre technique originale, les 650 salles de bains qui équipent les chambres ont été préfabriquées en prenant en compte les cloisons, le plancher, le plafond, les appareils sanitaires et l’intégration des réseaux d’alimentation électriques, d’eau froide, d’eau chaude et d’évacuation. D’où une pieuvre électrique livrée par l’électricien du chantier au fournisseur, incluant le précâblage courants faibles/courants forts de la chambre à la bonne longueur vers les têtes de lit et les autres équipements. Avantages : gain de temps (réalisation en temps masqué), qualité de finition et des espaces, contrôles et tests d’étanchéité en usine.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Bouygues s’associe au bois français

Bouygues s’associe au bois français

Bouygues bâtiment France Europe s’engage à utiliser du bois français pour ses constructions. Deux signatures auront lieu demain : la première avec la Fédération Nationale du Bois et le label Bois de France afin de remplir ses...

05/05/2021 | ActualitéChantier
Quand bois et agriculture font bon ménage

Quand bois et agriculture font bon ménage

Stocker et redistribuer

Stocker et redistribuer

Là où le BIM blesse

Là où le BIM blesse