Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Matériau Séchage du bois : un procédé plus rapide

Sujets relatifs :

Le Cetiat (1) et les sociétés Drywood et Sairem ont mis au point un concept innovant de séchage du bois. Plus rapide que les techniques actuelles (air chaud climatisé, vide plus vapeur surchauffée), il limite également les risques de détérioration du bois, fentes, collapses ou déformations. Le procédé repose sur l’utilisation simultanée d’un champ électromagnétique haute fréquence (13,56 Mhz) et d’une atmosphère saturée en humidité. Le champ permet un échauffement rapide de l’eau contenue dans les cellules du bois, assurant un transfert d’énergie homogène dans l’ensemble du volume de la pièce de bois. L’atmosphère saturée permet de conserver en permanence humide la surface des pièces, pour maîtriser le mécanisme d’évacuation de la vapeur d’eau formée dans le bois, et donc de limiter les risques de détériorations. Des essais avec un prototype de taille industrielle ont été réalisés sur cinq essences différentes, avec des planches de 27 à 250 mm d’épaisseur. Les temps de séchage obtenus vont de 6 à 32 h, les procédés courants nécessitant 6 à 22 jours. Des résultats offrant de bonnes perspectives commerciales pour ce procédé.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

A Bordeaux, Hypérion se lance à l’assaut des cieux

A Bordeaux, Hypérion se lance à l’assaut des cieux

Eiffage immobilier, avec l'architecte Jean-Paul Viguier, livrent la plus haute tour résidentielle en structure bois de France.Avec ses 17 niveaux et ses 100 appartements, la tour Hyperion à Bordeaux (Gironde) se présente comme...

18/06/2021 | Bois
Une cartographie des opérations bois et biosourcées

Une cartographie des opérations bois et biosourcées

Du béton à base de déchets

Du béton à base de déchets

Un atlas dédié aux acteurs des matériaux biosourcés

Un atlas dédié aux acteurs des matériaux biosourcés