Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

abonné

Dossier

Maîtrise des consommations : pour une meilleure gestion du patrimoine

Maîtrise des consommations : pour une meilleure gestion du patrimoine

Toulouse Métropole Habitat a déployé des compteurs d'eau intelligents Ista dans plusieurs résidences de son parc, dont celle de Port-Garaud.

© Toulouse Métropole Habitat

Chaufferies et VMC connectées, capteurs de température… Les bailleurs exploitent de plus en plus les données des appareils connectés pour mieux superviser leur patrimoine et baisser les charges.

Entre 2014 et 2016, Habitat du Nord a déployé 3 800 télécompteurs d'eau chaude et d'eau froide sur une partie des logements de son parc. D'ici à la fin de l'année, le bailleur s'apprête à installer encore 9 000 répartiteurs de frais de chauffage. Cette instrumentation massive lui permet d'abord d'anticiper l'obligation réglementaire sur la répartition des frais de chauffage dans les logements collectifs ( voir encadré p. 50). Mais aussi de mieux surveiller son patrimoine. « On peut ainsi détecter les surconsommations des locataires et augmenter les charges provisionnelles. Ce qui a le double intérêt de faire prendre conscience au locataire de son comportement, et de prévenir les impayés dus à régularisation en fin d 'année », explique Stéphane Berriot, responsable des systèmes d'information chez Habitat du Nord.

En 2015, le monitoring à distance de ses chaufferies avait déjà été généralisé via un appel d'offres remporté par Dalkia. Chaufferies et sous-stations sont ainsi équipées de compteurs communicants, ainsi que 20 % des logements en capteurs de température. Dalkia peut ainsi mieux réaliser l'équilibrage entre les logements, et, in fine, mieux « coller » à la température de consigne fixée entre 19 °C (valeur imposée par la loi) et 21 °C. « C 'est une tendance forte, nous instrumentons 2 500 chaufferies par an », confirme Aymeric Join-Lambert, responsable marketing chez Dalkia. De quoi capter les quelques pour cents d'économies qui subsistent après avoir remplacé les chaudières anciennes par des modèles au rendement optimal.

Frais de chauffage : comptage et calendrier - Ce que dit la réglementation
La réglementation impose deux systèmes de comptage possibles selon le type de bâtiment: les compteurs calorifiques pour les immeubles collectifs dotés de boucles de distribution individuelle (mais ceux-ci représentent 10% du parc) et les répartiteurs pour les immeubles à colonne montante.

 

Agréger les données pour les interpréter

Mais la véritable nouveauté, c'est que toutes ces données provenant des interventions des prestataires, de la chaufferie, des compteurs et des appartements sont désormais agrégées sur une plateforme unique et ouverte, fournie par la société Intent Technologies. « Les données de température dans les logements étaient déjà à disposition de Dalkia, mais nous étions dans l' impossibilité de vérifier la fourniture effective du service dans les logements, explique Stéphane Berriot. À présent, nous avons l'alerte immédiatement en cas de sous-chauffe ou[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°362

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2017 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Panasonic Chauffage mise gros sur la réfrigération

Panasonic Chauffage mise gros sur la réfrigération

Tripler ses ventes de PAC et s’imposer sur le marché de la réfrigération en France, tels sont les objectifs affichés de Panasonic qui dévoile par ailleurs une belle augmentation de son chiffre[…]

L'Afnor réélit son président et accueille 5 nouveaux représentants

L'Afnor réélit son président et accueille 5 nouveaux représentants

Nominations chez Grohe

Nominations chez Grohe

Une plateforme de tri prend feu

Une plateforme de tri prend feu

Plus d'articles