Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Maison connectée, un public en attente de services concrets

Stéphanie Obadia

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Maison connectée, un public en attente de services concrets

L’association Qualitel publie en partenariat avec Ipsos, la deuxième édition de son baromètre annuel consacré à la Qualité de vie à la maison (3382 personnes interrogées). Il en ressort que ce n’est pas encore gagné pour le logement connecté, encore minoritaire.

Seuls 3 habitats sur 10 possèdent au moins un équipement connecté, mais en le chiffre est en progression : 54 % des logements récents (moins de 5 ans) comptent au moins un service connecté, et 30 % en comptent même deux ou plus.

En tête de liste des équipements connectés : l’alerte anti-intrusion (21 % des foyers équipés), la vidéosurveillance (15 %), le pilotage du chauffage (12 %), le pilotage des équipements à distance (11 %) et l’alerte en cas d’inactivité suspecte d’une personne âgée/handicapée (8 %). Selon l’étude, plusieurs freins restent à lever : tout d’abord le coût, considéré comme trop éléve (75% des sondés), la peur des incidences des ondes Wifi/électromagnétiques sur la santé et la sécurité et la protection des données.

Selon le baromètre, les services connectés donnent satisfaction : les Français qui pilotent à distance leur chauffage sont plus satisfaits du confort thermique de leur habitat (80 % vs 74 % pour ceux qui n’en possèdent pas). De même pour ceux possédant un dispositif détectant les chutes ou l’inactivité d’une personne âgée/handicapée (1,5 fois plus satisfaits). Bref, pour reprendre Bertrand Delcambre, président de l’association Qualitel, « les Français ne sont pas prêts à acquérir n’importe quel équipement connecté et, surtout, à n’importe quel prix. Ils attendent avant tout d’eux qu’ils répondent à des besoins très concrets : sécurité, économies, maintien à domicile de personnes âgées et/ou handicapées. »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

La numérisation au bon secours de Notre-Dame

La numérisation au bon secours de Notre-Dame

L’entreprise AGP a réalisé en 25 ans une quinzaine de relevé de Notre-Dame. Il compile aujourd’hui les différents nuages de points réalisés afin de proposer une maquette complète de[…]

18/04/2019 | Actualité
Notre-Dame : « Les travaux de rénovation sont la cause de trois quart des incendies des bâtiments historiques » Claude Delahaye (Verspieren)

Notre-Dame : « Les travaux de rénovation sont la cause de trois quart des incendies des bâtiments historiques » Claude Delahaye (Verspieren)

Notre-Dame : enjeux juridiques autour de la reconstruction

Notre-Dame : enjeux juridiques autour de la reconstruction

Le point sur l’expérimentation E+C-

Le point sur l’expérimentation E+C-

Plus d'articles