Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Maçonnerie : 50 cm d’isolation en brique monomur rectifiée

Sujets relatifs :

Maçonnerie : 50 cm d’isolation en brique monomur rectifiée

Avec son épaisseur de 50 cm, cette brique monomur en terre cuite sert d’isolation naturelle et permet ainsi d’économiser la pose d’une isolation rapportée. Rectifiée, elle se pose par collage à joints minces.

Wienerberger enrichit sa gamme de briques en terre cuite monomur (autoporteuse et sans isolant rapporté) avec Porotherm R50, pour améliorer le confort thermique de l’habitation, en hiver comme en été. Sa plus grande épaisseur de 50 cm permet à cette brique à perforations verticales de multiplier les alvéoles de sa structure qui agissent comme autant de lames d’air isolantes. Le quinconçage de ces fines cloisons verticales, allongeant en outre le cheminement thermique, le flux parcourt une distance de 1,70 m, de part en part de l’épaisseur de la brique. La paroi maçonnée avec enduits intérieur et extérieur affiche ainsi un coefficient U de 0,26 W/m2 K comme performance thermique en hiver (0,33 W/m2 K avec la brique R37,5 d’épaisseur 37,5 cm et 0,37 W/m2 K avec la R30, deux produits existants de la gamme). Parallèlement, sa masse plus importante (400 kg/m2) (et donc sa plus grande inertie thermique) offrent une meilleure climatisation naturelle l’été, apportant un gain de fraîcheur de 4 à 6° supérieur à un mur à isolation thermique ­intérieure.

Alliées aux qualités intrinsèques de résistance à la compression de la terre cuite, les perforations verticales apportent une plus forte résistance mécanique de 8 MPa (l’appui se ­faisant perpendiculairement au sens des cloisons). La charge maximale de rupture obtenue est de 400 t/m, ce qui permet d’utiliser la R50 pour des bâtiments collectifs jusqu’à 8 étages.

4 kg/m2 de mortier à joint mince

La technologie de rectification employée (un meulage calibré et simultané des faces de pose après cuisson de la brique) a pour conséquence de rendre les faces de pose parfaitement parallèles. La rigueur dimension­nelle obtenue sur ces faces dites rectifiées autorise ainsi une pose à joint mince de 1 mm, par simple passage d’un rouleau applicateur sur le lit de pose. Conséquence directe, un gain de mortier de 90 à 95 % (4 kg/m2 de mortier à joint mince suffisent), un gain d’eau, donc moins d’approvisionnement, de manutention et de pénibilité pour l’utilisateur par rapport à une pose par mortier traditionnelle.

Autre avantage, son système d’emboîtement mâle-femelle permet d’éviter les joints verticaux. Une gorge verticale est néanmoins aménagée à la jonction de deux briques pour éventuellement couler un joint vertical, par exemple en zone sismique. La R50 possède d’ailleurs pour ce type de zone les accessoires ­nécessaires pour couler les raidisseurs en béton.

Une particularité de cette brique est d’avoir des emboîtements verticaux compatibles avec la R37,5 et donc de pouvoir utiliser les accessoires existants de la gamme Porotherm (brique poteau, linteau, brique feuillure…). La raison : ses dimensions basées sur un pas de base de 12,5 cm (ép. 50 cm = 4 x 12,5 et longueur 25 cm = 2 x 12,5), principe que l’on retrouve sur la brique R37,5 (ép. 37,5 cm = 3 x 12,5 et long. 25 cm). La brique R50 ne représente ainsi qu’une seule référence supplémentaire à stocker, qui simplifie la logistique de l’utilisateur. Pas encore disponible en stock, elle est cependant commercialisée depuis juillet, sur demande.

Service lecteur 510

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°258

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

PAC double service (2/2) - Fiable, performante et moins bruyante

Enquête

PAC double service (2/2) - Fiable, performante et moins bruyante

La PAC aérothermique poursuit son évolution sur plusieurs axes avec de nouveaux fluides plus écologiques, l'essor du rafraîchissement, l'apport du connecté… Si les PAC n'ont pas toujours[…]

08/07/2019 |
PAC double service (1/2) - Le chaud et le froid dans l'habitat

Enquête

PAC double service (1/2) - Le chaud et le froid dans l'habitat

Spas collectifs (1/2) - Des bulles de bien-être

Enquête

Spas collectifs (1/2) - Des bulles de bien-être

Spas collectifs (2/2) - Un bain de technicité

Enquête

Spas collectifs (2/2) - Un bain de technicité

Plus d'articles