Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Logiciels de GMAO :vers la mobilité et le Full-Web

Sujets relatifs :

Logiciels de GMAO :vers la mobilité et le Full-Web

La gestion de maintenance assistée par ordinateur est un outil puissant et rentable, si son déploiement est mené avec une grande rigueur, dans la plus large des concertations et accompagné de toute la formation nécessaire. L’offre pléthorique de logiciels évolue vers des solutions Internet et vers l’utilisation de terminaux mobiles.

La GMAO est l’aboutissement logique d’un processus d’organisation, la synthèse d’un ensemble de méthodes rigoureuses. Elle repose sur le déploiement de programmes informatiques et de hardware de plus en plus variés. Le choix d’une solution doit s’effectuer en fonction des buts de la maintenance, de son organisation, des procédures et des méthodes.

Selon la norme EN 13306, la maintenance est « l’ensemble de toutes les actions techniques, administratives et de management, durant la vie d’un bien, destinées à le maintenir ou à le rétablir dans un état dans lequel il peut accomplir la fonction requise ». À cette définition, il convient d’ajouter quatre considérations fondamentales : la maintenance a souvent comme objectif principal de minimiser la durée d’indisponibilité des équipements (qui a un coût) pour un nombre croissant de processus techniques (exemple, les tours de refroidissement); ses buts et ses rythmes sont dictés par des textes réglementaires de plus en plus pointilleux ; la sécurité et la protection de la vie humaine deviennent un critère majeur ; le coût doit diminuer.

Les logiciels de GMAO apportent une aide efficace, en déchargeant les personnels de nombreuses tâches administratives et de ­gestion. L’aspect régulier et le détail des actions de maintenance réglementaires de certains équipements peuvent être programmés, grâce aux fonctions « compteurs ». Mais presque tous les acteurs soulignent à quel point deux processus conditionnent le succès d’un déploiement : l’implication étroite et précoce dans le projet, de tous les personnels concernés, sans aucune restriction fonctionnelle ou hiérarchique. Puis, la rigueur du cahier des charges établi en fonction des objectifs visés. Ce qui ne signifie pas qu’il faille aboutir à un document rigide et trop détaillé. Une GMAO peut être étendue et améliorée, lorsqu’elle a prouvé son intérêt aux yeux de tous ses utilisateurs. Facteur primordial : l’adhésion des utilisateurs à la démarche.

Préparation et accompagnement

Les nombreux éditeurs de programmes (voir tableau) passent parfois rapidement sur les conditions initiales d’un succès. Mais deux autres catégories d’acteurs – les spécialistes de l’ingénierie de maintenance, comme Cegelec, ou l’Association française des ingénieurs de maintenance (1) qui rassemble une bonne partie des utilisateurs – insistent sur la préparation et l’accompagnement. L’Afim estime que « l’intérêt pour la GMAO est très soutenu parmi les entreprises. Après 6 mois de concertation et de discussion, on constate que le problème principal n’est pas technique, mais ­culturel. Un bon programme doit être validé par tous les services et responsables de l’entreprise : achats, méthodes, fabrication, maintenance, travaux neufs, comptabilité ». Le déploiement est voué à l’échec s’il n’existe pas dans l’entreprise une personne désignée pour porter le projet « même si le cahier des charges a été défini et le progiciel de GMAO acheté et installé ». De son côté, ­Emmanuel Nicot, (Cegelec) insiste sur l’apport de l’ingénierie de maintenance lors d’un projet d’envergure. Sans renoncer à son indépendance, Cegelec a développé un partenariat avec des éditeurs et combine cette maîtrise avec son expérience de la maintenance pour proposer des services, dont l’énumération constitue la check-list idéale d’un déploiement de GMAO. Cegelec commence par un audit pour évaluer les besoins opérationnels, l’environnement technique et l’organisation. Il définit le cahier des charges et choisit une solution après évaluation des produits existants sur le marché. Cegelec maîtrise une bonne douzaine de logiciels (Carl Master, Maximo, Cimaint, SAP-PM, Coswin, Datastream 7i, InSite, etc.) et possède un laboratoire qui teste et évalue l’intérêt des nouveautés de ces logiciels, avant de les proposer à ses clients. Après le choix, il assure son déploiement dans tous ses aspects d’organisation, d’équipement informatique et réseaux, d’interface et assure la formation des utilisateurs. Cegelec a aussi un savoir-faire de paramétrage et d’installation de solution de GMAO mobile sur des terminaux portatifs du genre PDA (Personnal Digital Assistant : les PalmPilot et autres PocketPC). Par exemple, l’entreprise a déployé une GMAO Carl Master dans le cadre d’un contrat de conception-réalisation-maintenance avec obligation de résultat d’un système de tri de bagages, comportant 70 km de convoyeurs et 7 000 moteurs électriques. Il a fallu constituer les bases de données initiales, codifier les équipements et les pièces de rechange, créer les circuits d’information, assurer formation et accompagnement, interfacer le système avec la supervision technique de l’installation.

Le retour d’expérience : une fonction clé

Les prix publics des logiciels de GMAO vont de moins de 1 000 à plus de 60 000 e HT, sans compter les bases de données associées. Globalement, on peut demander les services suivants : maîtriser les coûts des installations à maintenir, optimiser les moyens techniques et humains de la maintenance, maîtriser les interventions, leur plannings et leur coûts, optimiser les stocks des pièces de rechanges, décrire les installations techniques ainsi que toute leur documentation, formaliser et capitaliser le retour d’expérience pour obtenir des mesures précises sur les temps des pannes, leurs causes principales, les temps nécessaires à leur réparation. La capitalisation sur le retour d’expérience est l’une des fonctions clefs de la GMAO. Si elle est présente dans tous les logiciels, encore faut-il s’en servir. Elle aboutit à la suppression des causes de pannes répétitives, grâce à une analyse technique des équipements et des interventions.

La plupart des applications ajoutent la gestion de l’outillage et des compteurs (pour déclencher des opérations préventives). Alors que de nouvelles réglementations introduisent des responsabilités pénales en cas de mauvaise maintenance de certains équipements (ascenseurs, tours de refroidissement…), la traçabilité devient une option porteuse. Elle permet de savoir qui est intervenu et d’attribuer une responsabilité. Dans le bâtiment, la mise en place de contrats de progrès avec les prestataires, négociés sur des bases tangibles (nombre de visites, nature des interventions, consommations d’énergie, d’eau, etc.) impose un suivi administratif pour lequel les outils de GMAO apportent une aide efficace. Leurs fonctions d’archivage d’analyse technique et financière permettent une projection et une simulation budgétaires, ainsi qu’une planification optimisée des gros travaux d’entretien, des travaux neufs, des aménagements, etc. Par exemple, l’emploi de CARL Master interdit d’oublier la moindre demande d’intervention des usagers. Cela entraîne l’amélioration de la satisfaction à travers une meilleure réactivité et une plus grande fiabilité des équipements sensibles (groupes électrogènes, groupes froid, ascenseurs, etc.). CARL Master apporte une vision structurée et graphique des installations maintenues, grâce à plusieurs classifications enrichies de liens de dépendance (réseau d’alimentation, circuits, fluides, énergie, etc.). En tertiaire, cela entraîne un gain de temps dans la gestion des déménagements de bureaux ou d’installations techniques, la possibilité de cotraiter la maintenance, en conservant la mémoire de l’activité.

L’ouverture des progiciels

Pour assurer ces fonctions, les logiciels doivent être interfacés avec les systèmes de supervision des installations techniques, et avec les grands programmes de gestion d’entreprise (ERP) pour pousser des données vers les commandes, payes, facturation, etc. et gagner en productivité. Tous les éditeurs indiquent que leurs produits le permettent. Cependant, il semble que ce soit au prix d’un développement informatique spécifique, même si divers éditeurs ont mis au point des solutions pour les faciliter. Aucun d’entre eux n’utilise de procédures connues dans le monde de la supervision, comme OPC, une méthode développée par Microsoft pour pousser des données depuis une supervision vers des bases de données de gestion. Le XML est mentionné, sans que les procédures de Webservices qui l’accompagnent (Soap) ne fassent partie des outils utilisés. Dimo Gestion, pour sa famille de logiciels de GMAO Axel, a mis au point un outil spécifique, (Dimo Process) qui facilite le transit des données vers les ERP. Datastream, grâce à sa position forte sur le marché, a défini ses propres standards de webservices.

Les progiciels de GMAO reposent sur une base de données, parfois plusieurs. Les plus courantes sont Oracle et SQL Server (Microsoft). DB2 sur AS400 d’IBM ou Sybase sont présents également.

Lors de la mise en place d’une GMAO, la structuration et le renseignement de la base de données initiale sont coûteux et consommateurs de temps. La structure de données doit faire l’objet d’une réflexion approfondie. De sa souplesse dépend une bonne part des possibilités d’extension. En revanche, tous les renseignements ne doivent pas nécessairement être saisis dès le début. Si la structure de données est bien faite, elle peut être renseignée progressivement, bâtiment par bâtiment ou famille par famille, avec des niveaux de détails variables. La plupart des éditeurs imposent une solution sur la structuration des données. Apisoft, Site Alpha fournissent une structuration précise. Les grandes applications – Datastream, Maximo, Coswin, etc. – sont souvent paramétrées par des intervenants extérieurs, issus de l’ingénierie de maintenance.

De clients-serveur à Full-Web

La structure classique des logiciels de GMAO est celle de clients-serveur : un serveur d’application puise dans un serveur de base de données et fournit un accès à l’application GMAO simultanément à plusieurs postes clients. Il faut un programme « client » particulier sur chaque poste utilisé, pour obtenir une connexion au serveur d’application. Si l’on veut changer de poste client, il faut installer le software client sur le nouveau poste. Lorsqu’on met à jour l’application, il faut souvent modifier à la fois le serveur de l’application GMAO et le software des postes clients. C’est une architecture éprouvée, très fiable et rapide qui, selon les éditeurs, peut fonctionner sur plusieurs types de réseaux : les générations de réseaux Microsoft derrière les serveurs NT 4, Windows 2000 et Windows, mais aussi derrière des serveurs de réseaux Unix, Linux et encore Novell.

Cette structure est en passe d’être supplantée par une architecture Full-Web – c’est-à-dire conçue avec des technologies Internet – qui apporte une plus grande liberté d’utilisation, des facilités de déploiement et une réduction des coûts. Dans ce cas, l’application fonctionne sur un serveur Internet et les postes clients sont n’importe quelle machine sur le réseau, équipées d’un navigateur Internet. Il peut s’agir d’ordinateurs de bureaux classiques, quel que soit leur système d’exploitation, mais aussi d’appareils portatifs du type Palm ou PocketPC. Du moment que l’application serveur est parfaitement conforme aux standards d’Internet, il suffit que le poste client possède un navigateur et le fait qu’il fonctionne sous Windows, MacOS, PalmOS ou Linux n’a pas d’importance. Cette nouvelle architecture facilite les mises à jour et le déploiement. Pour accéder à l’application GMAO Full-Web, il suffit d’être connecté à l’Intranet, c’est-à-dire au réseau TCP/IP desservi. La notion de logiciel spécifique pour poste client n’existe plus. Si ce réseau possède un pont vers Internet, on peut accéder à l’application depuis n’importe où. Ce dernier aspect est très intéressant pour les entreprises spécialisées dans la maintenance et le Facility Management, avec de nombreux sites (soit un poste de surveillance pour x installations suivies). Il est toujours possible d’utiliser un serveur d’application comme Terminal Server de Microsoft ou Citrix, puis des liaisons VPN d’un site à l’autre. Mais c’est un déploiement plus complexe et contraint qu’un fonctionnement Full-Web.

Certains éditeurs optent pour une demi-mesure qui offre un degré de liberté supplémentaire par rapport à une application classique. Apisoft International a, par exemple, développé une version PHP des demandes d’intervention dans son logiciel OptiMaint. Cela signifie que la fonction demande d’intervention est accessible par Internet/Intranet depuis n’importe quel poste équipé d’un navigateur du type Internet explorer, mais seulement cette fonction. Apisoft estime que c’est la plus utilisée.

Des besoins spécifiques pour le bâtiment

La quasi-totalité des progiciels de GMAO a été conçue pour l’industrie. Elle constitue encore 90 % du marché. Le reste se trouve en tertiaire, mais surtout dans des activités mettant en œuvre de nombreux équipements techniques : les hôpitaux, les aéroports, etc. Le cœur du tertiaire – bureaux, hébergement, locaux d’enseignement – présente un sous-équipement important d’où un marché à conquérir et un encouragement pour les éditeurs et l’ingénierie de maintenance.

Le bâtiment présente pourtant des spécificités, comme le besoin de localisation géographique des équipements, la saisonnalité des interventions, la fait qu’un bâtiment tertiaire est souvent remodelé au cours de son exploitation, le besoin de travailler par famille d’équipements, etc. Un bon logiciel de GMAO industriel procède équipement par équipement. Dans un immeuble tertiaire équipé de 600 ventiloconvecteurs, par exemple, il convient de travailler par famille. La maintenance de chacun sera identique. Si on veut modifier sa périodicité ou ses modalités, il est plus facile de le faire en une fois qu’en 600. La structure du progiciel doit être conçue de manière à ce que si l’on ajoute un ventiloconvecteur à la base de données, il hérite de toutes les spécificités de maintenance de ses congénères.

Cependant, tous les progiciels sont utilisables en bâtiment, parfois au prix de paramétrages approfondis. Certains progiciels, dont Carl Master SE de Carl Master International, MP2 Entreprise de Datastream SA offrent des déclinaisons spécifiques «bâtiment ». MP2 est utilisé par Dalkia pour les sites dont l’entreprise assure l’exploitation. La version Axel.net, 100 % Full-Web est déployée par Vinci pour ses propres besoins et ceux des sites dont elle assure la maintenance. Un petit nombre d’applications ont été conçues en pensant au bâtiment : SAM de Site Alpha, Energie Patrimoine de ID Bat, LucieSav d’Octa France, Savos et Thenos de Pharos SA et CadWin FM de Stratégies.

En bâtiment, les contrats de maintenance durent souvent plus de 20 ans. C’est un horizon plus que suffisant pour amortir un logiciel de GMAO.

Éditeur ou distributeur S.L. Offre logiciels Description Base de données Coûts (g HT) Fonctionnement Atouts Références bâtiment
Alteva 532 Mission services généraux Répond aux besoins exprimés par les services généraux en terme de gestion de maintenance immobilière. Logiciel dédié à la gestion des bâtiments. La base de données s’initialise intégralement à partir d’Excel et sa mise à jour est optimisée grâce à une ergonomie intuitive.Rapports d’activités fiables, complets et directement intégrés au logiciel. Hyperfile en standard et gratuit (sous monoposte, soit client/serveur), Oracle. Logiciel assistance au déploiement formation = 10 000 € par poste, 50 000 € pour 15 postes. Maintenance : 18 % du coût des logiciels installés au-delà de la première année Mode ASP à travers client Citrix, mode client/serveur (C/S), web pour demandes d’intervention et compte-rendus (création, consultation). Liaison dynamique avec l’application de SIG Building Web : mise à jour automatique et intégration des bases de données locaux, équipements, occupants. Tour Winterthur et Collines de l’Arche à La Défense, bureaux BMS-Upsa à Rueil-Malmaison.
Apave 533 Mainta Outil d’organisation et de gestion, dédié à la fonction maintenance et des achats, un système de supervision globale, conçu à l’intention des dirigeants, afin d’optimiser les décisions (investissements, formations, embauches, externalisation, etc..), de suivre l’engagement des budgets et l’application sur le terrain, d’apporter des réponses en terme de gestion des actifs. Oracle, SQL Server. 2 000 à 100 000 € (avec licence Oracle), maintenance annuelle : 15% du coût du soft MAINTA Système Intégré (MAINTA SI) est une solution complète de GMAO à contraintes informatiques légères (monoposte). MAINTA Open system (MAINTA OS) fonctionne en C/S 3 tiers sous Windows 2003 - Windows 2000 à travers un client Citrix sous Windows Clubs utilisateurs par métier, notamment en bâtiment, pour le développement de nouvelles fonctions du logiciel. Les bâtiments de la NMPP à la Plaine-Saint Denis, ceux du CNES à Toulouse, Hôpital Vaugirard à Paris.
Apisoft International 534 OptiMaint Gestion du patrimoine, des interventions (maintenance préventive, curative, conditionelle), des achats, des stocks, des budgets, des projets d’investissement (travaux neufs). Le logiciel est fourni avec toutes ses fonctionnalités et ne comporte pas d’options Access, SQL Server, Sybase, Oracle, DB2/400… Basculement d’une base de données à une autre de façon transparente 2 900 € pour la version monoposte, 2 900 € en version réseau pour 1 client (à débattre au-delà). Maintenance : 15 % du prix de la licence. Version monoposte sous Windows (95 à XP), réseau , C/S avec des postes clients sous Windows (95 à XP), mais aussi avec un serveur d’application TSE (Terminal Server) de Microsoft et clients CITRIX, en Internet/Intranet en PHP pour les demandes d’intervention). Téléchargement des mises à jour et correctifs. Formations thématiques en ligne. Espace réservé sur le site pour les clients en cours de test sur des aspects fonctionnels et informatiques. ODYSSI (Régie communautaire de l’eau et de l’assainissement de Martinique), UGECAm de Normandies (cliniques), TF1.
Axe Gestion 535 Axe Gestion Suite logiciel de gestion d’information collaborative pour l’entreprise : CRM ; enquête de satisfaction ; enquête de marché ; gestion ressources humaines et gestion de la maintenance immobilière. Parmi les partenaires : MBetS propose la maintenance courante des équipements de bâtiment, ComUp conçoit et édite les logiciels, Sybord pour le couplage entre la téléphonie et l’informatique et IPLine pour des solutions informatiques (réseau privé d’entreprise, sécurisation, hébergement des serveurs Web et des serveurs critiques, etc.). SQL Server et toutes les bases de données qui acceptent des requêtes SQL (MySQL, etc.), Oracle. De 50-60 000 € pour les fonctions de base, jusqu’à 100 000 € pour l’ensemble des possibilités. Pas de maintenance, mais vente de temps d’assistance. Full-Web avec modules accessibles par mot de passe : Gestion d’enquête Online, GED pour la gestion des documents stratégiques de l’entreprise. Gestion RH, couplée avec le module de gestion des surfaces permettant la localisation du personnel. Gestion de patrimoine pour la gestion de la maintenance immobilière et des moyens associés. Gestion de projets pour la planification des tâches et la gestion des acteurs. Axe Gestion Immo : application spéciale pour la maintenance et la gestion immobilière, fonctionnant en full-Web : pas de clefs de licence, travail collaboratif. Extension de l’aéroport St Exupéry en audit de patrimoine, hôtels et parkings nouveaux qui l’accompagnent. Bayer Crop Science pour la gestion de ses surfaces de bureaux et leur refacturation à ses centres de profit
Bureau Conseils et Services 536 AQ Manager GMAO Interface graphique, base de données techniques des équipements, suivi des travaux préventifs et correctifs, gestion des stocks et des commandes fournisseurs, outils d’analyses des pannes, AMDEC, des stocks… États statistiques, graphiques, analyses croisées des données saisies. En option : saisie des prestations et des mouvements de stocks par code à barres, facturation des prestations pour prestataires de services. Développé sous Microsoft Access. 1 500 € en monoposte, 2 250 e en réseau (quel que soit le nombre de clients, une licence par site). Option facturation : 610 €, option exportation vers Microsoft Projetc : 610 €, option lecture de codes barres (sans le lecteur) : 690 €, maintenance annuelle : 460 e Monoposte et accès en fichier partagé (Base de données) depuis chaque poste possédant l’application. Module de gestion de planning dans logiciel MS PROJECT 2000 directement interfacé avec AQ Manager. Hôpitaux et centres commerciaux, dont Euralille, Val d’Europe (La Défense), Bercy, Côté Seine à Argenteuil.
Carl International 537 Carl Master et Carl Master SE Logiciel de gestion de la maintenance et de la gestion des actifs souple. Dédié à l’immobilier et aux services, en tenant compte des besoins maintenance dans un contexte immobilier ou de services différents de ceux observés en milieu industriel. Chaque version ID et SE existe en configuration Smart (sites jusqu’à 10 utilisateurs), Expert (site unique plus conséquent.) ou Enterprise. (gestion centralisée multisites). Oracle. À partir de 4 000 € et ensuite en fonction de l’application précise, maintenance : environ 15% du coût du soft installé. Windows 95 / 98 - Windows 2000 - Windows NT - NETWARE - UNIX - SOLARIS - HP-UX - Dec UNIX - SCO UNIX - LINUX. Carl Master Web Edition est entièrement accessible via Internet à partir d’un navigateur web (application Full-web) CARL Master intègre un système d’information géographique simplifié permettant de classer graphiquement l’ensemble des équipements sur des séquences de plans, sur lesquels on zoome et dessine les relations entre équipement. Aéroport de Nantes, Crédit Foncier, Hôtel Méridien Etoile, etc.
Corim Solutions 538 Corim, Corim Pocket, Corim Services, Corim TRS Gamme complète de solutions informatiques pour la gestion de la maintenance, industrielle ou tertiaire. La version services de Corim représente un outil complet pour les sociétés de maintenance. Corim et Corim Services se déclinent en versions mobiles. Développés sous Visual Fox Pro SGBDR du pack Visual Studio - Microsoft, SQL Server, Oracle. NC Fonctionnent sous Windows 95, 98, NT, 2000, XP et sont compatibles avec les protocoles RDP et ICA et avec les principaux requêteurs du marché, dont Access, Cristal Report, Business Object et Power Play. Nouveau : solution d’hébergement de la base de données et d’accès au logiciel en mode ASP. Groupe Vinci : Opteor, CCI de Paris, Tecumseh Europe (compresseurs), Vulcania.
Creative IT 539 Qubes Production Solution M.E.S. composée de plusieurs modules : suivi de production et traçabilité, traçabilité aval, contrôles en production, SPC, TRS, GMAO etc. NC NC Windows XP - Windows NT - Windows Millénium - Windows CE - Windows 95 / 98 - Windows 2003 - Windows 2000 - UNIX - LINUX. NC NC
UneTASTREAM S.A. 540 DATASTREAM 7i, MP2 ENTERPRISE 7i est une solution complète de gestion du cycle de vie des actifs productifs de l’entreprise qui constitue une sorte de référence dans le monde de la GMAO, voire un standard de fait. Tandis que MP2 est un progiciel entrée de gamme utilisé par Dalkia. Oracle, SQL Server. > 60 000 e 100% Internet, Windows NT, 2000, XP - UNIX. Une énorme présence sur le marché qui permet à son éditeur, comme Autodesk avec Autocad, de définir des standards de fait. Air France et son centre de formation pour personnel navigant.
Dimo Gestion 541 Axel GMAO Entreprise, Axel GMAO Net Gestion de l’information et reporting, gestion électronique de documents, multiplannings dynamiques, suivi des contrats, traçabilité. Management technique de l’outillage, des compteurs, des travaux, des demandes d’intervention, du préventif, analyses techniques. Gestion administrative (stocks, fournisseurs, commandes et achats, inventaires), analyses financières. Oracle ou SQL Server Axel.net. Access pour Axel Entreprise. NC Axel.net : version full-web, Axel Entreprise : fichier partagé. Gros accent mis sur la traçabilité des interventions techniques et sur l’analyse financière de la maintenance. Fnac, Knauf, Dalkia.
Enit (école nationale d’ingénieurs de Tarbes) 542 Gmao Enit Application Excel destinée à effectuer le suivi des actions de maintenance. Outil de gestion des stocks de pièces de rechange, saisie d’un ordre de travail, historique des ordres de travaux, équipements, utilisateurs, publication d’indicateurs de maintenance. GMAO-ENIT nécessite Microsoft Excel XP ou supérieur pour fonctionner. ENIT est fourni selon la licence GPL : télécharger, utiliser, redistribuer gratuitement. Monoposte. Outil d’apprentissage de la GMAO, développé dans un but strictement éducatif par Florent Dupont et Boris Megraud, étudiants à l’École nationale d’ingénieurs de Tarbes.
Euro View Services S.A 543 Visual Maint Logiciel d’aide à la maintenance. Module intégré permettant la liaison au processus de création des seuils maintenance, des alarmes supplémentaires ou encore d’acquérir des valeurs « temps réel » (statuts, compteurs de fonctionnement, valeurs numérique de mesures, etc.). NC NC Windows 95/98 - Windows Millénium - Windows 2000 - Windows NT. NC NC
Générale d’Infographie 544 Winmao et eMaori Réunion de la GMAO et de la SIG appliquée aux réseaux de distribution d’électricité, d’eau, de gaz, éclairage public, téléphonie, etc. Gestion des stocks, catalogues, clients, fournisseurs, ressources, saisie des comptes-rendus, automatisation des plannings, historique de la maintenance (visites, entretiens, interventions…). Oracle, Oracle Spatial Outils de GMAO pour réseau local ou Internet/Intranet Version client/serveur Winmao ou Intranet eMaori. Applications pour collectivités territoriales : MapCité, GISolution sur base Open Source permet aux collectivités de toute taille de diffuser, partager et mettre à jour en temps réel toutes les informations liées au patrimoine communal. ImaLux : gérer l’éclairage public communal. Ville de Noisy-le-Grand, communauté urbaine du Grand Nancy, conseil général du Bas-Rhin, Ville de Cosne-sur-Loire
ID BAT 545 Energie Patrimoine Solution de gestion des facettes techniques, financières et administratives de la gestion patrimoniale de bâtiments. Toutes les bases de données qui acceptent des requêtes en SQL : SQL, Server, MySQL, Oracle, etc. 1 300 € pour une solution de base sur un site en C/S avec 5 postes clients Mode C/S. Version full web disponible fin 2005. Gestion entièrement disponible en informatique mobile avec des PocketPC (Windows CE). Ville de Blois, hôpital de Caen, HLM de Genevilliers.
Indus International 546 Insite, Asset Suite et Service Suite ASSET Suite assure la gestion des actifs, leur maintenance, les approvisionnements et la gestion des stocks. Service Suite : optimisation des interventions matériels. Oracle. InSite EE : 2 000 € par utilisateur (dégressif en fonction du nombre d’utilisateurs). InSite Extended Edition (EE) est une solution Full web. InSite EE dispose de connecteurs au système d’information pour partager les données sur la performance des équipements des entreprises. Opéras de Paris (Bastille et Garnier), hôpital de Nancy.
Ithec International 547 MaxiMaint, MiniMaint, MicroMaint,PrestaMaint PrestaMaint est conçu pour les exploitants et permet d’optimiser et de partager des ressources d’une organisation multisites et multiclients. Firebird Interbase (Open Source), Oracle, SQL Server En monoposte, Micromaint à partir de 990 € HT, MiniMaint à 2 500 € et MaxiMaint à 6 000 €. Toutes les applications fonctionnent en C/S. Les demandes d’intervention et la Gestion de travaux sont accessibles par web (ASP ou serveur Web chez le client). LA famille Micro-Mini et MaxiMaint est la seule GMAO en France certifiée NF Logiciels. Prestataires de maintenance : Dalkia, Cegelec, Amec-Spie.
Éditeur ou distributeur S.L. Offre logiciels Description Base de données Coûts (g HT) Fonctionnement Atouts Références bâtiment
ITM 548 GMAO MisterMaint SQL Toutes les fonctions classiques. HyperFile, MySQL, SQL SERVER, Oracle, DB2. 1 000 à 15 000 €. MisterMaint fonctionne en monoposte ou clients/serveur. Les données traitées par le logiciel sont exportables au format XML. Auchan.
JMA Réalisation 549 Accès-D Gestion technique de la maintenance. Réalisé sur une base Access 2000. NC Accès libre en réseau, à partir de clients Windows XP - Windows NT - Windows Millénium - Windows 95 / 98 - Windows 2000. Gestion documentaire intégrée sur formulaire spécifique. NC
K-all 550 GMAO SAV Concept SAV Concept est le logiciel professionnel dédié aux entreprises de SAV : suivi clients et équipements, visites, planning, devis, facturation, statistiques, stock, export comptabilité, avis de passage, révision contrats, etc. NC 600 € HT en monoposte avec maintenance annuelle de 150 €, 5 500 € version clients/serveur et 1 500 € de maintenance. NC NC Génie climatique, électroménager, informatique, médical, BTP, automatismes, surveillance, grossistes.
Kimoce 551 Pack Kimoce Pour les services généraux, de maintenance de grandes entreprises, administrations et collectivités. Kim’ Parc, Kim’ Hotline, Kim’ Achat, Kim’ Stock et Kim’ Budget : solutions pour la gestion des infrastructures, des services et de la relation clients, sous forme de modules métiers. Oracle, SQL Server. À partir de 9 950 € pour le Pack. Kim’Import et Kim’Export s’exécutent à travers un séquenceur de tâches. Fonctionnement C/S à travers clients Citrix. Module Plans et option de liaison avec Microsoft Visio et interface vers Sage Solutions Métiers. Prise en compte des obligations réglementaires. Banque de France, Caisse d’Epargne, De Dietrich, France Télécom, France Télévisions (F3).
MRO Software 552 Maximo Développé en Java 2 et Webservices : les postes clients acceptent n’importe quel OS et le serveur d’applications fonctionne sous Java. Toutes les fonctions concevables de GMAO. Maximo Suite Mobile pour l’accès à travers des Pockets PC sous Windows CE. Oracle, SQL Server, etc. > 60 000 e Toutes les possibilités habituelles, plus Full web, plus une offre hébergée, dans le cadre d’un partenariat avec IBM Global Services qui héberge Maximo dans ses centres de données. Important effort de communication vers ses clients : congrès annuel réservé aux clients de MRO Software. Séminaires d’une demi-journée ... ABB utilise Maximo pour gérer les équipements de ses clients de maintenance externalisée.
Muta Consultants 553 Cimaint Assure la gestion des équipements : maintenance/stock/achat/gestion des Projets. NC NC Windows NT - AS/400. Il tourne sur AS/400 d’IBM. NC
Nbs System 554 Prestalink Outil complet qui gère tout le processus depuis l’intervention jusqu’à la facturation entre des prestataires et leur commanditaire. Un module pour PDA est disponible. Format universel que la plupart des bases sont capables de générer, le CSV. NC NC Spécialisé dans la maintenance des réseaux et équipements de téléphonie mobile. NC
Octa France SA 555 LucieSav et LucieSav Nomade Conçu tout spécialement pour les entreprises qui ont pour mission d’entretenir et de dépanner des biens ou des immeubles, forte spécialisation en SAV. Oracle, SQL Server et autres compatibles, Harmony. 5 000 € en monoposte, 2 000 € par poste en plus. Maintenance : 15% du soft. Windows 95/98 ,Millénium, 2000, NT - UNIX - LINUX. LucieSav Nomade tourne sur Pocket PC et Windows CE. Gère spécialement les équipements en location. Alpheios (nettoyage professionnel).
Pharos SA 556 SavosThenos Savos : gestion de maintenance, inventaire, prévention, entretien, demandes, interventions, historique, analyse, facturation. Thenos : gestion de matériel pour les parcs de l’Equipement. NC NC Thenos 3 fonctionne sous Windows et sous Linux. NC Les DDE pour Thenos.
QI Informatique 557 Visual Gigamaint Plutôt industriel, présence en hôpitaux. Fonctions classiques de la GMAO, visualisation graphique, gestion du stock par lecteurs de codes barres. Développé par une équipe d’informaticiens, de professeurs de maintenance et de techniciens de l’industrie. Langage normalisé de la maintenance (NF X60) et langage Visual FoxPro. NC NC Liaisons vers Word et Excel et fichiers d’illustrations. NC
Quasar Solutions 558 Quasar Suite GMAO modulaire, destinée aux secteurs industriels ou tertiaires. Cette solution vient enrichir la suite logicielle QUASAR et permet un mode de fonctionnement autonome : équipements, stocks, budget, interventions. NC NC NC NC NC
Real Sofware - Cipros 559 GMAO Rimses Plutôt industriel (Danone, Findus, SEB, etc.) : toutes les fonctions habituelles de la GMAO. Rimses Analyzer : module d’analyse des processus maintenus. NC NC NC Module pour les sociétés de maintenance avec connexion à des ordinateurs personnels (PDA). Unilin, Findus, SEB
SAP 560 SAP-PM Le module PM pour Plant Management de SAP est un outil de GMAO pour grand sites. Il est naturellement interfaçable avec SAP, l’ERP et ne peut fonctionner sans lui. Bases de données SAP. > 60 000 € et requiert le cœur de l’application SAP. NC NC NC
Site Alpha 561 SAM, Suite FM Logiciels de GMAO spécialisé dans la maintenance tertiaire, présent sur plus de 2 000 sites en France et à l’étranger. Oracle pour les grands sites, Omnis pour les petits sites, SQL Server début 2006. 10 à 40 000 € pour les logiciels.Maintenance : 15% du prix public du soft. Version 50% Full web (gestion des demandes de services). Le reste passe par Internet grâce à Citrix, un client léger installé sur chaque poste, et un serveur ASP. Conception Bâtiment : la structure des données, l’arborescence, les services proposés correspondent au monde du tertiaire. Sept agences Assedic, les assurances La Mondiale, la Cité Judiciaire de Nancy, etc.
Siveco 562 Coswin 7i, Coswin c/s, Coswin Mobile Progiciels de gestion des actifs physiques de l’entreprise (industrie et services). Raccordement à des supervisions pour alimenter des historiques. Association avec IDTECT, spécialisé en maintenance prédictive en ligne, dont les produits s’interfacent avec Coswin 7i pour la gestion des plannings et éviter les arrêts intempestifs en prévoyant les défaillances techniques. Oracle, SQL Server début 2006. Accès simultanés Coswin 7i : 3 500 €, 1 500 € pour chaque accès nommé. Maintenance : 17% du coût du soft installé. Version c/s , version 7i en Full web. Coswin Mobile est un module additionnel pour tous PDA dans l’environnement c/s COSWIN 7i Full web en Java et HTML : chaque utilisateur peut avoir accès en toute sécurité à l’information requise via un navigateur Internet/Intranet standard . Hôpital de Rodez (passé de C/S à Full web), CSI La Villette, TGB.
Sogema Group GmbH 563 CareOffice Bâtiment Gestion des surfaces, liaison CAD, gestion des réservations, Helpdesk, gestion des biens immobiliers. Construction modulaire. Oracle, Microsoft SQL Server NC Fonctionne dans les environnements Windows, Terminal Serveur ou l’environnement intégralement Full web autorisant l’accès des utilisateurs à partir de plusieurs sites via Internet. Le module de gestion électronique de documents de CareOffice permet d’incorporer divers documents techniques multimédia. Europa Park (parc d’attraction), ISS Facility Service SA, Nestlé Suisse SA, KKL Luzern.
Soral Industrie 564 ManageMaint Application multi-utilisateurs et multipostes pour gérer la maintenance d’un parc de machines. Plutôt orienté industrie. NC NC NC NC NC
Stratégies 565 Cadwin FM Logiciel intégré pour la gestion immobilière technique et des pilotages des budgets. NC NC Windows 2000 - UNIX - Windows XP - Version Full web NC NC
Tais Ingenierie 566 RIO Outil d’aide aux services maintenance – stocks – achats – travaux – planification – analyses adapté aux petites structures dans lesquelles 2 à 15 personnes s’occupent de maintenance. Access et moteur Jet. Dévoloppement SQL Server pour début 2006 2 300 € pour le premier utilisateur, 700 € par utilisateur supplémentaire. Maintenance : 600 € /an. Une option accessible par Web : demande d’intervention (avec base MySQL). Ergonomie et simplicité d’utilisation. Hôtels et centres de thalasso.
Teclogie 567 Unichamps Progiciel permettant de suivre la maintenance, les stocks et les achats. NC NC Windows 2000 - Windows NT - UNIX - HP-UX NC NC
Tomao Groupe KPF 568 Optima Gestion des équipements, gammes, plan de charge, OT et pointage, gestion des pièces, stock/achat, bilans, suivi des travaux, historique des pannes et arrêts, MTBF… NC 3 990 €. Commercialisé depuis près de 8 ans. NC NC NC
Tribofilm Industries 569 Eliott, Maintimedia Orienté industrie. Multisites et multiniveaux, gestion des données techniques et multimédia. NC 1 000 à 15 000 €. NC Extraction vers Microsoft Office (Access, Excel, etc.). NC

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°255

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Nous vous recommandons

Membranes d'étanchéité (1/2) - En voie de traditionnalisation

Enquête

Membranes d'étanchéité (1/2) - En voie de traditionnalisation

L'usage courant d'un grand nombre de produits d'étanchéité pour toitures terrasses conduit aujourd'hui à leur intégration dans les règles de l'art. Sur le marché de[…]

11/12/2018 | ProduitInnovation
Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Enquête

Membranes d'étanchéité (2/2) - Bitumineuses et synthétiques

Enquête- Sols sportifs

Enquête

Enquête- Sols sportifs

Répondre aux besoins des salles multisports

Enquête

Répondre aux besoins des salles multisports

Plus d'articles