Nous suivre Les Cahiers Techniques du bâtiment

Logiciel : une mise à jour majeure liée au confort d’utilisation

Sujets relatifs :

Logiciel : une mise à jour majeure liée au confort d’utilisation

La dernière version de ce logiciel de conception de bâtiment intègre de nombreuses fonctions liées au dessin, à l’interface et à la mise en page. Elles améliorent nettement la liberté et la rapidité d’exécution.

Dédié à la conception et à la réalisation de bâtiments, le logiciel ArchiCAD s’adresse principalement aux architectes et constructeurs de maisons individuelles. Il est développé par Graphisoft et édité par Abvent. Sa récente version 10 offre des fonctionnalités inédites, sur la partie conception pour gagner en souplesse et en liberté d’utilisation, et sur l’environnement, pour accroître la facilité et la rapidité d’exécution.

Première amélioration majeure, la possibilité de définir et de personnaliser tous les profils de murs, poteaux et poutres souhaités. Soit à partir de formes préétablies dans les boîtes à outils, inclinables, étirables, déformables à volonté, soit en créant librement un profil plus complexe, mémorisé par la suite. Un mur-rideau, par exemple, peut être constitué en inclinant une paroi verticale classique. De plus, toute ouverture créée initialement, s’adapte automatiquement aux modifications de forme du mur : sa représentation est cohérente entre les vues 2D (vue en coupe, en plan) et 3D. La notion de mur multiniveau apparaît. Alors qu’il était défini niveau par niveau dans la version 9, l’utilisateur peut maintenant créer une paroi filant par exemple du 1er au 10e étage, cas typique d’un mur-rideau. Avantage immédiat, la possibilité d’insérer des ouvertures à cheval sur ces différents niveaux. Il est également possible de représenter les plans de coupe d’étage à n’importe quelle hauteur (jusqu’alors, ils étaient classiquement définis à une hauteur de 1,10 m pour chaque niveau).

Autre point important, des lignes guides permettent de dessiner automatiquement des lignes parallèles, perpendiculaires, des bissectrices et tangentes, par rapport à un point, à un angle. Et donc de concevoir plus rapidement une construction.

Mise en page intégrée du projet

Le logiciel Plotmaker de mise en page des projets, jusqu’ici dissocié d’ArchiCAD, y est désormais intégré. Plusieurs avantages : tout d’abord, le fait de gérer un unique fichier pour la totalité du projet, de la conception à la réalisation. Toutes les modifications de conception sont prises en compte automatiquement par défaut dans la mise en page. Enfin, cette intégration offre une navigation plus simple et rapide entre les parties conception et mise en page. Et pour prendre en compte des besoins visuels différents de ceux liés à la conception, Plotmaker est doté d’une nouvelle gestion de jeu de stylos et couleurs propres à la mise en page.

Un important travail sur l’interface a également été mené. Pour gagner de la place sur l’écran, un certain nombre de palettes ont disparu, remplacées par des éléments qui s’affichent automatiquement en cas de besoin. Lorsqu’un mur est dessiné par exemple, une bulle apparaît sous le curseur. Elle contient toutes les informations relatives à sa création ou modification : distance, angle, coordonnées. Plus conviviale, cette approche évite le va-et-vient entre le dessin et le bas de l’écran qui accueillait anciennement les palettes, et permet de gagner du temps. Dans un même esprit de confort, l’utilisateur peut désormais faire apparaître l’outil d’aide derrière toutes les fonctions et icônes, plutôt que de se plonger dans le manuel d’utilisation.De nouveaux modes de sélection sont apparus. Ainsi, la présélection d’un élément (l’action de se déplacer sur l’élément) s’accompagne d’une surbrillance de ce dernier pour bien le repérer, et de l’apparition d’une bulle qui donne ses caractéristiques : nom et type de l’élément, calque, altitude …). Sur un dessin complexe qui intègre de multiples éléments, l’utilisateur est ainsi assuré de sélectionner ­l’élément voulu. À l’étape suivante de sélection de l’élément, une autre couleur est attribuée à ce dernier, qui lui confère une meilleure visibilité par rapport à l’ensemble du dessin. Ces fonctions sont actives aussi bien en 2D qu’en 3D, ce qui permet aussi d’enchaîner rapidement des vérifications.

Configuration requise : Windows XP Pro ou XP Pro x64, Mac OS.10.3 ou 10.4, mémoire 1 Go minimum (plus d’1 Go conseillé pour modèles complexes), carte open GL pour vidéo (64 Mo minimum, 128 Mo conseillé).

SERVICE LECTEUR 549

vous lisez un article des Cahiers Techniques du Bâtiment N°266

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 des Cahiers Techniques du Bâtiment

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news hebdo Cahiers techniques du batiment

Nous vous recommandons

Une « ITE naturelle » pour le bâti ancien

Une « ITE naturelle » pour le bâti ancien

Parexlanko lance sur le marché une solution biosourcée projetable aux performances multiples. Et oriente résolument sa politique vers la réduction des émissions carbone de ses produits. « Parnatur[…]

23/10/2019 | ActualitéProduit
L'UFME s'engage pour le développement de la lumière naturelle dans les bâtiments

L'UFME s'engage pour le développement de la lumière naturelle dans les bâtiments

Levée de fonds pour radiateur électrique connecté

Levée de fonds pour radiateur électrique connecté

Revêtements muraux souples et acoustiques (1/2) - Quand le silence s'installe

Enquête

Revêtements muraux souples et acoustiques (1/2) - Quand le silence s'installe

Plus d'articles